En direct

Trophées Eiffel : l'acier sous toutes ses coutures
Terminal T1 de l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry - © Ad Aderet / Xavier Barret / Dominique Janiszewski
Diaporama

Carré Michelet

Amélie Luquain |  le 07/10/2020  |  ArchitectureFrance Structure en acierTrophées Eiffel

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matériaux de construction
Architecture
France
Structure en acier
Trophées Eiffel
Valider

1/10

Terminal T1 de l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry

© Ad Aderet / Xavier Barret / Dominique Janiszewski

Dans la catégorie Voyager, le jury décerne un prix au terminal T1 de l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry. Le bâtiment, circulaire et compact, a séduit par son élégance constructive. L’utilisation de l’acier permet de répondre à une série de défis : une toiture légère de grandes portées survole des volumes dégagés, comme un grand espace central d’une portée libre de 45 m, et livre par ce moyen des espaces flexibles désencombrés. Il permet de répondre de manière optimisée aux contraintes de structure en zone sismique. Une approche modulaire a aussi permis d’exploiter la qualité et la vitesse d’assemblage intrinsèques à la préfabrication. La structure, exquise dans la finesse des détails, emploie d'ailleurs des profils du commerce, dans un souci d'économie pour un budget de 2000€ du m².

Maître d’ouvrage : Aéroports de Lyon
Architecte : Rogers Stirk Harbour - Partners
BET : Technip TPS

2/10

Lycée Léonard de Vinci de Saint-Germain-en-Laye

© Camille Gharbi

Dans la catégorie Apprendre, le jury récompense le lycée Léonard de Vinci de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) pour la rationalité de la construction neuve qui vient doubler la surface de l’établissement existant. Une trame porteuse de 3,6 m, divisée en modules de 1,2 m, rythme le bâtiment. Bardages, menuiseries, mais aussi luminaires, radiateurs et terminaux électriques suivent cette implacable logique. Associé à un système constructif démuni de porteurs intermédiaires, le bâtiment autorise de la flexibilité dans les cloisonnements.

Maître d’ouvrage : Région Île-de-France
Maître d’ouvrage déléguée : IDF Construction Durable
Architectes : Tank et Cosa Architectes associés
BET : Bollinger + Grohmann
Constructeur métallique : Baudin-Châteauneuf

3/10

Hippodrome Paris-Longchamp

© Michel Denancé

Dans la catégorie Architecture & Ingénierie, le jury met en avant le projet de l’hippodrome de Paris-Longchamp (XVIe), pour l’utilisation de l’acier dans la mise en œuvre d’une structure complexe et légère. L’ossature principalement métallique supporte des dalles en béton armé de 15 cm d’épaisseur. Montés sur des poteaux baïonnettes, ces planchers fins jouent de porte-à-faux successifs en encorbellement. L’édifice prend alors l’allure d’une étagère transparente.

Maître d’ouvrage. France Galop
Architecte : Dominique Perrault Architecture
BET : Tractebel
BE Metal : Jaillet-Rouby

4/10

Halle multifonctionnelle Le forûm

© Nicolas Brigand

Dans la catégorie Divertir, le jury souligne l’efficacité de cette halle multifonctionnelle de Soultz-Sous-Forêts (Bas-Rhin) qui, par son architecture élégante, donne les moyens aux évènements de la vie publique de se produire. Sa structure en charpente métallique repose sur deux piles qui accueillent les organes techniques de la halle. Ces volumes ont été pensés en béton habillé d’un bardage en inox, matériau qui permet de les estomper en reflétant l’environnement. La sous-face de la toiture est constituée d’une série de tubes transversaux en acier laqué noir servant à la fois de surface unitaire et de support d’accrochage pour les différents équipements de la halle.

Maître. Commune de Soultz-Sous-Forêts – Hohwiller
Architecte : RHB Architectes
BET : Alec Structure
Constructeur métallique : Wilhelm SA

5/10

Trophées Eiffel

© Raj Bundhoo

Dans la catégorie Franchir, le jury apprécie la sobriété de la passerelle panoramique de l’Aiguille Rouge, qui offre une vue plongeante sur les sommets du grand paysage savoyard de Bourg-Saint-Maurice (Savoie). L’ouvrage, en forme de croix, brut de métal, utilise le même langage architectural que celui de la télécabine qu’il prolonge. L’utilisation de l’acier galvanisé s’est alors très vite imposé. En plus de répondre aux intempéries très agressives, il répond aux problématiques constructives.  Le sol devant être préservé, les points d’appui de la structure en ”V” avec des pannes en forme d’étoile, sont limités à trois : un au niveau de la structure existante, l’autre au centre du croisement des deux porte-à-faux, le troisième sur la crête.

Maître d’ouvrage. ADS
Architecte : SG Architecte
BET :  Keops 
Constructeur métallique : Bellet Industrie

6/10

Villa Rohan

© Mathie Ivan

Dans la catégorie Habiter, le jury félicite le projet de reconversion d’un immeuble des années 80 du quartier Mériadeck, à Bordeaux. Pour sa réversibilité d’une part, et pour la mise à nu et la reprise de sa charpente métallique de 42 tonnes, d’autres part. Celle-ci est carénée sous un bardage de métal. Le choix de l'acier permettait aussi de répondre à une mise en oeuvre complexe, en site occupé puisque le rez-de-chaussée restait animé durant toute la durée du chantier et dans des délais courts afin de ne pas gêner les quatre voies publiques qui bordent le bâtiment.

Maître d’ouvrage : Natacha Costa
Architecte : Atelier Cambium
BET : C3
Constructeur : C2B

7/10

BT6

© Paul Pointud

Dans la catégorie Travailler, le jury adresse le prix à un projet de réhabilitation / surélévation de l’entrepôt militaire BT6 en bureaux. Il s’inscrit dans l’opération de renouvellement urbain des Terres Neuves à Bègles (Gironde) et se distingue désormais par sa rehausse de métal noir. D’une justesse et d’une exécution sans équivoque, le projet se remarque par sa capacité à concilier respect du passé et affirmation du présent.

Maître d’ouvrage : SCI Terres Neuves
Architecte : Nadau Architecture / Faye Architectes et Associés
BET : IBC
Constructeur : Soblaco

8/10

Super Pausée

© Vous architecture

Dans la catégorie Innovation, le jury soutient la création d’architecture légère en acier à travers un projet de macro-tente baptisé "Super Pausée", installé à Ploemel (Morbihan). Ode décalée au camping, il est le fruit de la superposition de deux canadiennes dont les piquets de bois ont été remplacés par des tubes d’acier. Cette structure est composée de pièces manuportabes assemblables à la seule force des bras et d’une enveloppe textile qui assure isolation et étanchéité.

Maître d’ouvrage : Hôtel La Belle Folie
Architecte : Vous Architecture
BET : Yohann Leslé
Constructeur : Bfactory

9/10

Aquarium national du Danemark

© Adam Mørk

Dans la catégorie International, le jury nomme l’Aquarium national du Danemark (en danois, Den Blå Planet) comme lauréat. Surplombant l'Øresund, il prend la forme d’une gigantesque vague, permise par la structure acier. Le système porteur est ainsi composé de 54 cadres en acier qui, par leur positionnement radial et leur géométrie, forment les courbes qui caractérisent l’aspect sculptural de l’ouvrage. Au total, la structure métallique de l’ouvrage s’élève à plus de 700 tonnes d’acier. Recouverte de petites plaques d’aluminium en forme de diamant, la façade réfléchit les couleurs et la lumière du ciel conférant à l’aquarium des reflets changeants.

Maître d’ouvrage : The Building Foundation “Den Blå Planet”
Architecte : 3XN

10/10

Carré Michelet

© Gaston Bergeret – Hugo Hebrard – Nicolas Sisto

Le jury distingue d’un prix spécial Restructuration le projet du Carré Michelet à La Défense, qui consiste en une extension et une surélévation d’un immeuble tertiaire de 14 niveaux. L’édifice a d’abord été désolidarisé du chapelet d’immeubles contigus dans lequel il s’inscrivait. Devenu autonome, il pouvait s’épaissir et se surélever. La charpente métallique choisie pour l’attique a permis de rehausser le bâtiment de trois niveaux par un système de suspension en porte-à-faux, qui détourne la contrainte du poids, très importante sur ce site, puisque situé au-dessus d’un parking tiers et d'une ancienne gare RER enterrée. La structure stabilisante est composée des pylônes et palées en acier reliées par une poutre treillis horizontale qui permet de transférer les efforts des «grues» vers les noyaux de contreventements. Cette charpente représente pas moins de 643 tonnes d’acier où les profilés sont quasi tous reconstitués (PRS). Pour garantir la stabilité au feu, les poteaux acier tubulaire verticaux sont remplis de béton, tandis que les bracons et tirants ont été protégés avec une peinture intumescente. La pose de la charpente de l'attique s'est effectuée à environ quarante mètres de hauteur avec un montage pièce par pièce.

Maître d’ouvrage : Gecina (Eurosic)
Architecte : Cro&Co Architecture
BET : CE Ingénierie
Constructeur : Gagne.

Commentaires

Trophées Eiffel : l'acier sous toutes ses coutures

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Ré(investir) les toits

Ré(investir) les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil