Rénovation thermique : un pavillon des années 80 isolé avec de la fibre de bois
Chantier isolation fibre de bois - © Frederic PIGOT
Diaporama

Rénovation thermique : un pavillon des années 80 isolé avec de la fibre de bois

Frédéric Pigot |  le 06/04/2022  |  100 % second œuvreArtisan isolationIsonatIsolant biosourcéMatériaux biosourcés

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % second œuvre
Artisan isolation
Isonat
Isolant biosourcé
Matériaux biosourcés
Artisan chantier
Cantal
France
Valider

Située dans un hameau du Cantal, à 640 mètres d'altitude, cette maison a fait l'objet d'une rénovation complète, avec notamment la réfection de l’isolation intérieure en panneaux de fibre de bois.

1/9

Chantier isolation fibre de bois

© Frederic PIGOT

2/9

Rénovation

© Frederic PIGOT

Ce pavillon de deux niveaux en périphérie d'Aurillac a subi une rénovation complète. Le chantier (ici en cours) a notamment inclus l'isolation, la toiture, les espaces extérieurs.

3/9

Les panneaux isolants

© Frédéric Pigot

Des panneaux de fibres de bois Isonat 55 Flex H ont été utilisés sur ce chantier. Mesurant 122 x 58 cm, ils peuvent être facilement découpés à la scie électrique. Ils affichent une densité de 55 kg/m³ pour un lambda de 0,036 W/(m.K).

4/9

Les murs

© Frederic PIGOT

Les rails d’ossature, support des plaques de plâtre, ont été fixés sur les murs de briques creuses après dépose de l’ancien isolant.

5/9

Membrane de surfaçage

© Frederic PIGOT

Les panneaux en fibres de bois Isonat 55 flex H sont dotés d'une membrane de surfaçage permettant de réduire les poussières, d'optimiser la découpe et le confort de pose de ces panneaux, notamment en plafond.

6/9

Adhésif double-face

© Frederic PIGOT

L'adhésif double face nécessaire à la pose du frein vapeur est fixé sur le rail.

7/9

La pièce principale

Les rampants de toiture et le plafond ont été traités avant les murs. Isolant en simple ou double couche, frein-vapeur étanche à l’air hygrovariable (Pro Clima Intello) puis plaques de plâtre. À droite, un plafond attend la pose d’une seconde couche de panneaux isolants entre chevrons.

8/9

Les réservations

Des réservations ont été faites dans le frein-vapeur du rampant de toiture pour le passage des gaines électriques et du conduit de VMC.

9/9

Thierry Martin

© Frédéric Pigot

Thierry Martin, gérant de Gonthier Aurillac Habitat

Le propriétaire de ce pavillon construit dans les années 1980 proche d’Aurillac souhaitait le rénover totalement et l’isoler avec des matériaux sains. Il a fait appel à l’entreprise locale Gonthier Aurillac Habitat qui est intervenue pour l'isolation par l'intérieur (rampants de toiture, combles perdus, plafonds et murs extérieurs).

Diversification dans l’isolation écologique

Historiquement spécialisée dans le traitement des charpentes, Gonthier Aurillac Habitat s’est diversifiée dans l’isolation écologique en 2008, lors de sa reprise par Thierry Martin. Un pari qui s'est révélé judicieux. « De plus en plus de clients sont demandeurs, constate l'entrepreneur. Ces produits se démocratisent, tous les grossistes en proposent. » Dans le même temps, l'effectif de son entreprise est passé de trois à dix salariés pour un chiffre d'affaires qui a quadruplé. Le carnet commande de l'entreprise enregistre 4 à 6 mois de travail d'avance.

Des panneaux en fibres de bois recyclées

Sur ce chantier, Thierry Martin a opté pour la fibre de bois en panneaux semi-rigides Isonat Flex 55. Ces panneaux sont composés de fibres de bois issues de plaquettes de scieries du Beaujolais. L’artisan en apprécie particulièrement les atouts : la performance d’isolation en hiver ; le déphasage plus important que celui des laines minérales, un avantage en été ; la membrane de surfaçage qui réduit les poussières et facilite la découpe ; enfin, l’isolation phonique qui apporte à l’habitat une ambiance feutrée. « Même quand on ne travaille que sur les plafonds, il y a beaucoup moins de résonance. Nos clients constatent un changement », note l’artisan.

Un frein-vapeur hygrovariable

Pour des raisons financières, les combles perdus ont été isolés par soufflage de 40 cm de ouate de cellulose pour atteindre une résistance thermique égale à 8. Des objectifs de 4 et 7,15 ont été fixés respectivement pour les murs et les rampants avec des épaisseurs de 145 mm et 260 mm. Le chantier a commencé par la dépose de l’ancien isolant en laine minérale qui avait mal vieilli. Une fois mis à nu, les murs de briques creuses ont reçu les rails d’ossature, puis les panneaux isolants et un frein-vapeur étanche à l’air hygrovariable (Pro Clima Intello) pour la bonne gestion de l’humidité intérieure.

Entreprise : Gonthier Aurillac Habitat
Gérant : Thierry Martin
Lieu : Aurillac (Cantal)
Création : 1975
Effectif : 10 salariés
Activité : isolation, fourniture et pose d’ouvrants, traitement des bois, hydrofugation, déshumidification

 

Commentaires

Rénovation thermique : un pavillon des années 80 isolé avec de la fibre de bois

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil