En direct

Résidence CityLife à Milan (Italie), par Studio Daniel Libeskind
Immeubles - © © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Diaporama

Résidence CityLife à Milan (Italie), par Studio Daniel Libeskind

le 12/02/2014  |  ArchitectureEurope

1/10

Immeubles

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

L’architecte américain Daniel Libeskind a livré un complexe résidentiel de 308 appartements en septembre 2013 à Milan (Italie). Les cinq bâtiments, d’une surface totale de 38 000 m², sont couronnés par 22 penthouses de deux niveaux. L’opération se singularise par ses brise-soleil et ses 362 balcons de largeurs différentes qui donnent du mouvement aux immeubles.

2/10

Site

© © CityLife

La résidence Libeskind, qui devrait compter dans les années à venir une tour et trois immeubles d’habitation supplémentaires, s’élève sur l’ancienne foire de Milan, à trois kilomètres du centre-ville (angle via Ambroglio Spinola/viale Berengario). La requalification de ce site de 255 000 m² est conduite par la société italienne CityLife. La résidence voisine signée Zaha Hadid Architects a également été livrée en 2013. A terme, en 2016, trois tours de bureaux se dresseront au cœur de l’opération, notamment pour accueillir les assureurs Generali et Allianz. Elles sont l’œuvre des trois architectes auteurs du masterplan en 2004 : Daniel Libeskind (165 mètres, 30 étages), Zaha Hadid (170 m, 43 étages) et Arata Isozaki (202 m, 50 étages). Un parc public de 168 000 m² et un centre commercial de 15 000 m² seront réalisés à leurs pieds.

3/10

Terrasse

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Les appartements, largement vitrés, s’ouvrent sur de vastes terrasses avec vues panoramiques sur la skyline milanaise. Au centre de l’image : la tour Isozaki, actuellement en construction, a dépassé les 30 étages.

4/10

Double hauteur

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Exemple de séjour en double hauteur dans un penthouse de 300 m², perché au 13e étage.

5/10

Plan du 13e étage

© © Studio Daniel Libeskind

Avec un périmètre variable d’étage en étage, chaque appartement de la résidence est unique.

6/10

Cour

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Pendant longtemps, les logements à Milan ont été construits autour de cours fermées. Le Studio Daniel Libeskind conserve l’idée de cour, mais il ouvre l’îlot sur la ville en fractionnant les bâtiments. De plus, pour briser la répétitivité, il propose des plans courbes et des hauteurs variées afin d’offrir à chaque habitant un cadre de vie et un cadre de vue différent de son voisin.

7/10

Circulation

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

L’accès au hall d’entrée s’effectue soit à pied au niveau du rez-de-chaussée, soit en voiture au niveau -1 par une boucle de circulation à l’air libre, qui longe le jardin central. Le hall est conçu en conséquence, avec une double hauteur sous plafond.

8/10

Architecte

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Au sujet de cette opération, l’architecte Daniel Libeskind dit avoir « fait appel au genius loci (esprit du lieu), aux matériaux, aux couleurs, aux techniques et aux capacités de l’industrie locale ». Ainsi, à l’image de nombreux logements milanais, les façades de la résidence sont revêtues d’une céramique spécialement mise au point pour ce projet. Car, ajoute-t-il, « l’objectif était de construire quelque chose de nouveau, qui soit en même temps bien enraciné dans la tradition urbaine ».

9/10

Céramique

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Plus de 50 000 m² de produits en céramique fabriqués par Casalgrande Padana, près de Modène, ont été utilisés pour le revêtement extérieur de la résidence. Les façades sont en Granitogres (séries unicolore blanc B poli, forma 22,5x90 cm). Tandis que les balcons sont en Granitoker (série Travertino Paradiso gris M8, formats 30x90 cm et 60 x 90 cm). Le défi relevé par les quelque 120 poseurs des entreprises Ceramiche Frattini et Tempini a été d’épouser la morphologie anguleuse typique des bâtiments de Libeskind.

10/10

Nouveau produit

© © Casalgrande Padana

Le Studio Daniel Libeskind et Casalgrande Padana ont mis au point un nouveau produit en céramique présenté lors du Bologna Water Design 2013, sur les parois de l’installation intitulée Pinnacle. Il s’agit de dalles autonettoyantes, d’aspect métallisé et à motif géométrique en léger relief. Ces dalles devraient habiller un immeuble d’habitation d’ici 2015 à Berlin, sur la Chausseestrasse. Mais tous les architectes peuvent les utiliser...
Résidence CityLife à Milan (Italie), par Studio Daniel Libeskind

Commentaires

Résidence CityLife à Milan (Italie), par Studio Daniel Libeskind

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX