En direct

Illustration : Bonnefrite - © © Margaux Darrieus / AMC

Diaporama

"Matière grise", exposition au Pavillon de l'Arsenal (Paris, IVe), du 26 septembre 2014 au 4 janvier 2015

Margaux Darrieus |  le 07/10/2014  |  ProfessionArchitecture

1/10

illustration: Bonnefrite.

© © Margaux Darrieus / AMC

"Matière grise", exposition au Pavillon de l'Arsenal (Paris, IVe), du 26 septembre 2014 au 4 janvier 2015. Face à la crise des matériaux et à l'ambition partagée d'une "métropole zéro déchet", l'exposition explore les potentialités du réemploi en architecture, à l'heure où le monde de la construction se confronte à de nouvelles contraintes environnementales et économiques et de nouveaux usages.

2/10

La table qui accable.

© © Margaux Darrieus / AMC

À l'aide de schémas et de maquettes didactiques disposées sur une grande table, l'introduction de l'exposition dresse un accablant constat sur la gestion des ressources naturelles, le traitement des déchets et le recyclage des matériaux dans le monde de la construction. La grande table est accompagnée de sept dessins de l'illustrateur Bonnefrite, dont le trait enfantin tranche avec la gravité du propos tenu comme pour mieux interpeller le spectateur. Une introduction passionante mais glaçante.

3/10

Prise de conscience.

© © Margaux Darrieus / AMC

Estimation des dates d'épuisement des minerais au rythme actuel de production et au regard des réserves exploitables connues à ce jour.

4/10

Prise de conscience.

© © Margaux Darrieus / AMC

La construction d'1 m2 de logement collectif neuf génère 13,5 kg de déchets inertes en mélange; 5,7 kg de déchets non dangereux en mélange; 0,45 kg de métal; 1,8 kg de plâtre; 1,3 kg de bois et 0,25 kg d'emballage.

5/10

Illustration: Bonnefrite.

© © Margaux Darrieus / AMC

6/10

Une serre de pare-brise en Mongolie.

© © Margaux Darrieus / AMC

Après la panique, un peu d'espoir. Habilement présentés - belles photographies, textes courts, citations des auteurs, échantillons - 75 projets montrent le potentiel du réemploi et la possibilité d'une nouvelle vie pour des matériaux usés dans tous les lots des bâtiments. Ils ont été sélectionnés pour l'intérêt des stratégies mises en oeuvre par l'architecte, l'entreprise, le maître d'ouvrage mais également l'usager. À Bayanchandmani en Mongolie, l'agriculteur Batmuhk a transformé des pare-brise inutilisables en serre: "en découvrant par hasard un tas de pare-brise cassés chez un garagiste, j'ai eu l'idée d'en faire une serre agricole. La matière était gratuite, le résultat est si performant que mon voisin veut la même".

7/10

Une structure nomade.

© © DR

Si la quête actuelle de durabilité le pousse sur le devant de la scène, le réemploi en architecture n'est pas une nouveauté. En 1957, Jean Prouvé a réalisé trois constructions provisoires pour l'école nomade de Villejuif. Facilement démontable, la structure métallique de ces bâtiments a été réemployée dans plusieurs équipements de la ville de Quiberon dont une école, un collège et une chapelle.

8/10

"La Passerelle", logements temporaires à Saint-Denis (93), 2013 par l'architecte Niclas Dünnebacke.

© © Cyrus Cornut

Cette structure d'hébergement installée par Emmaüs Coup de Main accueille des familles d'origine roumaine issues des campements voisins. Sur une base d'anciennes cabanes de chantier, une enveloppe complète a été construite avec des matériaux récupérés afin d'isoler les logements du bruit et du froid. Une grande partie de la construction, dont les façades de fenêtres récupérées, a été réalisée par les Bâtisseurs d'Emmaüs avec les conseils d'Architectes sans frontières.

9/10

Lucy Carpet House, Mason’s Bend, Alabama, Etats-Unis, 2002 par le Rural Studio.

© © James Tate

Samuel Mockbee a fondé Rural Studio qui engage des étudiants en architecture dans des projets participatifs de construction à Mason’s Bend en Alabama. En visitant des entrepôts, ceux-ci découvrent des piles de dalles de moquette usagées et décident d'en faire les murs porteurs d'une maison. Avec l'aide d'ingénieurs, ils mènent des tests de résistance au feu et aux agressions biologiques, de solidité et de non-toxicité qui se révèlent concluants. 72000 dalles sont assemblées en précontrainte en cinq semaines.

10/10

Kaap Skil, musée maritime, Oudeschild, Texel, Pays-Bas, 2011 par Mecanoo architecten.

© © Christian Richters

La façade de ce musée maritime est constituée de pilotis immergés pendant quarante ans, récupérés lors de la remise en état de canaux dans le nord des Pays-Bas. Les architectes, peinant à trouver du bois de réemploi en quantité suffisante, ont été informés de l'existence de ce gisement par l'Agence régionale de l'environnement.
"Matière grise", exposition au Pavillon de l'Arsenal (Paris, IVe), du 26 septembre 2014 au 4 janvier 2015

Commentaires

"Matière grise", exposition au Pavillon de l'Arsenal (Paris, IVe), du 26 septembre 2014 au 4 janvier 2015

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX