En direct

Sondage Ifop/Qualit'EnR : Les Français et les énergies renouvelables
Depuis un an, diriez-vous que vous vous intéressez plus, autant ou moins aux énergies renouvelables ? - © © Ifop

Diaporama

Sondage Ifop/Qualit'EnR : Les Français et les énergies renouvelables

le 26/01/2012  | 

1/5

Depuis un an, diriez-vous que vous vous intéressez plus, autant ou moins aux énergies renouvelables ?

© © Ifop

L’intérêt porté aux énergies renouvelables par les Français entre 2011 et 2012 a augmenté de 35%. «C’est une croissance spectaculaire et significative», commente Frédéric Micheau, directeur des études, département d’opinion publique, Ifop. Les 7% de baisses sont principalement imputables à la crise économique et la hausse du chômage. « Les inquiétudes sur la dégradation ont été relégués au second plan, assure ainsi Frédéric Micheau. Les Français ont tendance à estimer que la protection de l’environnement et la lutte contre le chômage s’opposent ». Pourtant les énergies renouvelables sont créatrices d’emplois.

2/5

Depuis un an, les faits suivants ont-il eu un impact sur l’intérêt que vous portez aux énergies renouvelables ?

© © Ifop

Le coût des énergies est la principale raison pour laquelle les Français s’intéressent aux énergies renouvelables (93%). Fukushima, et les débats qui ont suivi, sont également un facteur important d’intérêt (75%). Tout comme les politiques publiques (74%) : crédit d’impôts développement durable, éco-prêts, tarif d’achat du photovoltaïque, etc.

3/5

D’une manière générale, faites-vous confiance ou pas confiance à chacun des types énergies renouvelables suivants ?

© © Ifop

D’une manière générale, les ENR inspirent confiance aux Français : quelles qu’elles soient, elles atteignent un taux de confiance supérieur à 73%. Si la confiance globale (« tout à fait confiance » et « plutôt confiance ») est indifférenciée, il  existe des variations significatives dans son intensité en fonction du type d’énergie observée. Le bois par exemple (« insert bois », « poêle à bois » et  « chaudière à bois ») est l’énergie dans laquelle les français ont le plus entièrement confiance. Les populations pour qui le bois semble l’ENR la plus sûre sont majoritairement les ruraux et les séniors (65 ans et plus). Les panneaux photovoltaïques est l’installation en laquelle les sondés (et plus particulièrement les séniors, les personnes résidant en appartement et les habitants de l’agglomération parisienne) ont le moins confiance. Les barrières rendant les Français réfractaires à toute installation ENR sont avant tout d’ordre financier : une conséquence directe de la conjoncture économique mal orientée. Ainsi 38 % des sondés ne s’engagent pas dans une installation car ils ne sont pas propriétaires, 32% car ils estiment le prix d’achat trop conséquent et 14 % par crainte de ne pas rentabiliser l’investissement.

4/5

Vous personnellement, avez-vous confiance dans les installateurs d’équipements énergétiques ?

© © Ifop

Les Français font de plus en plus confiance aux installateurs d’équipement énergétiques (le taux de confiance qui leur est accordé a gagné 9 % en un an). L’image de marque de la profession s’est donc significativement améliorée. Parmi les plus confiants on trouve les femmes, les 18-24 ans, les cadres et les habitants de l’agglomération parisienne.

5/5

Pour vous, un installateur en qui vous auriez plus facilement confiance est un installateur... ?

© © Ifop

La détention d’un label qualité ou d’une qualification tire vers le haut la confiance des français envers les installateurs, au même titre qu’une recommandation par un tiers. Entre début 2011 et début 2012 les chiffres ont peu changé et la hiérarchie a été conservée. La baisse de confiance de 3 points (passage de 76 % à 73 %) entre 2011 et 2012 envers les installateurs qualifiés ne pourra être interprétée qu’à la lumière des résultats de l’an prochain. Correspond-elle à une marge d’erreur ou s’inscrit-elle dans une véritable tendance de désintérêt pour les labels qualité? Quoi qu’il en soit, il est aujourd’hui nécessaire d’approfondir le travail de communication et de pédagogie auprès des français sur les vertus des démarches de qualification. Pour preuve, entre 2007 et 2011, le taux d’installations de chauffe-eau solaires jugées « excellentes » par des artisans formés par Qualit’ENR est passé de 20 % à 60 %.
Sondage Ifop/Qualit'EnR : Les Français et les énergies renouvelables

Commentaires

Sondage Ifop/Qualit'EnR : Les Français et les énergies renouvelables

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX