En direct

Visite de la Punta della dogana à Venise (Italie), réaménagée par l’architecte Tadao Ando
Entrepôts maçonnés - © © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

Diaporama

Visite de la Punta della dogana à Venise (Italie), réaménagée par l’architecte Tadao Ando

MILENA CHESSA |  le 16/02/2011  |  ArchitectureEurope

1/15

Entrepôts maçonnés

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

Les entrepôts vénitiens de la douane de mer, dessinés au XVIIe siècle par Giuseppe Benoni, ont été réaménagés en 2009 par l'architecte japonais Tadao Ando, afin d'y exposer les œuvres d'art contemporain du collectionneur français François Pinault. La maçonnerie en brique, laissée apparente dans le musée, a fait l'objet de reprises sur plus de 5.000 m2 suivant la technique du « scuci-cuci » (découdre-recoudre, en italien). Les briques endommagées ont été remplacées par des briques de récupération dont la forme et la teinte s'harmonisent avec celles d'origine.

2/15

Traits abstraits

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

François Pinault apprécie l'architecture de Tadao Ando pour ses traits à la fois « contemporains et intemporels », « abstraits et sensoriels ».

3/15

Réseaux discrets

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

A l'étage, les réseaux d'éclairage et de ventilation s'insèrent discrètement dans la charpente.

4/15

Toiture percée

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

Le corps de bâtiment vieillissant a été soigné par Gruppo Dottor, entreprise italienne dont le savoir-faire a été patiemment acquis depuis... 1836. La toiture d'origine, totalement restaurée, a été percée de lucarnes. Elles permettent un éclairage naturel des salles d'exposition, à travers les 130 fermes presque entièrement récupérées de la charpente en bois.

5/15

Mètres carrés

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

François Pinault dispose d'une surface de 3.000 mètres carrés pour exposer sa collection d'œuvres d'art.

6/15

Triangle isocèle

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

Le musée Punta della dogana, d'une surface totale de 5000 m2 répartis sur deux niveaux, s'insère dans un plan en forme de triangle isocèle (deux côtés de 105 mètres, le troisième de 75 m). L'espace intérieur est divisé transversalement en neuf nefs de 10 m de large. Au centre : une nouvelle salle carrée aux parois de béton.

7/15

Cube béton

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

Le béton, considéré comme « le marbre de l'architecture contemporaine » par le Japonais Tadao Ando, a été utilisé pour créer un cube d'exposition en lieu et place d'une ancienne cour carrée.

8/15

Sol pierre

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

La teinte grisée des parois en béton brut de décoffrage s'harmonise avec celle des pierres en trachyte appelées « masegni », typiques des rues vénitiennes.

9/15

Trois « b »

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

Béton, bois et brique sont les trois matériaux de construction du bâtiment. Sans oublier le verre pour les garde-corps.

10/15

Allèges vitrées

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

Fenêtres et allèges vitrées permettent à la lumière naturelle de pénétrer dans les salles d'exposition.

11/15

Oeuvres cadrées

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

Retour au cube de béton, dont les ouvertures offrent différents cadrages pour les œuvres.

12/15

Niveaux

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

Au premier plan : l'espace toute hauteur de la salle carrée de Tadao Ando. Au second plan : les deux niveaux d'exposition du reste du musée.

13/15

Vue

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

Une salle d'exposition avec vue sur les palais du Grand Canal.

14/15

Circulation ménagée entre les parois de brique (partie ancienne) et de béton (partie nouvelle).

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

15/15

Fluides masqués

© © Milena Chessa (cliché daté du 7 novembre 2010)

Conformément aux consignes données par la Surintendance des biens architecturaux de Venise, aucune saignée n'a été effectuée dans les murs pour y passer les réseaux d'alimentation. Les équipements mécaniques et électriques ont été installés dans des galeries souterraines, réalisées en même temps qu'une dalle d'étanchéité protégeant contre l'acqua alta (les hautes marées d'équinoxe). Les fluides remontent en rez-de-chaussée et R+1, masqués par des éléments en béton. Le réseau de chauffage serpente tout aussi discrètement sous le revêtement de sol.
Visite de la Punta della dogana à Venise (Italie), réaménagée par l’architecte Tadao Ando

Commentaires

Visite de la Punta della dogana à Venise (Italie), réaménagée par l’architecte Tadao Ando

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX