En direct

Nominés BIM d'Or 2017
Catégorie <5000 m² en neuf et en réno : Le Melleray : 32 logements neufs à Saint-Denis-en-Val (Loiret) - © © Bouygues Construction

Diaporama

Nominés BIM d'Or 2017

le 07/09/2017  |  Technique

1/12

Catégorie <5000 m² en neuf et en réno : Le Melleray : 32 logements neufs à Saint-Denis-en-Val (Loiret)

© © Bouygues Construction

Pour ce projet de construction de 32 logements, dont 24 dans une résidence seniors, les bâtiments respecteront la RT 2012 - 10% et visent le label NF Habitat HQE. Une convetion BIM a été rédigée afin de définir le processus collaboratif. Sept maquettes métiers ont été créées : architecte, structure, electricité, CVC plomberie, plateformes, réseaux et espaces verts. Elles ont été compilées afin de détecter les clashs. MOA : Valloire Habitat Vallogis. MOE : ARC.AME. Entreprise : Bouygues Bâtiment Centre Sud-Ouest.

2/12

Catégorie <5000 m² en neuf et en réno : Réhabilitation du bassin du centre Pierre de Coubertin à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)

© © Carles Hebras Maitras Architecte

Après l'extension du centre aquatique, la partie Nord du bâtiment, qui abrite l'ancien bassin de 25 m est en cours de réhabilitation. Les travaux consistent à remplacer le bassin existant par un bassin en inox, à créer un espace détente, avec spa et hammam et à remettre l'ensemble aux normes d'accessibilité et de sécurité. Les maquettes numériques ont été gérées de façon séparées avec des processus spécifiques adaptés à la rénovation lourde, au traitement d'eau, à l'enveloppe extérieure, etc. MOA : Clermont-Auvergne-Métropole. MOE : Carles Hebras Maitras Architecte.

3/12

Catégorie <5000 m² en neuf et en réno : Réalisation du cinéma Paradisio à Noyon (Oise)

© © Trace Architectes/Brézillon

Ce nouveau cinéma, dont la construction doit s'achever courant septembre, comprend quatre salles (de 105 places pour la plus petite à 285 places pour la plus grande). Le BIM a servi à la modélisation du gros œuvre, de la charpente métallique, de la couverture et du lot CVC. Le projet a été réalisé en BIM niveau 2, en phase exécution. Particularité de la démarche : les études des éléments préfabriqués ont été réalisées à partir de la maquette numérique et en lien avec l'industriel qui a travaillé en étroite collaboration avec le BET. Maîtrise d'ouvrage : Cinéma Paradisio. Maîtrise d'œuvre : Trace Architectes. Entreprise : Brézillon.

4/12

Catégorie entre 5000 et 40 000 m2 en neuf : Nouvelle gare de Nîmes-Manduel-Redessan (Gard)

© © Arep

La nouvelle gare de Nîmes doit faciliter les liaisons entre différents modes de transports et présente donc un premier enjeu de développement urbain. Côté technique, sa toiture se compose de trois strates qui forment : la protection thermique, l'étanchéité et la filtration lumineuse. Sous cette grande ombrière une émergence en béton de terre réduit l'empreinte carbone du bâtiment (ACV réalisée). Côté numérique, la conception s'est déroulée en BIM niveau 2 et a permis de rédiger des Dossiers de consultation des entreprises (DCE) numériques. Autre innovation, des simulations aérauliques ont été réalisées pour le confort des voyageurs. Elles ont aidé à l'organisation spatiale des espaces et à la conception des protection contre le vent sur les quais. Maîtrise d'ouvrage : SNCF Réseaux / SNCF Gares & Connexions. Maîtrise d'œuvre : Arep. Entreprises : Appel d'offres en cours.

5/12

Catégorie entre 5000 et 40 000 m2 en neuf : Ensemble immobilier (A9A1) dans le quartier Austerlitz à Paris

© © Eiffage Construction Tertiaire

A9A1 Austerlitz est un ensemble immobilier de 14 700 m² en R+8 qui couvre les voies SNCF à proximité de la gare d'Austerlitz. Il comprend une dalle existante renforcée et huit niveaux de superstructure métallique. Le BIM a facilité la réalisation du projet qui se caractérise par sa géométrie complexe, en particulier de nombreux porte-à-faux.  Cette méthode de travail a obligé les intervenants à mener une réflexion sur les enjeux légaux du BIM. Les questions juridiques de propriétés intellectuelles ont été réglées grâce à une notice légale et à un protocole de transmission des données. Côté technique, le BIM a permis une pré-synthèse plus aboutie, une meilleure gestion de l'interface avec la dalle existante et le choix de systèmes de nettoyage des façades adaptés aux portes-à-faux dès la conception. Maîtrise d'ouvrage : Altarea Cogedim. Maîtrise d'œuvre : Atelier 2/3/4. Entreprise : Eiffage Construction tertiaire

6/12

Catégorie entre 5000 et 40 000 m2 en neuf : Fondation LUMA à Arles

© © Eiffage Métal

La fondation LUMA à Arles accueillera un centre d'art contemporain. Cet IGH signé Frank Gehry s'éleve à 56 m de haut et s'habille de 11 500 briques en inox de dimensions différentes avec des tolérances de 3 mm. Pour cet ouvrage complexe, le BIM a tout d'abord servi à industrialiser le processus de génération de ces différentes pièces. La géométrie de l'ouvrage a été rationalisée afin de respecter les contraintes de dimensions des tôles et la capacité des camions. Cela a également permis de limiter leur nombre pour le transport. Côté organisation de chantier, le BIM a servi à développer des matériels  spécifiques pour réduire la pénibilité et prévenir les risques d'accident. Cette méthode de travail collaborative a amélioré de façon significative la productivité. Ainsi, 10 000 heures de travail en hauteur ont été économisées en phase pré-assemblage sur le chantier, selon les intervenants du projet. Maîtrise d'ouvrage : SCI Ateliers d'Arles Immobilier. Maîtrise d'œuvre : Gehry Partners, LLP. Entreprise : Eiffage Métal.

7/12

Entre 5000 et 40 000 m2 en rénovation : Réhabilitation du Virgin des Champs-Elysées

© © Artelia/Bouygues Bâtiment IDF-Rénovation privée

Largement connu, le Virgin Megastore des Champs-Elysées est aussi un édifice en R+7 qui comprend 4 niveaux d'infrastructures. Les travaux qui doivent se terminer en juin 2018, consistent à réhabiliter les bureaux et les commerces . Il s'agit aussi de préserver la façade, le hall et l'escalier monumental qui appartiennent au patrimoine protégé. Un nuage de point a été réalisé après le curage partiel de l'édifice. La maquette numérique finale servira à réaliser un DOE numérique utile pour la maintenance du site.

8/12

Entre 5000 et 40 000 m2 en rénovation : Restructuration de la Samaritaine à Paris

© © Sona Architecture

Dessinée par l'architecte Pierre Sauvage, la Samaritaine illustre la période "Art déco". Sa façade et sa toiture sont inscrites à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 1990. La réhabilitation complète implique de restaurer les châssis en acier, les pierres de parement, les éléments de serrurerie et la marquise. Dans ce but, un relevé 3D géoréférencé a été réalisé. L'infrastructure et la superstructure ont été modélisées à partir du nuage de points. Des familles de poutres et de poteaux paramètrables ont été créées afin de gérer automatiquement les joints entre les poutres. La modélisation de la structure a ainsi été réalisée au millimétre près. Maîtrise d'ouvrage : Grand magasin de la Samaritaine. Maison Ernest Cognacq SA. Maîtrise d'œuvre : B. Architecture (mandataire). Sona Architecture (BIM). Scan 3D : Liber-D.

9/12

Entre 5000 et 40 000 m2 en rénovation : Conception-réalisation de 90 logements collectifs à Villabé dans l'Essonne

© © DR

Le projet consiste à démolir et à transformer partiellement un site existant pour y construire 90 logements collectifs. Le site abrite le premier moulin à papier de l'Essonne, qui sera donc conservé, et se situe dans une zone inondable. Les nouveaux logements s'installeront à partir de R+1. A partir d'un relevé géométre, un relevé du site a été réalisé en 3D. Il a servi à affiner les maquettes numériques du projet et à gérer les clashs avant le chantier, qui doit débuter en septembre. Maîtrise d'ouvrage : Erilia. Maîtrise d'œuvre : Valero Gadan. Entreprise : Outarex.

10/12

Projets supérieurs à 40 000 m2 en neuf : Labcity de CentraleSupélec à Paris-Saclay

© © DR

Les nouveaux locaux de l'école CentraleSupéléc à Saclay viennent d'être inaugurés. Côté architecture, les laboratoires s'organisent comme une collection de clusters intégrés dans une grille urbaine ouverte. Côté BIM, les intervenants ont travaillé en niveau 2 avec modélisation et partage en format natif et en IFC. La synthèse, ainsi que les études d'éclairement, d'ensoleillement et la simulation thermique dynamique ont été réalisées grâce à la maquette numérique. Les équipes ont travaillé sur une seule base de données afin de réaliser des mises à jour rapide et de disposer d'une traçabilité parfaite des opérations. Maîtrise d'ouvrage : CentraleSupelec. Maîtrise d'œuvre : Office for Metropolitan Architecture, Alto Ingénierie.

11/12

Projets supérieurs à 40 000 m2 en neuf : Site de maintenance de la ligne 15 du Grand Paris Express

© © Richez Associés/Egis

Le site de maintenance et de remisage  (SMR) sera aussi celui du poste de commandement centralisé (PCC) de la ligne 15 du Grand Paris Express. Ce bâtiment s'installe sur un terrain de 8 ha avec une forte déclivité, qui nécessite un traitement fin des espaces extérieurs. Pour concevoir ce site industriel de pointe, le premier à pouvoir accueillir des rames en mode automatique, le BIM a servi à résoudre des interfaces multi-métiers complexes liées notamment à des problématiques 2D/3D/objet à la combinaison d'un ouvrage à la fois multitechnique et linéaire. Les intervenants ont travaillé en BIM niveau 2, en particulier pour la synthèse et la détection de clashs. La conception des façades en terre cuite a nécessité la création d'un script de modélisation paramétrique afin d'établir un calepin composé de quatre types de bardeaux. La maquette numérique du projet sera interfacée avec le Système d'information géographique (SIG) du territoire. Maîtrise d'ouvrage : Société du Grand Paris. Maîtrise d'œuvre : Egis (mandataire), Richez_Associés.

12/12

Projets supérieurs à 40 000 m2 en neuf : Tour Saint-Gobain à La Défense (Paris)

© © Valode & Pistre Architectes

Le futur siège du groupe Saint-Gobain à la Défense est une tour de 180 m de haut… depuis le 5e sous-sol. Le bâtiment a été conçu en BIM dans toutes les phases de la conception à la maintenance. L'objectif : disposer d'un DOE numérique qui regroupe modèle virtuel, plans d'exécution et une partie des fiches techniques afin de l'interfacer avec la Gestion maintenance assistée par ordinateur (GMAO). Le BIM a déjà permis de mieux anticiper les problèmes et d'accélérer la synthèse technique. Maîtrise d'ouvrage : Generali. Maîtrise d'œuvre : Valode & Pistre Architectes. Entreprise : Bateg
Nominés BIM d'Or 2017

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur