En direct

Visite du Pavillon français à la Biennale internationale de Venise 2014
Entrée - © © Jacques-Franck Degioanni/Le Moniteur

Diaporama

Visite du Pavillon français à la Biennale internationale de Venise 2014

le 06/06/2014  |  ProfessionArchitecture

1/7

Entrée

© © Jacques-Franck Degioanni/Le Moniteur

Un long mur en V invite les visiteurs à entrer dans le pavillon de la France, dans les Giardini di Castello.

2/7

Protagonistes

© © Jacques-Franck Degioanni/Le Moniteur

6 juin 2014, jour J-1 avant l’ouverture de la 14e Mostra (7 juin-23 novembre 2014). En chemise noire, Jean-Louis Cohen, architecte, historien et commissaire de l’exposition du Pavillon français « La modernité, promesse ou menace ? ». En chemise bleue : Daniel Meszaros, architecte et scénographe de l’exposition avec Reza Azard et Hervé Bouttet (agence Projectiles).

3/7

Salle 1 : « Jacques Tati et la villa Arpel : objet de désir ou machine ridicule ? »

© © Jacques-Franck Degioanni/Le Moniteur

Personnage central du film de Tati « Mon Oncle » (1958), la villa Arpel est une maison qui semble autoriser un mode de vie nouveau, exotique aux yeux des spectateurs de l’après-guerre, habitués aux maisons traditionnelles et à peine modernisées de la Reconstruction.

4/7

Dessins

© © Jacques-Franck Degioanni/Le Moniteur

Dessinée par le peintre Jacques Lagrange, fidèle ami de Tati, à qui il a fourni nombre d’idées d’accessoires pour ses films, la villa Arpel est restituée sous la forme d’une maquette au 1/10e (voir image précédente), qu’accompagnent les croquis préparatoires de son auteur. Dans sa disposition intérieure et sa forme extérieure, et jusque dans son jardin à la géométrie implacable, cette maison fictive fait écho aux projets que les architectes modernes ne parviennent alors pas à réaliser en France.

5/7

Salle 2 : « Jean Prouvé : imagination constructive ou utopie ? »

© © Jacques-Franck Degioanni/Le Moniteur

Se définissant comme « constructeur, plus que comme architecte, ingénieur ou artisan, le ferronnier nancéien Jean Prouvé est passé, à la fin des années 1930, de la production de composants pour les édifices conçus par d’autres à la création de maisons préfabriquées en métal, qu’il ne cessera de perfectionner pendant trois décennies.

6/7

Salle 3 : « La préfabrication lourde : économies d’échelle ou monotonie ? »

© © Jacques-Franck Degioanni/Le Moniteur

Dans la France de l’entre-deux-guerres, les recherches se multiplient sur la préfabrication, que Le Corbusier appelle de ses vœux lorsqu’il revendique que « la grande industrie s’empare du bâtiment ». Elles portent alors surtout sur l’utilisation de systèmes métalliques, alors que les grandes opérations d’après 1945 feront appel massivement au béton armé.

7/7

Salle 4 : « Le grand ensemble d’habitation : hétérotopie salvatrice ou lieu de réclusion ? »

© © Jacques-Franck Degioanni/Le Moniteur

Dans le second après-guerre, près de 300 quartiers d’habitation sont créés dans la périphérie des villes françaises, distants des centres existants, et censés garantir une vie heureuse à une population qui ne connaissait pas la crise. Le premier quartier à marquer l’abandon du modèle antérieur de la cité-jardin a été la Cité de la Muette, construite en 1934 à Drancy, au nord de Paris, par Eugène Beaudouin et Marcel Lods, avec les ingénieurs Eugène Mopin et Vladimir Bodiansky. Construite avec une ossature d’acier, sur laquelle des panneaux préfabriqués de béton étaient montés à sec, elle comptait cinq tours de 14 étages, les « premiers gratte-ciel » de la région parisienne. Un intense effort a été accompli depuis les années 1980 pour réhabiliter ces quartiers et leur rendre urbanité et habitabilité.
Visite du Pavillon français à la Biennale internationale de Venise 2014

Commentaires

Visite du Pavillon français à la Biennale internationale de Venise 2014

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX