En direct

Retour d'expérience : Le Collège des Bernardins enfin stabilisé
Le collège des Bernardins - Vue extérieure - © © Laurence de Terlline, tous droits réservés

Diaporama

Retour d'expérience : Le Collège des Bernardins enfin stabilisé

le 01/07/2014  |  Technique

1/7

Le collège des Bernardins - Vue extérieure

© © Laurence de Terlline, tous droits réservés

2/7

Hall

© © HdE

Au rez-de-chaussée, plusieurs des 30 colonnes de la double rangée du hall accusent toujours une légère inclinaison. Il n’était pas question de les redresser?: elles sont stabilisées par l’allégement du plafond suspendu et maintenues en position par des griffes en aiguilles d’acier placées à l’aplomb supérieur des chapiteaux. L’espace est maintenant entièrement ouvert sur l’accueil, avec une cafétéria et une librairie (au fond).

3/7

Cellier

© © HdE

Les 32 piliers du cellier ne portent plus que le plancher du rez-de-chaussée. Les tassements antérieurs sont stoppés. Ils se perçoivent à l’alignement incliné du faîtage et à la hauteur variable des chapiteaux opérée par les constructeurs, afin de rattraper l’horizontalité des supports. Des caniveaux, encastrés dans le sol (à droite), assurent la circulation des réseaux, notamment la ventilation reprise par des grilles en partie haute (à gauche).

4/7

Feuille de plomb

© © HdE

Les colonnes du hall central sont taillées en délit (parallèlement au dépôt des alluvions). Afin de répartir la charge verticale et éviter que la pierre n’éclate en feuillets, les constructeurs du XIIe siècle ont intercalé des feuilles de plomb sous les chapiteaux. Ce système – efficace – perdure aujourd’hui. Les feuilles de plomb sont suffisamment plastiques pour fluer et se déformer sans aucun dommage.

5/7

Voûtes gothiques

© © HdE

Des voûtes gothiques (à gauche) ont été restaurées telles que celles de l’époque (à droite) par le groupement Lefèvre. Elles reprennent la même technique de joint composé de chaux et de sable. Un ciment moderne classique, trop rigide, se serait fissuré.

6/7

Mur apparent

© © HdE

L’un des murs en bordure du canal de la Bièvre est laissé apparent afin d’être ventilé. Malgré cela, des ruissellements apparaissent laissant des traces.

7/7

Plancher suspendu

© © HdE

Le plancher du premier étage est suspendu par plusieurs tirants verticaux accrochés au plancher du second étage. Ils remplissent parfaitement leur fonction de stabilité et d’allégement des charges.
Retour d'expérience : Le Collège des Bernardins enfin stabilisé

Commentaires

Retour d'expérience : Le Collège des Bernardins enfin stabilisé

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX