En direct

Visite au FCBA de Bordeaux
Nathalie Bergeret, FCBA - © FCBA
Diaporama

Visite au FCBA de Bordeaux

Dora Courbon |  le 22/05/2013  |  Technique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réglementation technique
Technique
Valider

1/8

Nathalie Bergeret, FCBA

© FCBA

Nathalie Bergeret est responsable des marques CTB-A+ (certification pour professionnels dans la lutte contre les pathologies du bois) et CTB-P+ (certification pour les produits de traitement) du FCBA.

2/8

Termites au FCBA

© Dora Courbon

Afin de tester les technologies de lutte contre les termites, le FCBA éleve les insectes dans son laboratoire.

3/8

Essai en laboratoire

© Dora Courbon

Essai en laboratoire d'une technologie anti termite. Un film a été placé entre la partie supérieure et la partie inférieure du tube. Les insectes sont introduits dans la partie supérieure et ont naturellement envie de descendre. Si le film est efficace, le termite meurt sans parvenir à atteindre la partie inférieure.

4/8

Dégâts termite : livre

© Dora Courbon

Un livre dévoré par les termites.

5/8

Dégâts termites : PVC

© Dora Courbon

Dans leur quête de cellulose, les termites peuvent occasionner des dégats sur des matériaux aussi résistant que le PVC.

6/8

Protection physico-chimique surfacique

© Dora Courbon

Mise en place d'une protection physico-chimique surfacique par la pose d'un film en polyéthylène imprégné de produit biocide sous le plancher. Le film enveloppe complètement la dalle au sol. Les élévations des murs périmétriques et des murs de refend ont été recouvertes d'un enduit bitumineux termifuge. (Chantier à Ambarès (33), entreprise certifiée CTB-A+ Saky & Limouzin)

7/8

Protection physico-chimique des réservations

© Dora Courbon

Afin d’éliminer tout passage potentiel de termites au niveau des passages au travers de la dalle, toutes les reservations sont protégées par le film.

8/8

Protection physico-chimique localisée

© Dora Courbon

Pour traiter ce bâtiment de plus de 2 500m2, le choix s'est porté sur un système de protection localisé au niveau des zones sensibles. A l'extérieur, le cheminement ascensionnel des termites est empeché par l'installation d'une membrane de 20cm de large fixée contre la longrine au niveau du sol. La membrane, composée d'un film et d'une toile synthétique imprégnée de termicide, est également placée à l'intérieur entre le plancher et la longrine. (Chantier : Centre commercial Zodio, à Bègles (33), entreprise certifiée CTB-A+Saky & Limouzin)

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur