En direct

Palmarès départemental de l’Architecture et de l’Aménagment du CAUE de l’Orne 2010
Catégorie Aménagement - Lauréat : Lotissement Les Aulnes à Mieuxcé - © © DR

Diaporama

Palmarès départemental de l’Architecture et de l’Aménagment du CAUE de l’Orne 2010

le 13/04/2011  |  ArchitectureOrne

1/12

Catégorie Aménagement - Lauréat : Lotissement Les Aulnes à Mieuxcé

© © DR

Maîtres d'oeuvre : Thierry Leverrier, paysagiste Maître d'ouvrage : commune de Mieuxcé. En 2003, lors de l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme (PLU), la Municipalité de Mieuxcé, commune située sur la Communauté Urbaine d'Alençon, prévoit d'urbaniser un espace d'une douzaine d'hectares situé au nord-ouest du secteur de l'église et des équipements publics (mairie et salle de fêtes), qui constituent le bourg de la commune. Pour l'aménagement du lotissement des Aulnes, les objectifs des élus étaient de: - renforcer l'identification du centre-bourg en aménageant des espaces urbains dans le prolongement de l'église et en articulation avec les hameaux alentours, - créer un lotissement avec une densification en adéquation avec le contexte rural, - préserver le caractère rural de la commune, - associer logements locatifs et parcelles pour accession à la propriété.Thierry Leverrier, paysagiste à Bayeux, a proposé que l'organisation parcellaire tienne compte de : • l'inconstructibilité d'une partie du terrain inondable; • la volonté de gérer de manière « douce » les eaux pluviales des espaces publics; • la qualité paysagère de l'espace occupé par de la prairie herbagère humide.L'aménagement de places publiques, de continuités piétonnes d'un bassin d'orage enherbé et d'une plaine de jeux pour les enfants a permis de préserver la qualité de l'espace. Le jury a apprécié « cette opération qui fait l'objet d'un vrai travail de conception, d'une recherche d'intégration tant paysagère qu'urbaine ».

2/12

Catégorie Centre d'hébergement spécialisé - Lauréat : Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes à Occagnes

© © DR

Maîtres d'oeuvre : SERA 2 architectes et Michel Dayot. Maître d'ouvrage : CDC de la Plaine d'Argentan Nord.Proche d'Argentan, la commune d'Occagnes dispose désormais d'une nouvelle maison de retraite financée pour la Communauté de communes de la Plaine d'Argentan Nord. La réalisation de ce projet est au coeur de l'actualité politique et sociale du Département de l'Orne. Ce lieu, ouvert sur la nature, est au coeur d'un village rural et proche de la route nationale 158. Par le choix de son implantation, le bâtiment s'insère dans la continuité du tissu existant au plus près du bourg. La construction offre une diversité de perspectives aux résidents depuis leurs chambres baignées de lumière : notamment une vue remarquable sur les parcs calmes et les perspectives lointaines à l'Ouest. La double orientation du bâtiment permet l'éclairage naturel et la multiplication des perspectives. Les espaces de rencontres se situent au niveau du volume en béton qui se détache du corps de bâtiment principal. Les soubassements et les façades du corps de bâtiment d'accueil se distinguent par l'emploi d'un béton finition pierre. L'emplacement des chambres est signalé par l'emploi du bois et de matériaux en résine. Le jury récompense cette réalisation parce qu' « elle se distingue par sa cohérence entre son aménagement intérieur et son expression dans les façades ».

3/12

Catégorie Logement individuel - Lauréat : Maison individuelle à Domfront

© © DR

Maîtres d'oeuvre : SCPA Daligaux Van Nieuwenhuyse. Maître d'ouvrage : Privé.Les formes de cette maison implantée au milieu du verger sont simples et les volumes sont épurés. Le contraste de matériaux maçonnerie enduite / bardage anime les façades. L'habitation s'ouvre généreusement à l'Ouest pour profiter du site et de l'ensoleillement. En façade Est (public), seules, deux ouvertures permettent une pénétration de la lumière du matin au coeur de la maison. L'étage se développe le long d'une coursive dotée d'une ouverture horizontale donnant une large vue sur le paysage environnant. Le jury reconnaît que « ce projet pourrait être un bon exemple et pourrait être source d'inspiration pour la construction d'un lotissement ».

4/12

Catégorie Logement individuel - Mention spéciale : Maison individuelle « Les Buards » à Tessé-Froulay

© © DR

Maîtres d'oeuvre : Margerie et Pasquet, architectes. Maître d'ouvrage : privé. Isolée dans une prairie, la maison s'inscrit discrètement dans un paysage structuré par des haies bocagères et des chemins creux bordés de grands arbres. De plain-pied, elle effleure la prairie grâce à sa structure métallique. Cette opération associe subtilement les matériaux métalliques et le bois. Des puits de lumière posés sur les toitures terrasses accroissent à l'intérieur l'éclairage naturel. Le jury a apprécié « la maîtrise de l'écriture et de l'architecture du projet tant dans la relation entre extérieur et intérieur, l'utilisation des matériaux et le soin du détail ».

5/12

Catégorie Bâtiments de loisir et culture - Lauréat : Extension des Archives départementales de l’Orne à Alençon

© © CAUE Orne

Maître d'oeuvre : Gérard Buffière, architecte. Maître d'ouvrage : Conseil Général 61.Conformément à la commande du Conseil Général de l'Orne, maître d'ouvrage, l'extension des Archives Départementales de l'Orne se caractérise par : - une greffe au bâtiment existant, - une différenciation des zones « public » et « hors public », - l'absence totale d'intervention lourde sur les structures du bâtiment existant. Le parti architectural prend en compte les particularités des bâtiments existants environnants dans lequel le programme s'insère et des fonctionnalités spécifiques liées au centre d'archives. Le statut public du bâtiment est affirmé par la façade de verre ouvrant la zone publique intérieure du bâtiment sur la ville. Le hall d'accueil vaste et lumineux donne une vision immédiate de l'ensemble de la zone «Public» et accueille les expositions temporaires. Il dessert la salle de lecture, le service pédagogique et l'espace de réunions. La salle de lecture surplombe le hall, qui la protége des bruits de l'avenue. Le jury a noté que « d'une tour dans un parc, ce projet est remarquable pour son côté urbain, de par sa relation à la rue et l'ouverture sur le public, ainsi que pour son traitement architectural ».

6/12

Catégorie Bâtiments de loisir et culture - Mention spéciale : Maison des Associations « Jules Verne » à Flers

© © DR

Maîtres d'oeuvre : Dauchez et Chalaux, architectes. Maître d'ouvrage : Communauté d'Agglomération du Pays de Flers. Dans le cadre de son programme de rénovation urbaine, la Communauté d'Agglomération du Pays de Flers a souhaité que la construction de la maison d'activités pour le quartier du Pont Féron s'inscrive dans le réaménagement des jardins de la cité Jules Verne. Face à un environnement peu attrayant, logements collectifs et centre commercial, le choix s'est porté vers un bâtiment coloré et aérien qui se raccrochera à terme au futur aménagement paysager. Le bâtiment s'articule autour d'une rue intérieure, sur l'axe Nord-Sud, distribuant les divers éléments du programme. A l'Ouest, un volume monolithique constitue un mur permettant de s'abriter du parking du centre commercial et venant refermer la parcelle vers sa zone centrale aménagée. Les percements traités comme des failles verticales laissent entrer la lumière tout en protégeant de l'environnement extérieur. La façade est couverte d'un enduit de couleur brique sombre qui reste chaleureux et rappelle les constructions locales. A l'Est, quatre volumes distincts aux formes irrégulières dans les trois dimensions, jouent un rôle de filtre entre la rue et l'espace aménagé de la parcelle. Des aperçus, des cadrages permettent de conserver à la rue une impression de liberté et de transparence. De plus, les espaces vides laissés par l'implantation sont autant de pénétration entre le bâtiment et l'espace des jardins de la zone aménagée. Le choix d'une matière satinée associée à un changement de couleur pour chaque volume, accentue la sensation de liberté et de personnalité de chaque élément. L'ensemble est recouvert d'une structure dont le rôle premier est de maîtriser l'ensoleillement des façades dans le déroulement des saisons. Elle constitue visuellement pour l'ensemble du projet un volume dans lequel s'inscrivent les autres composants. Le jury a retenu le bâtiment «pour le signal qu'il représente dans un contexte urbain difficile tant en ce qui concerne les occupations des terrains et leur expression architecturale (grands ensembles, zone commerciale...) ».

7/12

Catégorie Bâtiments de loisir et culture - Mention spéciale : Médiathèque à L’Aigle

© © DR

Maître d'oeuvre : Hubert Masson, architecte Maître d'ouvrage : ville de L'Aigle. En réhabilitant l'ancien atelier de fabrication (1962) d'une usine de matériel textile et de production d'aiguilles, les objectifs de la ville de l'Aigle étaient de : - doter le territoire d'un équipement au coeur de la ville qui réponde aux besoins de la population ; - veiller à l'adéquation du programme de la médiathèque et des caractéristiques du bâtiment ; - pérenniser un élément du patrimoine industriel de la ville.La volumétrie et la couverture à double versant ont été transformées en un seul versant cintré. Les panneaux plans rouges rapportés sur les façades participent à l'isolation globale du bâtiment tant thermique qu'acoustique. Les ouvertures circulaires en pignon Ouest modifient la perception du bâtiment depuis la rue. Le travail sur les ouvertures, la modification de la volumétrie de la couverture, l'ajout en façade de bardages et de dispositifs « brise-soleil » ont permis de changer l'image industrielle du bâtiment existant. A proximité de la rivière, cette opération s'intègre parfaitement aux préoccupations actuelles de la municipalité, qui mène actuellement une réflexion sur la reconquête des berges en centre ville. Le Jury a particulièrement apprécié « L'intervention minimaliste mais parfaitement maîtrisée pour la transformation d'usage d'un bâtiment industriel en médiathèque ».

8/12

Catégorie Bâtiments dédiés à l'enfance et à l'enseignement - Lauréat : Pôle scolaire et Médiathèque à Pervenchères

© © Stéphane Chalmeau

Maîtres d'oeuvre : Margerie et Pasquet, architectes. Maître d'ouvrage : CDC du Pays de Pervenchères. La réalisation d'un pôle scolaire et d'une médiathèque à Pervenchères traduit la volonté de la CDC du Pays de Pervenchères de s'engager dans une politique de construction durable. Au-delà de la plus-value écologique et économique, ce chantier Haute Qualité Environnementale s'inscrit dans une réflexion globale de cohésion sociale : lien intergénérationnel, accessibilité aux personnes à mobilité réduite... La création d'un bâtiment regroupant les classes des écoles de Pervenchères et de la Perrière a permis d'améliorer l'accueil des enfants et de réaliser des économies de fonctionnement grâce à la démarche HQE. Dans l'enceinte même de l'école, une médiathèque intercommunale et un centre de loisirs font de ce pôle éducatif et culturel la vitrine du territoire intercommunal. Les choix architecturaux de Margerie et Pasquet sont basés sur une approche bioclimatique, l'optimisation de l'éclairage naturel, un ombrage maîtrisé, un choix judicieux de matériaux de construction, une efficience énergétique et un chauffage au bois. L'équipement s'intègre parfaitement dans le site. En effet, les trois bâtiments sont implantés de manière à tirer parti de la forte pente du terrain, des vues vers le ciel à l'Est et des vues vers la campagne à l'Ouest. Le claustra en bois, qui anime les façades, laisse deviner une peau métallique. La sobriété des façades et les volumes des bâtiments rappellent les vastes granges et les hangars agricoles du Perche. Le bois utilisé en façade, en charpente et en structure assure une unité à l'ensemble des bâtiments. L'usage de ce matériau assure la visibilité de la démarche et de la qualité environnementale de l'équipement grâce, entre autres, au choix adapté des matériaux et des procédés de construction. Le jury a récompensé ce « projet HQE, qui présente une parfaite maîtrise du vocabulaire architectural et réinvente le vocabulaire normand du pan de bois ».

9/12

Catégorie Bâtiments dédiés à l'enfance et à l'enseignement - Mention spéciale : Ecole primaire communale « Les Coccinelles » à Chanu

© © DR

Maître d'oeuvre : Thierry Chalaux, architecte. Maître d'ouvrage : Commune de Chanu. La commune de Chanu, maître d'ouvrage, consciente depuis plusieurs années de la nécessité de préserver l'environnement, était déterminé eà réaliser une extension bois pour agrandir son école. En outre, cette opération réfléchie en concertation avec le personnel enseignant et d'entretien du bâtiment devait s'intégrer de manière à respecter les qualités paysagères du terrain (verger). Sur un terrain présentant une légère déclivité, la création d'un volume en bois aux formes épurées a permis de créer 2 salles de classe supplémentaires accessibles depuis le préau. Détachée du préau et posée sur quatre lames de béton, l'extension flotte au-dessus du terrain naturel conservé en l'état. Les deux larges baies offrent aux enfants une vue panoramique sur la nature. Les matériaux contribuent à une insertion la plus écologique possible. Le jury a particulièrement apprécié « la sensibilité de cette extension réalisée en milieu rural, issue d'une maîtrise d'ouvrage volontaire, projet d'autant plus intéressant qu'il se situe en milieu scolaire ».

10/12

Catégorie Bâtiments dédiés à l'enfance et à l'enseignement - Mention spéciale : Pôle universitaire de Damigny, la bibliothèque

© © Philippe Müller

Maître d'oeuvre : Philippe Challes architecte Maître d'ouvrage : Conseil Général 61. Afin de conforter le pôle universitaire de Damigny, le Conseil Général de l'Orne a mené une réflexion pour les aménagements du site, qui a permis d'élaborer un schéma directeur. Les maîtres d'oeuvre de l'IUFM, de la Bibliothèque universitaire et du Restaurant Universitaire se sont référés aux contraintes urbaines et paysagères ainsi qu'aux prescriptions architecturales de ce schéma directeur. La bibliothèque est un volume unique, à simple rez-de-chaussée dans lequel un travail d'évidement et de volumétrie contribue à identifier les différents sous-espaces. Un patio renforce l'apport en lumière naturelle au coeur du bâtiment. Les façades sont majoritairement ouvertes. La salle de lecture s'ouvre sur le campus, protégée de l'ensoleillement par un auvent. Le jury attribue une mention spéciale « pour l'ensemble des trois opérations présentées en raison de la qualité architecturale, urbaine et paysagère d'ensemble du site ».

11/12

Catégorie Bâtiments dédiés à l'enfance et à l'enseignement - Mention spéciale : Pôle universitaire de Damigny, l'IUFM

© © Philippe Müller

Maître d'oeuvre : Philippe Challes, architecte. Maître d'ouvrage : Conseil Général 61. Le bâtiment en rez-de-chaussée forme un socle sur lequel un volume est posé en débord. Ce dispositif crée un passage à couvert le long de la façade. A l'intérieur et au rez-de-chaussée, le bâtiment s'organise en deux espaces distincts s'articulant autour d'un patio : un espace enseignement et un espace accueil et administration. L'étage de l'édifice reçoit le reste du programme enseignement. L'angle Sud-Est du bâtiment évidé et ouvert sur le campus, constitue l'accès au hall-galerie et au jardin intérieur. Cette ouverture, par un jeu de transparences, assure une continuité visuelle depuis le campus vers le coeur de l'IUFM et inversement depuis le jardin. Cette transparence est prolongée par les circulations intérieures du rez-de-chaussée (déambulatoire) dans la continuité du hall.

12/12

Catégorie Bâtiments dédiés à l'enfance et à l'enseignement - Mention spéciale : Pôle universitaire de Damigny, le "restau U"

© © DR

Maître d'oeuvre : Dominique Dubillot architecte Maître d'ouvrage : Rectorat, académie de Caen Le Rectorat, maître d'ouvrage, a pris en compte les contraintes urbaines et paysagères ainsi que les prescriptions architecturales du schéma directeur mis en oeuvre par le Conseil Général de l'Orne. Cette opération Haute Qualité Environnementale®, accueille une salle de restauration, une cuisine, une cafétéria et des salles à vocation culturelle. Au sein d'un campus végétal et piéton, le bâtiment est un trait d'union entre les aires de stationnement situées au Nord et le bâtiment de salles de cours voisin. Le hall d'accueil du restaurant et de la cafétéria ouvert sur une placette protégée du vent et ensoleillée, fait écho aux salles à manger largement ouvertes sur le coeur du Campus et les horizons lointains de la plaine d'Alençon. Lieu de lumière, le bâtiment d'écriture contemporaine respecte le bâtiment voisin afin qu'au-delà des gabarits et des alignements, la cohérence architecturale souhaitée soit renforcée.

Commentaires

Palmarès départemental de l’Architecture et de l’Aménagment du CAUE de l’Orne 2010

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur