En direct

Rénovation de la voûte du Cnit de La Défense
Une coque extérieure d'origine abimée - © © Adrien Pouthier/LeMoniteur.fr

Diaporama

Rénovation de la voûte du Cnit de La Défense

le 04/10/2011  |  Technique

1/6

Une coque extérieure d'origine abimée

© © Adrien Pouthier/LeMoniteur.fr

Le béton blanc d'origine de la coque, abimé, a été "raboté" et "érodé" pour permettre de coller l'isolant sur du béton sain.

2/6

Isolant en verre cellulaire et toile PVC

© © Adrien Pouthier/LeMoniteur.fr

Pour isoler en limitant au maximum la surcharge sur la structure en béton d'origine, le BET SECC a recommandé le verre cellulaire FOAMGLAS ® (partie noire sur l'image). Une remodelisation de la voûte a permis de déterminer que la répartition des 500 tonnes d'isolant nécessaires ne rajoutait que 22 kg par m2 et convenait donc à la structure.

3/6

Le défi des courbures

© © Adrien Pouthier/LeMoniteur.fr

Il était impossible compte tenu de la faible épaisseur de la couche de béton d'origine de fixer mécaniquement l'isolant. Celui-ci a donc été collé au bitume, à chaud. Grosse difficulté pour l'entreprise SNA qui a réalisé les travaux : pour retranscrire les "fuseaux", ces ondulations de la toiture, il a fallu redécouper le verre cellulaire en de multiples facettes, beaucoup plus que prévu...

4/6

Eviter les oscillations

© © Adrien Pouthier/LeMoniteur.fr

Des mesures ont montré que la poutre centrale de la voûte sous l'effet des changements de températures oscillait avec une amplitude pouvant aller jusqu'à 40 cm. La pose de FOAMGLAS ® a permis de réduire cette oscillation de 40%.

5/6

Un défi logistique et technique

© © Adrien Pouthier/LeMoniteur.fr

Jean Pasini, de SNA, l'entreprise responsable des travaux d'étanchéité a décrit ce chantier comme "une véritable aventure". Autre manière de dire qu'il a été très compliqué : méthodologie et cadences rendues aléatoires par les intempéries, les contraintes d'installation de l'isolant et surtout l'accès. 6 nacelles ont été spécialement conçues pour ce chantier : elles permettent d'épouser la courbe de la toiture dont la pente passe de 35° à la base pour atteindre 0° au sommet. Du fait de leur spécificité, elles sront recyclées à la fin du chantier.

6/6

Conditions de travail délicates

© © Adrien Pouthier/LeMoniteur.fr

L'étanchéité a été réalisée par un collage "en plein" : la toiture compacte a été collée de A à Z du support à la couche de finition. Un travail long, fastidieux et parfois pénible pour lequel il a fallu trouver et former du personnel. 25 à 30 personnes auront travaillé sur ce chantier pendant deux ans.
Rénovation de la voûte du Cnit de La Défense

Commentaires

Rénovation de la voûte du Cnit de La Défense

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX