En direct

Logements et bureaux durables du promoteur immobilier CBO-Territoria à la Réunion
Besoin - © © Etienne Beurier / Le Moniteur

Diaporama

Logements et bureaux durables du promoteur immobilier CBO-Territoria à la Réunion

Etienne Beurier, envoyé spécial à l’île de la Réunion |  le 05/05/2011  |  ArchitectureAménagementRéunion

1/15

Besoin

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

Avec un besoin de 9.000 logements neufs par an, les opérations se multiplient sur l’île de la Réunion. Développée sur les hauts de Sainte-Marie, la ZAC de Beauséjour (80 hectares) n’est qu’à quelques kilomètres de Saint-Denis, la plus importante ville d’outre-mer (en arrière-plan). Une centralité urbaine de 2.000 logements et 20.000 m² d'activité commerciale à l’horizon 2020.

2/15

Sucrière

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

Il ne reste que deux usines en activité à la Réunion. L'ancienne sucrière de la Mare, avec son moulin, sa turbine et ses cuves a fait l'objet d'une première réhabilitation en parc de bureaux. Ce sont à terme 30.000 m² qui verront le jour sur l'ensemble du site. Maîtrise d'oeuvre : Saulnier architecte. Entreprises : Gtoi, Sogea, Léon Grosse. Surface : 12.200 m². Coût : 22 millions d’euros HT. Livraison : 2009.

3/15

Solaire

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

La majorité des toits est équipée de panneaux photovoltaïques assurant le chauffage de l’eau sanitaire. 40% des énergies de la Réunion proviennent d'ores et déjà de sources renouvelables et les potentiels de développement sont nombreux (biomasse, éolien, géothermie...). Maîtrise d’œuvre : Atelier d’architecture Philippe Gazut, architecte ; Socetem, bureau d’étude. Entreprise : BTB. Programme : 32  logements du T1 au T4. Coût : 7,4 millions d’euros HT. Livraison : 2011.

4/15

Demande

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

En quelques semaines, l'ensemble des logements livrés sont habités, tant la demande est forte sur l’île. A l'image : les terrasses du Vert Lagon. Maîtrise d’œuvre : Quadra Architecture, architecte ;  Isis, bureau d’étude. Entreprise : Rieffel. Programme : 20 logements du T2 au T4 duplex. Coût : 5,3 millions d’euros HT. Livraison : 2010.

5/15

Bioclimatique

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

Les logements traversants et les jalousies favorisent la ventilation naturelle. Privilégier à la Réunion l’orientation nord-sud. Maîtrise d’œuvre : Atelier d’architecture Philippe Gazut, architecte ; Socetem, bureau d’étude. Entreprises : BTB. Programme : 32  logements du T1 au T4. Coût : 7,4 millions d’euros HT. Livraison : 2011.

6/15

Terrassement

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

L'aménagement commence toujours par un important travail de terrassement. La topographie influe très fortement les orientations du projet. Ici au Vert Lagon, la dernière tranche, la plus haute, accueillera les Perles du Lagon, le lot de 52 logements en VEFA le plus luxueux. Maîtrise d’œuvre : Brachet architecte, architecte ; ICR, structure ; Batec VRD. Entreprise : Rieffel. Programme : 52  logements du studio au T4 duplex. Coût : 14,6 millions d’euros HT.

7/15

Villas

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

Au Vert Lagon, 35% des 8 hectares de l’opération pour seulement 14% des logements sont laissés à la promotion libre. La taille des parcelles varie entre 450 et 550 m2 pour des prix de sortie compris entre 500.000 et 600.000 euros. « Une manière d’avoir des rentrées rapides », selon Jean-Jacques Ballester, le directeur général adjoint à l’immobilier de CBO. Mais tous les permis de construire font l’objet d’un contrôle de la part de l'aménageur qui construit jusqu'aux murs des futures propriétés.

8/15

La Cocoteraie

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

En bordure d’opération, la cocoteraie donne son nom à la ZAC de 382 logements sur 10 hectares, qui ne compte pas moins de 30% d’espaces publics verts.

9/15

Cheminements

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

Dans la ZAC de la Cocoteraie, livrée en juin 2010, les cheminements ont été pacifiés et végétalisés. L’aménageur a rétrocédé les espaces publics à la Ville de Saint-Paul, mais en assure la gestion pour un an. Et le travail ne manque pas lorsque l'on sait la croissance que connaissent certains végétaux en milieu tropical.

10/15

Pilotis

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

En zone inondable dans la ZAC de la Cocoteraie, les villas d’un étage ont été montées sur pilotis. Le stationnement se fait en dessous des maisons, les accès par l’extérieur. Les bois de construction sont toutefois importés. Maîtrise d’œuvre : Atelier Philippe Gazut architecte, architecte ; Intégrale, bureau d’étude. Entreprise : 4 P. Programme : 27 Villas du T4 au T5. Coût : 9,2 millions d’euros HT. Livraison : 2010.

11/15

Essences tropicales

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

Les espaces privatifs végétalisés représentent 20% de la ZAC de la Cocoteraie. On y trouve des palmiers céleri, des talipots, des agaves, des pourpiers, des vétiviers, des bambous nains, des lataniers verts  et rouges, des pistachiers, des bois rouges et autres baobabs.

12/15

Maisons de ville

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

Des programmes de logements individuels denses sont également développés comme des alternatives à la petite maison des hauteurs de l’île. Ici, les terrasses de Beauséjour. Sur le toit, l'emploi de la tôle ondulite permet une meilleure isolation thermique et phonique, ainsi qu'une plus grande résistance aux cyclones. Maîtrise d’œuvre : Quadra architecture, architecte ; Coplan, bureau d’étude. Entreprise : Maillot. Programme : 26 villas. Coût : 7 millions d’euros HT.

13/15

« PPP »

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

Jocelyn Trules, le directeur général des services de Sainte-Marie évoque « une ZAC publique », même si la collectivité ne possède en réalité que 25% des 80 hectares de l’opération de Beauséjour. Un concours pour l’entrée du quartier a été organisé par CBO et les partenaires publics. Une première.

14/15

Case « démété »

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

En créole « démété » signifie « 2030 ». La case témoin multiplie les principes bioclimatiques et affiche un bilan carbone nul. La Réunion a pour ambition d’atteindre zéro énergie fossile d’ici 2030. Maîtrise d’œuvre : Antoine Perrau architectures ; Atelier d’architecture et de paysage Michel Reynaud ; LEU Réunion, bureau d’étude. Entreprises : CCR, Ecotole, Technal, Sapef, Solarco, Sun-Light, Dmjb, Techmalu. Surface : 86 m² de surface utile. Coût : 190.000 euros HT environ (prototype). Livraison : juin 2009.

15/15

Foncier

© © Etienne Beurier / Le Moniteur

Le foncier est un bien précieux sur l’île. CBO possède 3.300 hectares de terrain bien situés, hérités des anciens champs de canne des Sucreries de Bourbon. L'avenir semble sourire à l'aménageur-promoteur...
Logements et bureaux durables du promoteur immobilier CBO-Territoria à la Réunion

Commentaires

Logements et bureaux durables du promoteur immobilier CBO-Territoria à la Réunion

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX