En direct

Réhabilitation visant à diviser par 10 les charges de chauffage
Avant - après - ©

Diaporama

Réhabilitation visant à diviser par 10 les charges de chauffage

le 07/01/2010  |  Technique

1/6

Avant - après

©

Bâtiment construit en 1974 pour accueillir des personnes âgées, il va être réhabilité de manière à accueillir 12 logements T3 et un centre périscolaire.

2/6

Isolation et traitement des ponts thermiques

©

L'équipe de maîtrise d'œuvre et le maître d'ouvrage ont choisi, dans une logique aussi bien économique qu'environnementale, de conserver les murs porteurs du bâtiment existant. Ils estiment ainsi avoir réalisé une économie de 500 000 euros, par rapport à une démolition -reconstruction, épargné des nuisances aux voisinages et évité de nombreux MWh d'énergie grise. La rénovation du bâtiment à base de béton présente un meilleur bilan carbone qu'une démolition -reconstruction en ossature bois.

3/6

Façades sud

© © DR

L'équipe de maîtrise d'œuvre et le maître d'ouvrage ont choisi, dans une logique aussi bien économique qu'environnementale, de conserver les murs porteurs du bâtiment existant. Ils estiment ainsi avoir réalisé une économie de 500 000 euros, par rapport à une démolition -reconstruction, épargner des nuisances aux voisinages et éviter de nombreux MWh d'énergie grise. La rénovation du bâtiment à base de béton présente un meilleur bilan carbone qu'une démolition -reconstruction en ossature bois.

4/6

Façades nord

©

Sur la façade nord-est, on ne trouvera aucune ouverture, et sur la façade nord-ouest une fenêtre triple vitrage dans un châssis bois de 68mm pour chaque chambre.

5/6

Bilan carbone

©

Il s'agit d'un bilan simplifié à partir des bases « Equer » et « Oekoinventare » constituées par l'Ecole Polytechnique Fédérale de Zürich. Les équipements techniques ne sont pas pris en compte. D'après Jean Luc CHARRIER, directeur technique chez « Le toit vosgien », « le but n'était pas d'obtenir une grande précision mais un ordre de grandeur. » Il permet de remarquer que l'utilisation de la ouate de cellulose offre un bilan très avantageux.

6/6

Charges

©

En 2007, à cause de la combinaison d'une chaufferie au fioul et d'une mauvaise isolation, les charges (hors communs) pour un logement équivalant à un T3 étaient supérieurs à 1200 euros par an. Après la réhabilitation, les chauffages de l'air et de l'eau seront principalement assurés par une chaudière collective à plaquettes bois. En prenant l'hypothèse d'une consommation annuelle de 35 m3 apparent de plaquettes (MAP) à 25€ HT/MAP pour 25% d'humidité relative, les charges, devraient s'élever pour les futurs occupants à 120 euros annuellement.
Réhabilitation visant à diviser par 10 les charges de chauffage

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur