En direct

Éclairage de chantier : points-clés et nouveautés
Éclairage de chantier Syslite STL 450 - © Festool

Éclairage de chantier : points-clés et nouveautés

Maya Pic |  le 02/05/2018  |  EntrepreneursArtisans

Un éclairage de qualité est essentiel sur le chantier, tant pour la réalisation des travaux que pour la sécurité. Il augmente le champ visuel et la perception des couleurs et des reliefs. Il réduit la fatigue oculaire et le risque d’erreurs ou d’accidents. D’où une productivité accrue.

 

 

Unités

Le flux lumineux, en lumen (lm), est l’énergie émise par une source sous forme de rayonnement visible.

L’éclairement, en lux (lx), est le flux lumineux reçu par une surface (1 lx = 1 lm/m²).

L’intensité lumineuse, en candela (cd), la puissance du flux dans une direction donnée.

La luminance, en cd/m², représente l’intensité lumineuse ré-émise par 1 m² de surface éclairée.

 

Types

Deux principaux types d’équipements existent, à choisir selon la configuration du chantier : les lampes manuelles jusqu’à 1 000 lm (torches, baladeuses, frontales), et les lampes au sol ou sur trépied jusqu’à 10 000 lm (projecteurs et spots à lumière directionnelle ou tubes fluo à 360°).

 

Leds

Pour l’éclairage portatif, l’halogène est supplanté par les leds de nouvelle génération, dont le rendement est nettement plus élevé (60 à 200 lm/W, contre 10 à 40 pour l’halogène). La led, composant électronique qui transforme l’électricité en lumière, ne chauffe pas (critère important pour un chantier), affiche un rayonnement monochromatique, une longue durée de vie et un nombre de cycles marche/arrêt très élevé.

 

Sans fil

À l’instar des outils électroportatifs, les éclairages sur batterie ou hybrides (batterie et secteur) se généralisent. Les fabricants proposent des lampes compatibles avec leur plate-forme 18 V (AEG, Bosch, Makita, Metabo…) qui offrent une autonomie jusqu’à une journée de travail.

 

Législation

Le code du travail prévoit des valeurs minimales d’éclairement intérieur de 200 lux pour les aires de travail de second oeuvre et finitions (soit 200 lm/m²), 300 lux pour un travail à l’établi, 500 lux pour un travail de menuiserie sur machine.

 

Le chiffre

500 lux sont préconisés pour un travail exigeant minutie et détails précis.

 

Commentaires

Éclairage de chantier : points-clés et nouveautés

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX