En direct

A Marseille, les pompes funèbres retrouvent une seconde jeunesse
Une auberge de jeunesse dans les ex-pompes funèbres de Marseille - © Jérôme Cabanel
Diaporama

A Marseille, les pompes funèbres retrouvent une seconde jeunesse

Christiane Wanaverbecq (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 02/10/2020  |  Bouches-du-RhôneMarseilleVinci Construction France BpifranceSurélévation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Bouches-du-Rhône
Marseille
Vinci Construction France
Bpifrance
Surélévation
Logement étudiant
Structure métallique
Valider

Adim Provence vient de livrer la restructuration des anciens locaux des pompes funèbres qui laissent place à un nouveau concept d’auberge de jeunesse exploitée par The Youth Hostel. Le projet porte autant sur la réhabilitation de ce bâtiment singulier, formant rotonde, que sur la surélévation contemporaine venant dans son prolongement.

1/6

Une auberge de jeunesse dans les ex-pompes funèbres de Marseille

© Jérôme Cabanel

Une structure métallique habillée de zinc abrite les deux niveaux supplémentaires créés pour répondre au programme.

2/6

Une auberge de jeunesse dans les ex-pompes funèbres de Marseille

© Jérôme Cabanel

Le plus grand soin a été apporté aux détails. Le portail intérieur réalisé sur-mesure ne dénature par le hall d’entrée.

3/6

Une auberge de jeunesse dans les ex-pompes funèbres de Marseille

© Jérôme Carbonel

Les chambres ont été calibrées pour faire entrer les lits conçus par The Youth Hostel.

4/6

Une auberge de jeunesse dans les ex-pompes funèbres de Marseille

© Will Architecture

Les chambres, placées dans les deux niveaux de surélévation, donnent sur une coursive.

5/6

Une auberge de jeunesse dans les ex-pompes funèbres de Marseille

© Jérôme Cabanel

Créée au rez-de-chaussée, la galerie d’art donne sur la cour intérieure.

6/6

Une auberge de jeunesse dans les ex-pompes funèbres de Marseille

© Jérôme Cabanel

Vue sur la cour. Girard a récupéré les poutres de charpente pour créer le mobilier extérieur.

Pour les Marseillais, la bâtisse massive avec sa façade principale en forme de rotonde, située au numéro 12 de la rue Trinquet, au centre-ville de la cité phocéenne, restera encore un certain temps associée aux pompes funèbres. Ils devront s’habituer à sa nouvelle vie. Depuis cet été, le bâtiment, construit à la fin du XIXe siècle, d’abord pour accueillir un hospice des œuvres du diocèse, abrite un nouveau concept d’auberge de jeunesse mélangeant chambres familiales, dortoirs, espace de coworking, bar et galerie d’art.

 

Keys Asset Management et Banque des territoires

 

Quatre ans après avoir remporté l’appel à projets de la Ville de Marseille pour trouver une nouvelle destination au bâtiment laissé vacant après le déménagement des pompes funèbres, Adim Provence, filiale de Vinci Construction France, a réussi son pari.

L’ensemblier a pu compter sur la Banque des territoires et de Keys Asset Management qui ont acquis l’ensemble immobilier en état futur d’achèvement. Le montant de la transaction avait alors été estimé à 5,7 millions d’euros HT.

A cette même époque du montage du projet, Bpifrance, séduit par le concept, avait pris des parts, via son fonds France Investissement Tourisme, au capital de l’exploitant de l’auberge de jeunesse, récemment racheté par The Grape Hospitality.

 

Surélévation sur deux niveaux

 

Outre les financeurs, Adim Provence a pu compter sur l’agence marseillaise Will Architecture, maître d’œuvre de l’opération, et Girard, une autre filiale du groupe Vinci. Ce sont eux qui ont permis la restauration du bâtiment dans les règles de l’art tout en répondant au programme.

La principale prouesse technique du projet demeure la surélévation sur deux niveaux. Les 58 chambres, qui devaient de surcroît avoir des proportions capables d’accepter les lits à étage conçus par The People Hostel, ne pouvaient pas entrer sur les trois niveaux.

Cependant, le double attique, ainsi créé, ne devait pas écraser l’existant. Sa position en retrait du bâtiment originel résulte de cette préoccupation. « Nous voulions aussi apporter une touche indiquant la nouvelle identité du lieu. D’où le choix du bardage en zinc à joint debout couleur terracota, qui habille les deux niveaux supplémentaires, et du large débord de toiture qui surmonte désormais le bâtiment », rappelle l’architecte Guillaume Bérard de Will Architecture.

 

Une bonne base

 

Pour réaliser l’extension de plus de 300 m2, Girard a dégagé le dernier niveau du bâtiment originel, puis descendu le plancher. « Cela avait pour but d’avoir au moins 2,50 mètres de hauteur sur chacun des deux niveaux », explique Nicolas Mineau, conducteur de travaux chez Girard.

Autre spécificité : « Entre l’existant et la surélévation, les murs ne plombent pas. C’est pour cela que le plancher du R+3 est en structure métallique pour gagner de la légèreté et bénéficier d’une bonne résistance mécanique. Mais le bâtiment avait une bonne base. Nous avons, par exemple, conservé la structure de plancher des niveaux R+1 et R+2. Nous les avons cependant renforcés avec des planchers bois-béton connectés pour éviter tout fléchissement », ajoute-t-il.

Au final, après cinq ans de conception et 18 mois de travaux sur un site étroit et difficile d’accès, les efforts ont été payants. Le niveau argent de la démarche Bâtiments durables méditerranéens a été validé en phase conception puis en phase réalisation.

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Adim Provence
Maîtrise d’œuvre : Will Architecture ; BET Eric (fluides, thermique, acoustique).
AMO BDM : Apave
Surface de Plancher : 1 777 m2 (dont 384 m2 créés)
Capacité : 58 chambres et 210 lits
Montant de travaux : 3,7 millions d’euros HT

 

Commentaires

A Marseille, les pompes funèbres retrouvent une seconde jeunesse

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil