En direct

Reprise de l'étalement urbain au cours des années 2000
Occupation des sols en 2006 - © © Commissariat général au développement durable / Service de l'observation et des statistiques

Diaporama

Reprise de l'étalement urbain au cours des années 2000

le 08/06/2010  |  ArchitectureAménagement

1/6

Occupation des sols en 2006

© © Commissariat général au développement durable / Service de l'observation et des statistiques

" D'après le dernier inventaire CORINE Land Cover (CLC), la France métropolitaine apparaît couverte majoritairement de terres agricoles (60 %) et de forêts ou autres espaces semi-naturels (34 %). Les espaces artificialisés occupent un peu plus de 5 % du territoire. Les zones humides et surfaces en eau sont peu représentées (respectivement 0,3 % et 0,7 %) . Les zones agricoles dominent dans une grande moitié Nord Ouest, les forêts et autres milieux semi-naturels occupent plutôt le Sud, l'Est, les Landes... Des régions comme le Nord - Pas-de-Calais, la Picardie, mais aussi la Bretagne et les Pays de la Loire apparaissent à la fois très agricoles et artificialisées, peu de surfaces étant disponibles pour les forêts et les autres milieux naturels."

2/6

Solde des évolutions de l'occupation des sols entre 2000 et 2006

© © Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

"Les tendances d'évolutions de l'occupation des sols en France sur la période 2000-2006 poursuivent celles observées entre 1990 et 2000. Les espaces artificialisés continuent de s'étendre (+3,0 %), principalement au détriment de sols agricoles (-0,2 %). Par ailleurs, l'ensemble des espaces semi-naturels, boisés ou ouverts, présentent un léger recul (-0,04 %). D'importantes évolutions se produisent au sein des forêts, zones humides et autres milieux semi-naturels, principalement entre les forêts fermées et les forêts ou végétations arbustives en mutation, aux paysages plus ouverts. Enfin, les surfaces en eau continuent de s'accroître, en grande majorité sous forme de plans d'eau (+0,8 %)."

3/6

Changements de paysages entre 2000 et 2006

© © Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

"L'autre point fort des changements depuis 1990 concerne le retournement de prairies en terres arables et l'apparition de tissu urbain discontinu et de zones industrielles ou commerciales. L'emprise des carrières augmente également sur les deux périodes 1990-2000 et 2000-2006, reflétant la mobilisation de matériaux pour la construction d'infrastructures de transport et de bâtiments."

4/6

Évolution de la distance moyenne de la construction neuve de logements par rapport à la ville-centre entre 1980 et 2008

© © Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

Sur le champ des 71 plus grandes aires urbaines de métropole définies sur la base du recensement général de la population de 1999, la distance de la construction neuve de logements par rapport à la ville-centre s'élève à 15 km au début des années quatre-vingt, puis décroît régulièrement jusqu'à la fin des années quatre-vingt-dix pour atteindre 11 km. À l'inverse, au cours des années deux mille, elle progresse pour s'établir à un palier de 13 km. On associe généralement étalement urbain et construction de maisons en milieu périurbain. Or, la distance moyenne de la construction individuelle affiche une grande stabilité, autour de 17 km jusqu'au milieu des années quatre-vingt-dix. Elle s'établit à un palier de 16 km depuis. En revanche, lorsque la ville-centre croît, la construction d'immeubles collectifs progresse également en banlieue, d'une part parce que les prix et les loyers peuvent y être moins élevés, d'autre part, parce que l'espace disponible au centre ne permet plus de construire des logements collectifs en grand nombre. L'essor du prix des logements au début des années deux mille a favorisé ce type de construction et notamment celle située plus loin de la ville-centre, là où les terrains sont disponibles et de prix plus faibles.

5/6

Répartition des grandes aires urbaines par évolutions de la distance moyenne de la construction neuve par rapport à la ville-centre de l'aire urbaine

© © Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

"La tendance observée au niveau national recouvre une diversité de modèles locaux. Parmi les 71 aires urbaines observées, 36 suivent la dynamique générale. Quatorze ont connu une stagnation de la distance moyenne de la construction neuve par rapport au centre de l'aire urbaine durant les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix puis une hausse de cet indicateur durant les années deux mille. Quatre aires urbaines connaissent une hausse continue. Parallèlement, douze aires n'enregistrent aucune hausse récente, quatre affichent une baisse ou une stagnation dans les années deux mille après avoir enregistré une hausse auparavant et une affiche une baisse continue."

6/6

Évolution du taux de croissance du parc de logements par zones d'aires urbaines entre 1981 et 2008

© © Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

"La densification est d'autant plus forte que la construction neuve est dynamique dans la ville-centre ou à sa périphérie immédiate (pôle urbain), zones où la construction collective est plus importante. Au tournant de 1990, années où la construction neuve est située plus près de la ville-centre et où la distance de la construction neuve par rapport au centre se stabilise, le parc de logements croît principalement aux centres des aires urbaines. À l'inverse, au début des années quatre-vingt et dans les années deux mille, périodes où la distance au centre est la plus importante, la croissance du parc se partage entre toutes les zones et notamment à la périphérie."
Reprise de l'étalement urbain au cours des années 2000

Commentaires

Reprise de l'étalement urbain au cours des années 2000

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX