En direct

Notre-Dame de Paris : les dons privés affluent et vont atteindre le milliard  [mise à jour]
La cathédrale Notre-Dame de Paris, le mardi 16 avril au matin. - © Sophie Vincelot / Le Moniteur

Notre-Dame de Paris : les dons privés affluent et vont atteindre le milliard [mise à jour]

LeMoniteur.fr, avec AFP |  le 16/04/2019  |  VinciMonument historiqueIncendie Notre-DameReconstruction Notre-Dame

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vinci
Vie du BTP
Monument historique
Incendie Notre-Dame
Reconstruction Notre-Dame
Valider

La mobilisation des acteurs privés est telle, que les experts estiment que le milliard d'euros de donation devrait être atteint dans la journée du mercredi 17 avril.

Alors que le Conseil des ministres de ce mercredi 17 avril 2019 est consacré à la reconstruction de Notre Dame de Paris, les acteurs privés continuent de se mobiliser. Une souscription nationale, des cagnottes à la pelle, des dons de grosses fortunes et peut-être, bientôt, une conférence de donateurs.

L'incendie de Notre-Dame, joyau gothique symbole de Paris, provoque un élan de solidarité sans précédent. D'Apple à la Banque centrale européenne en passant par des milliers d'anonymes, les promesses de dons affluent pour rebâtir le monument, atteignant au moins 800 millions d'euros de promesses de dons. La barre du milliard devrait être facilement franchie.

Grandes fortunes et entreprises du BTP mobilisées

Plusieurs grandes fortunes françaises ont sorti leur carnet de chèques dans la nuit de lundi à mardi: la famille Pinault a promis 100 millions d'euros, suivie par le groupe LVMH et la famille Arnault, première fortune de France, qui a annoncé un don de 200 millions, puis la famille Bettencourt-Meyers et le groupe L'Oréal (200 millions). L'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière (Fimalac), a souhaité participer à hauteur de 10 millions à "la restauration de la flèche".

Du côté des donateurs plus proches du BTP, la famille Bouygues a elle promis une enveloppe similaire et la famille Decaux un don de 20 millions. D'autres ont annoncé leur participation à la reconstruction de l'édifice. A l'exemple de l’Institut de France. Les Académies qu’il fédère et les fondations qu’il abrite « prendront part à la restauration de Notre-Dame de Paris. Ils s’engagent à financer le relevage du grand orgue et à recréer l’orgue de chœur. », fait-on savoir.

Sur le même sujet Vinci, Bouygues, Saint-Gobain, Altrad... le monde de la construction se mobilise pour reconstruire Notre-Dame

Ou encore de Saint-Gobain. Le groupe annonce dans un communiqué mettre " à disposition son expertise en matière de rénovation et de matériaux de construction, notamment pour la restauration de vitraux." D’autres formes de soutien "sont également à l’étude." L’Institut du monde arabe (IMA) contribuera aussi à l’effort : « pour une durée d’un mois, les dons associés à la billetterie de l’IMA seront intégralement reversés au bénéfice de la reconstruction de Notre-Dame de Paris ».

Un élan de solidarité sans précédent "qui tient à la position complètement exceptionnelle de Notre-Dame", pour François Debiesse, patron de l'association Admical, qui promeut le mécénat d'entreprise, comparant ce mouvement de solidarité à celui constaté lors de grandes catastrophes humanitaires.

Record de souscription

C'est via cet organisme privé que s'organise la souscription, qui est déjà un succès historique. Pour faire face à la demande, un autre site (rebatirnotredamedeparis.fr) a depuis été mis en place, sous l'autorité du Centre des monuments nationaux. Au terme de la première journée de mobilisation, la Fondation du patrimoine a annoncé une collecte de dons des entreprises et du grand public de plus de 136,3 millions d’euros dont 100 millions d'euros du groupe Total.

Parmi les donateurs figurent aussi la milliardaire brésilienne Lily Safra et la Fondation Edmond J. Safra avec 10 millions d'euros, le Groupe BPCE et la Société générale qui ont donné chacun 10 millions d’euros. L'assureur Axa a promis 10 millions euros, le Crédit Agricole, via sa fondation, a annoncé un don de 5 millions.

Et les sommes devraient continuer à affluer grâce à l'appel à la mobilisation lancé par le patronat français aux entrepreneurs. De son côté, la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé à l'AFP une contribution à hauteur de 50 millions d'euros de la Ville et souhaite organiser "dans les prochaines semaines, une grande conférence internationale des donateurs".

La région Ile-de-France va de son côté débloquer 10 millions d'euros d'"aide d'urgence pour aider l'archevêché à faire les premiers travaux". D'autres communes (Rennes, Nantes, Bordeaux, Toulouse...) et collectivités ont suivi, à l'instar de la région Auvergne Rhône Alpes qui s'est engagée sur deux millions d'euros ou la région Occitanie qui va proposer une aide de 1,5 million d'euros.

Dispositif spécifique ?


"Quand il y a une telle énergie, une telle volonté de solidarité de nos compatriotes, mais plus largement de personnalités, de personnes partout dans le monde qui veulent contribuer à rebâtir Notre-Dame, il faut aussi s'appuyer sur cet enthousiasme-là", s'est réjoui le ministre de la Culture Franck Riester sur France Inter. "Aujourd'hui, dans le cadre de la loi mécénat, il y a des réductions d'impôts de 60% pour les entreprises et de 66% pour les particuliers. Nous allons voir avec le gouvernement quel dispositif spécifique nous mettons en oeuvre", a-t-il détaillé.

L'ancien ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon a proposé, mardi 16 avril, d’appliquer une réduction d'impôt de 90% sur les dons qui seront versés pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris, ravagée lundi soir par les flammes, d'une réduction d'impôt de 90%. Mais le 17 avril, il est revenu sur sa proposition, dans le cadre d’une interview accordée à France Inter. Ce sera "non, puisque la question des financements semble réglée. Dans l'émotion de l'incendie, je me suis dit qu'il fallait trouver une idée pour rapidement mobiliser des fonds, de façon à ce que le financement des opérations soit assuré dans les meilleurs délais", a expliqué Jean-Jacques Aillagon à la radio, mais "cette question est désormais dépassée".

Solidarité internationale

L'élan de solidarité a d'ores et déjà dépassé les frontières françaises. Apple va contribuer aux efforts de reconstruction de cette cathédrale "symbole d'espoir", a annoncé son patron Tim Cook sur Twitter, sans plus de précisions. L'Américain Henry Kravis, co-fondateur du fonds d'investissement KKR, veut contribuer à hauteur de 10 millions de dollars (8,85 millions d'euros).

L'université catholique américaine University of Notre Dame, dans l'Indiana, a annoncé un don de 100.000 dollars pour "une église dont l'architecture gothique exquise a élevé vers Dieu les esprits et les coeurs pendant des siècles", selon son président. Plus modeste, l'association French Heritage Society à New York, qui se consacre à la préservation du patrimoine architectural français, a récolté mardi 39 000 dollars, venant de 510 donateurs différents, la plupart aux Etats-Unis.

Commentaires

Notre-Dame de Paris : les dons privés affluent et vont atteindre le milliard [mise à jour]

Votre e-mail ne sera pas publié

Philippe

16/04/2019 11h:44

Quelle est la place des assurances dans le financement de la reconstruction? Les entreprises sont bien assurées?

Votre e-mail ne sera pas publié

vibi

16/04/2019 13h:06

Le travail exemplaire et extraordinaire réalisé sur le Parlement de Bretagne après son incendie en 1994 pourrait servir de base à la reconstruction de Notre-Dame. Je m'étonne, d'ailleurs, qu'aucun parallèle n'ait été fait sur ces deux évènements, très similaires, même si la profonde émotion suscitée alors n'avait guère dépassé les limites de la Bretagne.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur