En direct

Visite de l'agence bordelaise d'architecture Brochet Lajus Pueyo
Hangar - © © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Diaporama

Visite de l'agence bordelaise d'architecture Brochet Lajus Pueyo

Milena Chessa, envoyée spéciale à Bordeaux |  le 20/05/2010  |  Gironde

1/25

Hangar

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

L'agence d'architecture Brochet Lajus Pueyo a élu domicile, en l'an 2000, quai Armand-Lalande à Bordeaux. Dans le hangar G2 qu'elle a reconverti en hôtel d'entreprises, elle occupe la dernière travée du dernier étage, accessible depuis l'entrée ouest.

2/25

Circulations

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Architectes, urbanistes, graphistes, mais aussi le Fonds régional d'art contemporain d'Aquitaine louent des espaces au sein de cette ruche de 10.000 m2, dont les circulations ont été entièrement créées. Tout au bout du couloir : la porte grise de l'agence Brochet Lajus Pueyo.

3/25

Ombres chinoises

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Les silhouettes, en ombre chinoise, des architectes Christine Pueyo, Olivier Brochet et Emmanuel Lajus. Dans leur bureau, une grande baie vitrée cadre le paysage environnant. "Voir l'horizon, ça apaise", commente Olivier Brochet, qui bénéficie de cette vue frontale.

4/25

Tirage au sort

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Dans la pièce commune aux associés : trois bureaux. Leurs attributions ont été effectuées par un "tirage au sort", aux dires de leurs propriétaires. Résultat : au centre, Olivier Brochet, avec vue sur une grue portuaire ; à gauche, Christine Pueyo, avec vue sur des silos ; et à droite, Emmanuel Lajus, avec vue sur l'ancienne base militaire.

5/25

Olivier Brochet, à son poste

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

6/25

Bailli d'honneur

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Olivier Brochet n'est pas seulement fidèle à la noble cause de l'architecture. Il l'est aussi envers "la noble cause des vins de Lalande-de-Pommerol", dont la confrérie l'a élevé, en 1995, à la "dignité de Bailli d'honneur".

7/25

Pense-bêtes

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Souvenirs du tramway de Bordeaux parmi une nuée de pense-bêtes multicolores, à proximité du bureau d'Emmanuel Lajus.

8/25

40 under 40

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Une photo en noir et blanc rappelle que, dans les années 1990, le trio d'architectes bordelais a remporté le concours européen dit des "40 architectes de moins de 40 ans". "A cette époque, c'était quelque chose de gagner un concours, car ça changeait la vie de l'agence", raconte Emmanuel Lajus (à droite sur l'image).

9/25

Réunion

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Discussion avec Olivier Brochet dans la salle de réunion, qui fait également office de bibliothèque ouverte à tous les collaborateurs de l'agence. Les anciens numéros de "AA" ("Architecture d'aujourd'hui") sont un héritage de parents architectes.

10/25

Bureau

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Dans leur agence, les trois associés n'ont pas souhaité créer de bureaux fermés, afin qu'eux-mêmes et leurs collaborateurs puissent circuler librement. Les seules cloisons sont celles matérialisées par les meubles de rangement.

11/25

Deux mètres carrés

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Chaque collaborateur de l'agence dispose d'une surface de 2 m2 pour travailler. A noter également la présence, sur les murs en brique, des graffiti laissés par les précédents utilisateurs du hangar. Les actuels locataires, qui ont aussi transformé le lieu, estiment que "ça correspond à [leur] façon d'aborder l'architecture, en lien avec son contexte (historique, environnemental, etc.)".

12/25

Vue en surplomb de l'agence depuis une mezzanine

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

13/25

Lumière naturelle

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

14/25

Parité

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Selon ses dirigeants, l'agence Brochet Lajus Pueyo est composée, à parité, d'hommes et de femmes, trentenaires pour la plupart.

15/25

Après la réunion…

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

16/25

Marge de progression

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

"A l'arrivée dans ces locaux de 600 m2, l'agence comptait vingt collaborateurs, se remémore Emmanuel Lajus. Aujourd'hui, nous sommes quarante, grâce au chantier d'aménagement du tramway de Bordeaux." Son associé Olivier Brochet estime qu'il reste "une marge de progression", mais "ne souhaite pas la remplir".

17/25

Sourires

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

18/25

Dessins

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

A l'agence, images virtuelles sur ordinateur et dessins griffonnés sur papier coexistent.

19/25

Mats

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Photographies des mats faisant partie de l'aménagement du Pôle intermodal de la gare Saint-Jean, livré en 2010 pour le compte de la Communauté urbaine de Bordeaux (Cub).

20/25

Vue sur les hangars voisins du quai Armand-Lalande

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

21/25

Tri

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

L'agence effectue chaque année un tri par le vide. "Nous installons une benne au pied du bâtiment et nous jetons par la fenêtre les dossiers et documents qui ne nous servent plus, raconte Emmanuel Lajus. L'an dernier, nous l'avons fait deux fois."

22/25

Maintenance technique

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Perché sur sa mezzanine, l'informaticien de l'agence effectue toutes sortes d'opérations de maintenance technique sur les écrans et autres unités centrales utilisés par l'ensemble des collaborateurs.

23/25

Conception 3D

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Dans la pénombre d'une autre mezzanine se nichent ces deux concepteurs d'images 3D.

24/25

Pause

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Discussion avec Christine Pueyo près des deux machines à café.

25/25

Copains-associés

© © Rodolphe Escher / Le Moniteur

Emmanuel Lajus, Oliver Brochet et Christine Pueyo : les copains d'école d'architecture devenus associés d'agence d'architecture.
Visite de l'agence bordelaise d'architecture Brochet Lajus Pueyo

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur