En direct

Roland-Garros : découvrez le nouveau court Simonne-Mathieu, signé Marc Mimram
Nouveau court - © C.GUIBBAUD / FFT
Diaporama

Roland-Garros : découvrez le nouveau court Simonne-Mathieu, signé Marc Mimram

MILENA CHESSA |  le 20/05/2019  |  Anne HidalgoParisMarc MimramRoland-Garros

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Anne Hidalgo
Réalisations
Paris
Marc Mimram
Roland-Garros
Valider

Ce terrain de jeu situé à la porte d'Auteuil, à Paris (XVIe), hybride une arène sportive et une serre tropicale.

1/8

Nouveau court

© C.GUIBBAUD / FFT

Vue aérienne du court de tennis Simonne-Mathieu dans le stade Roland-Garros à Paris (XVIe). L’équipement est implanté dans le jardin des serres d’Auteuil.

2/8

Gradins

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Les gradins ont été réalisés en béton en infrastructure et en acier en superstructure.

3/8

Terrain

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

L’arène sportive est partiellement enterrée pour minimiser son impact volumétrique dans le site. Elle émerge seulement de 8 m au-dessus du sol.

4/8

Equerres

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Des équerres métalliques portent les gradins qui ceinturent le court de tennis.

5/8

Serre

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

L’arrière des gradins est agrémenté de serres tropicales accessibles au public en dehors du tournoi de Roland-Garros.

6/8

Climat

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Les plantes, visibles en façade, sont exposées dans des espaces aux conditions climatiques maîtrisées.

7/8

Stores

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Des stores extérieurs protègent les écailles de verre de l'ensoleillement.

8/8

Plaque inaugurale

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

La plaque inaugurale du court Simonne-Mathieu a été dévoilée le 21 mars 2019 en présence de : Bernard Giudicelli, président de la Fédération française de tennis ; Anne Hidalgo, maire de Paris ; Nicolas Sarkozy, ancien président de la République ; Danièle Giazzi, maire du XVIe arrondissement et Bertrand Mathieu, petit-fils de Simonne Mathieu. A l’extrême droite de l’image : Marc Mimram, architecte du bâtiment.

Deux mois avant l’ouverture des Internationaux de France de tennis 2019, un nouveau court a été inauguré le 21 mars 2019 au stade Roland-Garros à Paris (XVIe). Il porte le nom de Simonne Mathieu, victorieuse du tournoi simple dames en 1938 et 1939. L’enceinte de 5000 places est implantée dans le jardin des serres d’Auteuil, entre l’orangerie et le boulevard périphérique.

« C’était un défi de construire un édifice dans le quartier des Princes, rappelle Bernard Giudicelli, président de la Fédération française de tennis. Deux hommes ont eu l’audace de le relever : le très regretté Michel Corajoud, paysagiste et Marc Mimram, architecte. » Ce dernier rend hommage « au père du paysage français » qui, dit-il, a « pris le risque de défendre l’indéfendable : mettre du sport dans un jardin ».

 

Unique en son genre

« L’histoire de Roland-Garros est jalonnée de combats, de doutes, de défaites et de victoires, remarque Anne Hidalgo, maire de Paris. Avec ce projet de transformation, on a tout eu : les recours juridiques, les polémiques et les ‘fake news’ qui annonçaient que nous allions détruire toutes les serres d’Auteuil, alors que nous démolissions seulement celles en plastique. Mais ça valait le coup de tenir pour obtenir ce beau résultat qui fait écho au patrimoine architectural et naturel. »

Pour Guy Forget, ancien tennisman et actuel directeur du tournoi : « Le court Simonne-Mathieu est une réussite par son intégration dans le site. Il est unique en son genre. » L’équipement hybride deux programmes, ce qui en fait un spécimen rare. Le terrain de tennis et les gradins dédiés aux spectateurs sont enveloppés sur quatre côtés par des serres abritant des plantes issues des zones tropicales d’Amérique, d’Afrique, d’Océanie et d’Asie. « Le sport et la nature entrent en dialogue grâce à une structure tout en transparence », indique l’architecte Marc Mimram.

 

Audaces de création

L’édifice, partiellement enterré, ne dépasse pas les huit mètres au-dessus du sol. En périphérie, il est constitué de demi-cylindres composés d’éléments courbes en acier et de panneaux plats en verre, protégés extérieurement par des stores. Une paroi vitrée laisse passer la vue entre ces tunnels de verdure et l’arène sportive. Le regard file à travers les gradins en béton et les équerres d’acier sur lesquelles ils reposent. Le public peut ainsi garder un œil sur le match lorsqu’il déambule autour du terrain.

« L’architecture contemporaine n’est pas là pour reproduire le Paris que nous avons en héritage, elle a le droit de se permettre des audaces de création », affirme Anne Hidalgo. « Nous prolongeons l’histoire des serres d’Auteuil créées à la fin du XIXe siècle, sans pour autant faire de mimétisme, soutient Marc Mimram. Avant, les tuiles en simple vitrage n’étaient pas étanches. Maintenant, nos écailles en double vitrage permettent de contrôler la température et l’hygrométrie de chacune des sections plantées. L’entreprise de charpente métallique Viry a été très attentive à notre désir de montrer comment, grâce à la découpe numérique et à la soudure continue, nous pouvions inventer des profils très différents. Ce que l’on recherche, c’est donner à ce lieu du caractère. »

 

Commentaires

Roland-Garros : découvrez le nouveau court Simonne-Mathieu, signé Marc Mimram

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur