Un bâtiment en gestion technique totale
Une ancienne usine de biscuiterie rénovée - © © Norbert Lacroix Photographe
Diaporama

Un bâtiment en gestion technique totale

XAVIER HAERTELMEYER |  le 09/01/2020  |  100 % eau et énergie GTBDomotiqueImmotiqueProtocole de communication

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % eau et énergie
GTB
Domotique
Immotique
Protocole de communication
Electricité
Artisan électricien
Installations électriques
France
Valider

Un entrepreneur, dirigeant d'une entreprise de domotique, a rénové ses locaux en déployant une installation de gestion technique globale. De l’éclairage au chauffage en passant par les protections solaires, la VMC jusqu’aux vidéoprojecteurs, tous les équipements raccordés peuvent être piloté par programmation ou en instantané depuis un simple appareil mobile.

1/6

Une ancienne usine de biscuiterie rénovée

© © Norbert Lacroix Photographe

Le bâtiment est une ancienne usine de biscuiterie. Lors de sa rénovation, il a bénéficié d’une extension et d’une surélévation. Déjà câblé avec un ancien protocole IHC, son installation a été upgradée en remplaçant l’ensemble des équipements et en adoptant le protocole KNX pour réaliser une gestion globale des locaux.

2/6

Le webserveur Theben theServa S110

© Theben

Le webserveur Theben theServa S110 permet la gestion à distance des équipements KNX depuis tous les supports numériques (tablette, smartphone, PC…). « A tout moment, la situation de la consommation énergétique est consultable afin d’adapter ou piloter les divers appareils. Cela aide aux économies d’énergie sur le chauffage et l’éclairage », précise Stéphane Martinet-Andrieux.

3/6

Détecteurs de présence

© Theben

36 détecteurs de présence et de mouvement Theben ont été installés en montage mural ou au plafond. Ils permettent la détection d’une activité en position assise ou avec des mouvements réduits. Ils assurent aux utilisateurs une circulation fluide dans les locaux, améliorant ainsi le confort quotidien et la sécurité.

4/6

Consommation énergétique optimisée

© Theben

Les détecteurs réagissent aux mouvements enregistrés dans la pièce ainsi qu’à l’intensité de la lumière naturelle. L’éclairage peut ainsi s’adapter automatiquement pour limiter sa consommation. L’ensemble de l’installation gère également les protections solaires, la VMC et le chauffage pour optimiser la consommation énergétique.

5/6

Installation complète

© Theben

L’installation comporte 12 détecteurs de présence theRonda, 3 détecteurs de présence Planospot 360 KNW S, 4 détecteurs de présence PresenceLight 180B-KNX WH, 14 détecteurs de mouvement Sphinx 331, 3 détecteurs de mouvement theLuxa, 6 actionneurs de commutation, 4 actionneurs de stores, un système de visualisation theServa S110 et une passerelle Dali Gateway KNX plus.

6/6

Installation évolutive

© Theben

« L’installation est prévue pour être évolutive, indique Geoffrey Platet. D’autres travaux sont d’ailleurs déjà programmés avec des extensions sur le bâtiment ». Henry Soulet précise que « le protocole KNX accepte une rénovation-évolution en fonctionnement pendant la phase de chantier. On peut isoler ou regrouper, même sur des entités différentes. »

Le bâtiment est somptueux. Cette ancienne biscuiterie de 4 000 m² située à Ampuis dans le Rhône (69) abrite depuis 2004 les entreprises de Stéphane Martinet-Andrieux (AM Sécurité et Martinet Andrieux Electricité, formant le groupe HSMA). Avec une activité en fort développement et plusieurs acquisitions d’entreprises, le groupe a réalisé d’importants travaux de rénovation et valorisé le site, sur le plan architectural et technique, avec un système de pilotage complet des installations. Et pour cause : spécialisé à l’origine dans l’électricité et les courants faibles, le groupe de Stéphane Martinet-Andrieux a rapidement investi le secteur de la domotique, puis de la sécurité et enfin de tous les équipements liés à la gestion du bâtiment.

Du protocole IHC à la technologie KNX

« Notre site était déjà doté d’un équipement reposant sur le protocole IHC, précise le dirigeant. Nous l’avons upgradé en KNX, en conservant une partie du câblage et en changeant tous les produits. » Un choix évident : « Nous avons débuté la domotique dans les années 1990 avec le système Tebis. A sa disparition, nous sommes passés sur la technologie KNX qui s’est avérée totalement compatible. Elle est simple d’utilisation et performante. »

L’ancienne usine bénéficie ainsi d’un pilotage global de ses bureaux avec un lot d’équipement signé Theben. « Ces produits sont en avance en applications traditionnelles et précurseurs en KNX, signale Geoffrey Platet, intégrateur de la société AM Elec. Le choix est important en détecteurs, sélecteurs, systèmes d’éclairage… Et les actionneurs sont très silencieux. » 

Sur cette opération, 36 détecteurs de présence et de mouvement ont été installés, reliés au webserveur theServa S110. Avec un atout primordial : outre ses bureaux, le Groupe dispose d’espaces proposés en location. « La recherche d’une efficience énergétique et d’un pilotage à distance était essentielle, signale Henry Soulet, chef produits Automatismes du Bâtiment de Theben. Ces détecteurs, associés au webserveur et à la programmation, assurent de nombreuses fonctions, et toute l’installation est facilitée par le petit câble vert... »

Confort, économie d'énergie, maintenance et sécurité

L’ensemble est très complet : préchauffage, gestion des apports solaires pour limiter la climatisation ou optimiser le chauffage, gestion de l’éclairage avec programmation et/ou détection de personne, variation de la luminosité et de la couleur grâce à des bandeaux Led 3 000 K et 6 000 K, mode présence pour VMC et chauffage, gestion des BSO et des volets roulants en lien avec une station météo (vent et position du soleil). La gestion ne se limite pas qu’à l’occupation : « Nous pouvons programmer de nombreuses informations pour la maintenance ou la sécurité, précise Geoffrey Platet. Tout est possible, même à distance ».

La vidéosurveillance permet de visualiser en direct le plan du bâtiment et d’opérer des actions. « C’est à la fois complexe et simple. Pour la gestion du quotidien, nous avons des scénarii programmés, indique Stéphane Martinet-Andrieux. Mais, nous pouvons aussi tout piloter depuis un ordinateur ou un mobile si l'une des parties en location doit être ouverte ou fermée, chauffée ou non. Nous avons également un éclairage architectural en façade qui peut être animé ».

Un élément dont la dimension se révèle très importante pour le dirigeant : « Notre site est notre vitrine. Avec ce système d’éclairage extérieur, nous montrons notre savoir-faire depuis la route. Ensuite, nous le dévoilons à l’intérieur de notre bâtiment grâce à tous les autres équipements », conclut le dirigeant.

 

Commentaires

Un bâtiment en gestion technique totale

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur