En direct

Pont de Gênes : découvrez la reconstruction en images
Assemblage de grue - © PerGenova
Diaporama

Pont de Gênes : découvrez la reconstruction en images

Olivier Tosseri |  le 26/11/2019  |  ChantiersRéalisationsEuropePont MorandiReconstruction Pont Morandi

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Infrastructures
Chantiers
Réalisations
Europe
Pont Morandi
Reconstruction Pont Morandi
pont
Valider

Le Moniteur a pu, en exclusivité, se rendre sur le chantier du pont de Gênes (Italie). Les travaux, en cours depuis neuf mois, mobilisent plus de mille personnes. 

1/5

Assemblage de grue

© PerGenova

Les grues en usage sur le chantier viennent des Pays-Bas et figurent parmi les plus grandes d’Europe. Elles peuvent atteindre 130 mètres de haut et soulever jusqu’à 1 200 tonnes. Ici, un des ouvriers travaille à leur assemblage.

2/5

Attente sur la zone d'assemblage

© PerGenova

Les éléments en acier des travées arrivent par la mer depuis les sites de production de Castellammare di Stabia et sont assemblés sur place. Ils ont été stockés sur la zone Est du chantier en attendant d'être utilisés.

3/5

Travée monumentale

© PerGenova

Avec un poids total d'environ 600 tonnes, la troisième travée entre les piles 6 et 7 nécessite d'utiliser 6 carters latéraux pour être soulevée.

4/5

Une pile en élévation

© PerGenova

Les dix-huit piles du pont de Gênes en béton armé seront érigées à l'aide d'un coffrage glissant. Ce système permet aux ouvriers de progresser par levées successives en prenant appui sur la partie déjà réalisée.

5/5

Vue des 150 premiers mètres du pont

Les 150 premiers mètres du pont ont d'ores et déjà été construits. Les trois travées entre les piles 4-5-6-7 ont été posées, les piles 3 et 8 sont achevées, la pile 9 est en cours de construction.

Les équipes de PerGenova ont un mot d’ordre : « faire au plus vite, mais faire au mieux ». Le consortium d’entreprises a été chargé par le commissaire de l’opération et maire de la ville Gênes, Marco Bucci, de reconstruire un nouveau pont après l’effondrement du viaduc Morandi le 14 août 2019.

Il réunit deux fleurons de l’industrie italienne, à savoir l’entreprise Fincantieri, spécialisée dans la construction navale, et Salini-Impregilo, géant italien du BTP. Depuis mars 2019, les ouvriers de PerGenova œuvrent jour et nuit sur place pour achever l'ouvrage, qui doit être construit en un temps record.

 

Livraison en mars 2020

 

Marco Bucci a en effet promis un nouveau pont à sa ville pour mars 2020. Cela signifie que les équipes ont douze mois pour réaliser les travaux et livrer le pont dans les temps. Pour tenir les délais, plus de mille personnes travaillent à flux tendu sur le chantier, qui aura besoin de 24 000 t d’acier et de 67 000 m3 de béton pour être mené à son terme.

A la livraison, l’ouvrage imaginé par Renzo Piano, long de 1 067 m, s’élèvera à 45 m de haut. Il reposera sur dix-huit piles. Dix-neuf travées en acier de 26 m de large le constitueront : quatorze de 50 m de long, trois de 100 m qui se trouveront au centre du pont, et deux de 67 m. Son coût est pour l’heure estimé à 202 millions d'euros.

 

Sur le même sujet Renzo Piano : «Le chantier du pont de Gênes, c’est aussi un projet humain»

 

Première travée déposée en octobre

 

L’effervescence est perceptible au pied du chantier, et elle imprime déjà sa marque sur l’horizon. Après des mois d’attente en raison de l’enquête judiciaire et des travaux préalables de démolition, la première pile en béton armé a été érigée le 25 juin 2019. 

La première travée en acier, elle, a été installée mardi 1er octobre 2019 à l’aide de deux grues géantes et mobiles qui ont permis de déposer la plateforme sur les piles 5 et 6 du pont, pour un poids total de 550 t.

L’orchestration de ce chantier hors du commun demande une importante logistique. Les pièces monumentales du tablier, de plusieurs centaines de tonnes, sont produites sur plusieurs sites navals en Italie : à Sestri Ponente, près de Gênes, à Valeggio sul Mincio (Vérone) et à Castellammare di Stabia, près de Naples. Elles sont convoyées de nuit.

 

Logistique hors du commun

 

Fin novembre, huit piles sur les dix-huit attendues avaient vu le jour et trois travées sur dix-neuf avaient été posées. Les équipes de PerGenova présentes sur place l'assurent : elles sont dans les temps pour la livraison en mars 2020.

La reconstruction rapide de ce pont est vitale pour le port de Gênes et l’activité économique du pays. 70 millions de tonnes de marchandises transitent chaque année dans la ville de Gênes, soit 33% des importations de la péninsule. 

Commentaires

Pont de Gênes : découvrez la reconstruction en images

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur