En direct

Maison d’éducation de la Légion d’honneur à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), par Belus & Hénocq Architectes
Pavillon - © © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Diaporama

Maison d’éducation de la Légion d’honneur à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), par Belus & Hénocq Architectes

le 28/12/2016  |  ArchitectureSeine-Saint-Denis

1/10

Pavillon

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

A deux pas de la basilique de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), au sein d’un parc de 27 hectares, la maison d’éducation de la Légion d’honneur s’agrandit. Depuis le 14 janvier 2016, un pavillon de 2065 m² accueille en internat 84 étudiantes, toutes filles, petites-filles ou arrière-petites-filles de décorés de la Légion d’honneur, de la Médaille militaire ou de l’ordre national du Mérite. Les architectes de l’agence Belus & Hénocq leur ont imaginé un cadre d’apprentissage et de vie tapi au milieu du bois.

2/10

Plan du premier étage

© © Belus & Hénocq Architectes

Le nouvel internat est implanté dans le prolongement de l’infirmerie, un bâtiment datant des années 1950. « Il prend la forme d’une baïonnette greffée au pignon en attente, décrivent les architectes Guillaume Belus et Adrien Hénocq. Cette composition permet à chaque corps de bâtiment d’entretenir une relation particulière avec le parc. » Les salles de classe se situent au rez-de-chaussée, tandis que les chambres occupent les premier et second étages. Une galerie vitrée contenant les circulations et les services communs relie les ailes est et ouest.

3/10

Hall

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Le hall d’entrée permet de différencier les accès aux espaces d’enseignement et aux locaux d’hébergement. Le bois recouvre toutes les surfaces, du sol au plafond. Plusieurs essences ont été utilisées dans l’ensemble de l’édifice : du chêne pour le platelage, du pin douglas pour l’ossature, de l’épicéa pour les planchers en lamellé-croisé (CLT), du charme pour les menuiseries intérieures et du mélèze pour les menuiseries extérieures et le bardage. L’entreprise de construction bois est Mathis.

4/10

Escalier

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

C’est à partir de cet escalier en bois et métal que les étudiantes accèdent aux chambres logées dans les étages : 36 chambres doubles côté est pour les élèves d’hypokhâgne et de première année de BTS commerce international, et 24 chambres simples côté ouest pour les élèves en deuxième année.

5/10

Couloir

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

A l’image de ce couloir desservant les chambres, les murs des parties communes sont revêtus de panneaux de fibre ciment. En les dévissant, ils permettent d’accéder facilement et proprement aux réseaux techniques qu’ils dissimulent. Le sol est, quant à lui, recouvert de linoléum.

6/10

Chambre

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Chaque chambre bénéficie d’une vue singulière sur le parc à travers la baie vitrée ménagée devant l’espace bureau. Les salles de bains individuelles ont été préfabriquées - comme la majeure partie du bâtiment - afin de minimiser l’impact du chantier dans cet environnement protégé.

7/10

Nature

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Le cadre naturel qui entoure l’internat est propice à la concentration des étudiantes.

8/10

Mélèze

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Selon les architectes Belus & Hénocq, « l’usage du bois ajoute une touche de noblesse sans chercher à rivaliser avec l’architecture monumentale des édifices de Robert de Cotte, Jacques Gabriel et Charles Bonhomme » [construits en pierre pour l’abbaye royale de Saint-Denis au cours du XVIIIe siècle et utilisés aujourd’hui par la maison d’éducation de la Légion d’honneur, NDLR]. Leur bâtiment est surnommé « le mélèze », en rapport avec l’essence de bois employée pour son bardage.

9/10

Classe

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Exemple d’une salle de classe ouverte sur la nature.

10/10

Conditions optimales

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

« Jusqu’à la construction de ce nouvel édifice, les élèves de la filière post-bac, étaient contraintes d’effectuer de nombreux déplacements entre les salles de classe, leur lieu d’étude et leurs lieux de vie, éloignés les uns des autres et souffrant pour certains d’une dégradation du temps », souligne-t-on à la Grande chancellerie de la Légion d’honneur. Elles bénéficient désormais d’un « bâtiment moderne et fonctionnel qui [leur] offre, sur trois niveaux, des conditions optimales pour se concentrer sur leurs études ». Coût : 3,9 millions d’euros.
Maison d’éducation de la Légion d’honneur à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), par Belus & Hénocq Architectes

Commentaires

Maison d’éducation de la Légion d’honneur à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), par Belus & Hénocq Architectes

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX