Un immeuble R+3 au système constructif bois-béton innovant
Le chantier - © Paul Pastré
Diaporama

Un immeuble R+3 au système constructif bois-béton innovant

Paul Pastré |  le 15/12/2020  |  Construction boisOssature boisSystème de constructionBéton autoplaçant100 % gros œuvre

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Construction bois
Ossature bois
Système de construction
Béton autoplaçant
100 % gros œuvre
Toulouse
France
Valider

Ce petit immeuble toulousain a été bâti avec une solution constructive ingénieuse développée par Syscobat : des panneaux sandwich en bois, dans lesquels le béton est coulé sur chantier afin d’obtenir une structure porteuse poteaux-poutres.

1/5

Le chantier

© Paul Pastré

Ce immeuble de 6 logements a été construit avec le système B2R+ de Syscobat : des panneaux sandwich en bois, dans lesquels le béton est coulé sur chantier afin d’obtenir une structure porteuse poteaux-poutres.

2/5

Préfabrication

© Syscobat

Les panneaux, larges de 1,20 m et d’une hauteur maximale de 3 m, arrivent sur le chantier par palettes. Deux compagnons suffisent à la manutention : l’assemblage se fait ensuite selon le calepinage défini avec Syscobat.

3/5

Alliance bois-béton

© Syscobat

Le chantier se situant en zone inondable, le rez-de-chaussée a été réalisé en béton, ainsi que la cage d’escalier. La préfabrication en panneaux bois pour les étages a permis d’épouser au plus près la géométrie des bâtiments voisins et d’optimiser la surface de plancher.

4/5

Murs de refend

© Syscobat

Syscobat a décliné son système pour les murs de refend, dans lesquels sera coulé du béton autoplaçant. La société a également développé des panneaux pour planchers, non utilisés sur ce chantier.

5/5

Un chantier prêt à la finition

© Paul Pastré

Tous les parements intérieurs sont réalisés avec des panneaux haute résistance Masterimpact, hydrofuges et prêts à accueillir la finition. Electriciens et plombiers peuvent tirer leur réseau comme avec un doublage plâtre classique. Tous les panneaux sont dotés d’un code qui permet de les tracer et de retrouver leurs caractéristiques techniques, en lien avec la maquette BIM.

Apparu en 2016 sur le marché de la maison individuelle, le système B2R+ de Syscobat se décline pour la première fois en R+3, au cœur de Toulouse, sur ce bâtiment de 356 m² habitables répartis en six logements. La solution B2R+ associe la résistance mécanique du béton et les avantages de la préfabrication bois, avec une ossature de panneaux OSB. Assemblés par emboîtement, les panneaux OSB servent de coffrage aux poteaux béton, selon une trame définie par le bureau d’étude, et sont remplis pour le reste par un isolant, ici une mousse à base de lin expansé.


Un chantier sans grue


« La solution met à portée des entreprises artisanales une approche industrialisée de la construction. Deux compagnons peuvent mettre en œuvre les panneaux, sans moyen de levage, un atout sur les chantiers où il n’y a pas d’accès grue », détaille Jean-Charles Guillemot, cofondateur et directeur général de Syscobat. La maquette BIM du projet ainsi que le calepinage des éléments, numérotés et dotés d’un QR code, sont fournis à l’entreprise par le fabricant.


7 fois plus léger qu’une maçonnerie traditionnelle


Sur ce chantier toulousain situé en zone inondable, l’entreprise de maçonnerie MTC a réalisé le rez-de-chaussée et la cage d’escalier en béton. Les autres niveaux ont été montés avec le système B2R+. D’un poids 7 fois inférieur à une solution de maçonnerie traditionnelle, il a permis de limiter les travaux de fondation. Les panneaux isolés atteignent ici un R de 5 pour une épaisseur de mur limitée à 24,4 cm. « Le système offre un gain moyen de 5 % de surface habitable », précise Yves Martorana, cofondateur et président de Syscobat.
Les faces intérieures des panneaux, dotées de plaques haute résistance Masterimpact, sont prêtes à la finition. Enfin, dernier avantage pour les entreprises, le travail en filière sèche, sans gravats et avec un minimum de déchets. Pour l’entreprise MTC, le gain de temps sur ce chantier a été estimé à un mois et demi.

 

Entreprise MTC
Dirigeant : Tony Cardoso
Lieu : Montberon (Haute-Garonne)
Création : 2012
Salariés : 4
Activité : Maçonnerie générale et gros œuvre

 

Commentaires

Un immeuble R+3 au système constructif bois-béton innovant

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

(Ré)investir les toits

(Ré)investir les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil