En direct

Notre-Dame, un an déjà (1/4) : Et soudain la flèche plonge dans le vide...
Le brasier - © Patrick Zachmann / Magnum Photos
Diaporama

Notre-Dame, un an déjà (1/4) : Et soudain la flèche plonge dans le vide...

Marie-Douce Albert |  le 14/04/2020  |  Incendie Notre-DameNotre-DameEmmanuel MacronJean-Louis GeorgelinACMH

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Incendie Notre-Dame
Notre-Dame
Emmanuel Macron
Jean-Louis Georgelin
ACMH
Architecture
Chantiers
Patrimoine
Coronavirus
Paris
Valider

Un an après l’incendie qui a ravagé la toiture de la cathédrale parisienne, « Le Moniteur » fait le point sur les travaux déjà accomplis. Retour sur douze mois de mobilisation au service du monument, émaillés de craintes et de soulagements, d’avancées réelles et coups du sort. Dernier revers en date, le chantier est l’arrêt depuis le 16 mars en raison de la crise du covid-19.

Sur les hauteurs de Notre-Dame, l’incendie fait rage depuis plus d’une heure, ce lundi 15 avril 2019, quand, à 96 mètres du sol, la pointe de sa flèche incandescente chancèle. Il n’est pas tout à fait 20 h et l’œuvre de plomb et de bois, dressée au XIXe siècle à la croisée du transept par Eugène Viollet-le-Duc, se brise et s’effondre sous les yeux de Paris effaré. Pendant une bonne partie de la nuit, près de 800 pompiers venus de toute l’Ile-de-France continuent de se relayer avant que l’on puisse officiellement affirmer, vers 3 h 45, que le sinistre est maîtrisé. Au petit matin, la capitale se rassure, l’un de ses édifices les plus emblématiques a perdu sa toiture mais il est « toujours debout ». Et tandis que les promesses de dons affluent, déjà la course est engagée pour lui rendre sa splendeur.

 

Vives critiques

 

Au sommet de l’Etat, on a en effet décidé remettre en état le monument blessé au plus vite. Dès le 16 avril, dans une allocution télévisée, le président de la République, Emmanuel Macron fixe l’ambition : Notre-Dame devra être rebâtie «d’ici à cinq années». Le lendemain, le Premier ministre, Edouard Philippe, annonce lui qu’un concours d’architecture sera lancé pour dessiner une nouvelle flèche. D’ailleurs, le gouvernement ne perd pas de temps et présente, lors du conseil des ministres du mercredi 24 avril, un projet de loi visant à faciliter le futur chantier. Le texte prévoit notamment qu’il sera permis de déroger à certaines règles d’urbanisme ou de la conservation du patrimoine.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Cet article fait partie du dossier

Notre-Dame, un an déjà

Commentaires

Notre-Dame, un an déjà (1/4) : Et soudain la flèche plonge dans le vide...

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 07/2020

Voir

Traité de charpentes et couvertures

Traité de charpentes et couvertures

Date de parution : 06/2020

Voir

Maîtrise d’ouvrage publique et ses rapports avec la maîtrise d’œuvre privée

Maîtrise d’ouvrage publique et ses rapports avec la maîtrise d’œuvre privée

Date de parution : 06/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur