En direct

Un lycée archi-pensé à Gignac
Le lycée de Gignac - © Benoit Wehrlé - Photographe
Diaporama

Un lycée archi-pensé à Gignac

Florence Jaroniak |  le 04/09/2020  |  HéraultBeposOccitanie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hérault
Réalisations
Bepos
Occitanie
Valider

L’agence Hellin-Sebbag Architectes Associés livre quatre des sept bâtiments de ce nouvel établissement qui biosourcé et à énergie positive mais pas seulement...

1/7

Le lycée de Gignac

© Benoit Wehrlé - Photographe

Le bâtiment d’accueil se déroule comme un ruban, en courbes superposées : l’auvent d’entrée, porté par d’élégants poteaux en V, l’avant corps du niveau 1, accueillant l’administration, et le volume en retrait du niveau 2.

2/7

Bâtiment d'enseignement

© Benoit Wehrlé - Photographe

L’un des deux bâtiments d’enseignement.

3/7

Schéma du lycée de Gignac

Les deux bâtiments d’enseignement se déploient en R+2 (1 et 3). Les bâtiments plus bas abritent les éléments atypiques comme le CDI (2) et le restaurant (4).

4/7

Une salle de classe

© Benoit Wehrlé - Photographe

40 classes pourront accueillir à terme 1100 élèves.

5/7

Logements de fonction

© Benoit Wehrlé - Photographe

Outre un internat, le lycée comporte 8 logements de fonction.

6/7

Le séjour des logements

© Benoit Wehrlé - Photographe

Bien que les façades MOB soient dissimulées par des doublages en placoplâtre, le bois reste très présent dans les intérieurs comme ici, dans le séjour des logements.

7/7

Terre-cuite vernissée

© B.Wehrlé

Les façades sont revêtues de bardeaux en terre cuite vernissée dans trois tons de bleu, ponctués de touches vertes, pour se fondre dans le paysage lointain et refléter la lumière en façade nord/est.

Isolation renforcée, orientation des classes et brise soleils mobiles asservis à une GTC, ventilation double-flux, géothermie, etc.

Le lycée général et technologique Simone Veil de Gignac (Hérault) coche toutes les cases d’un Bâtiment BEPOS selon la volonté de son maître d’ouvrage, la Région Occitanie.

Et ensuite ? Place à l’architecture. « Nous avons la responsabilité de construire autrement mais aussi de créer des lieux de vie et de marquer un territoire. L’émotion ressentie sur ce site, l’ambition environnementale, la décision de passer en bois, les délais courts, nous ont aiguillonné pour offrir une lisibilité à ce projet » résume Hilda Sebbag, architecte associée au sein de l’agence Hellin-Sebbag.

 

Poumon vert

 

En l’occurrence, les éléments du programme s’organisent autour d’une cour accessible depuis le parvis d’entrée par un large porche couvert.

Deux bâtiments en R+2 orientés nord-sud sont dédiés à l’enseignement, tandis que les bâtiments plus bas, aux formes plus libres accueillent notamment le CDI et le restaurant.

Les toits des premiers sont couverts de panneaux photovoltaïques. Ceux des seconds, végétalisés, sont traités à la manière de jardins soulevés en courbe douce, « comme si, au centre, le sol naturel remontait sur les toits, pour les modeler et offrir au lycée un cœur vert », souligne Hilda Sebbag.

 


Planning tenu

 

L’accès piéton depuis la ville, constitue une ligne de force importante du site. Couplée à l’orientation nord-sud, celle-ci a induit le déhanchement du bâtiment d’entrée qui se déroule en trois courbes superposées.

Par souci d’insertion dans un espace encore vierge, les façades ont été revêtues de briques vernissées dont le camaïeu fait écho aux vignes et à l’horizon. La couleur devient également signal, lorsque le vert vient teinter la courbe du bâtiment d’accueil, pour marquer le porche d’entrée.

Malgré la pandémie, le planning très serré (17 mois de chantier) aura été tenu, à 4 mois près, grâce au procédé de construction retenu pour deux tiers des planchers : Murs Ossatures Bois MOB et planchers en épicéa lamellé croisé CLT.

Fiche technique

 

Maîtrise d'ouvrage : Région Occitanie (mandataire ARAC Occitanie).

 

Maîtrise d'œuvre : Hellin-Sebbag Architectes Associés. BET : Terrel, structure ; Adret, fluides ; Egis, économiste ; Undergroud, VRD ; Ingecor, cuisines ; Guillemet, paysage ; Arteba, OPC.

 

SDP : 14 514m² sur une assiette foncière de 4,1 Ha.

 

Budget des travaux : 29,6 M€ HT.

 

Livraison finale en novembre 2020 (premiers lots en septembre).

Commentaires

Un lycée archi-pensé à Gignac

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur