En direct

Les Travaux Publics en Languedoc-Roussillon
Le réseau routier enLanguedoc-Roussillon et les travaux envisagés - © © DREAL Languedoc-Roussillon

Diaporama

Les Travaux Publics en Languedoc-Roussillon

le 03/07/2015  | 

1/5

Le réseau routier enLanguedoc-Roussillon et les travaux envisagés

© © DREAL Languedoc-Roussillon

En Languedoc-Roussillon, le réseau routier s’étend sur un peu plus de 50 500 km linéaires en 2013 avec une densité de 1,84 km/ km2, un niveau supérieur à la moyenne nationale. Le réseau se compose essentiellement de routes départementales et communales qui, à elle-seules, contribuent pour 98 % du total. A la différence de plusieurs régions, chacun des départements du Languedoc-Roussillon est irrigué par au moins une autoroute. L’état du réseau présente quelques différences notoires en fonction du statut des routes. Les routes nationales sont en bon état pour plus de la moitié de leur linéaire alors que, sur les routes départementales, cette part est inférieure de 10 points. En corolaire, la part des routes justifiant des travaux d’entretien ou de réparation est supérieure sur les routes départementales comparée aux nationales (respectivement 42 % et 33 %). Proportionnellement, les ouvrages d’art jalonnant ces réseaux s’avèrent en moins bon état ou tout du moins le besoin de travaux d’entretien y apparaît plus prégnant que celui observé sur les routes elles-mêmes. Le besoin de travaux caractérise plus de 4/5ème des ouvrages d’art sur routes nationales (2/3 sur les routes départementales).

2/5

Le réseau ferroviaire en Midi-Pyrénées et les travaux envisagés

© © SNCF Réseau

Principal mode alternatif de transport à la route, le transport ferroviaire en Languedoc-Roussillon peut s’appuyer sur un réseau composé de 1278 kilomètres linéaires de voies exploitées en 2013. Electrifié à 65%, le réseau ferré est particulièrement développé dans les Pyrénées-Orientales. Le contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier (CNM) est entré dans une phase active de grands travaux pour une mise en service en octobre 2017. A moyen terme, se profile aussi la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan (LNMP). S’agissant des lignes régionales, les financements du CPER pourraient être mobilisés sur des projets de régénération de lignes telles que celles des Cévennes entre Alès et Génolhac, Béziers-Neussargues ou encore le train jaune.

3/5

Le réseau fluvial enLanguedoc-Roussillon et les travaux envisagés

© © VNF

Le Languedoc-Roussillon est parcouru dans l’Hérault et l’Aude par le Canal du Midi. Ayant cessé toute activité de transport de marchandise, il est désormais consacré au tourisme fluvial. Sur la totalité de son trajet, il court sur 241 kilomètres entre Marseillan, au lieu-dit Les Onglous où il débouche dans l'étang de Thau près de Sète, et Toulouse, au niveau du Port de l'Embouchure (Ponts-Jumeaux). Le Canal du Midi est un canal à bief de partage avec un versant situé du côté Atlantique d'une longueur de 57 km et l'autre du côté Méditerranée d'une longueur de 189 km. Le seuil de Naurouze constitue la section la plus élevée (bief de partage). Déclarée d’utilité publique le 13 janvier 2010 la modernisation du Canal de Rhône à Sète, issue du «plan Rhône» (2007-2013), vise à augmenter la capacité de transport. Le canal du Rhône à Sète est une infrastructure de 65 km, qui relie directement le port de Sète au bassin Rhône-Saône par le Petit Rhône.

4/5

Le réseau d'eau potable en Rhône-Alpes et les travaux envisagés

© © MEDDE-DEB

Le réseau de distribution d’eau potable du Languedoc-Roussillon, très hétérogène, s’étend sur quelques 33 300 km (soit 1 210 mètres par km2). Ce dernier, qui dessert 1 545 communes, acheminait, sur l’année 2011, l’équivalent de 68 m3 par habitant (données extrapolées du bilan SISPEA). Mais sa qualité se dégrade. En 2013, l’équivalent de 8,5 m3 par kilomètre et par jour ne parvenaient ainsi pas chez le consommateur, un chiffre qui ne s’améliore pas ces dernières années et qui se révèle supérieur ce qui est observé dans d’autres régions. Du côté des infrastructures de traitement des eaux usées, 1 300 stations d’épuration (appelées STEU) maillent le territoire. L’Aude, 4e département le plus peuplé de la région et qui comporte le plus grand nombre de communes, localise le plus d’installations. Près d’1/5ème du parc est âgé de 5 ans et moins. Du fait de leur jeunesse, ces stations, nécessitent en théorie, des montants relativement plus limités d’investissement.

5/5

Le réseau électrique en Languedoc-Roussillon et les travaux envisagés

© © RTE

Le Languedoc-Roussillon compte 2,14 km de lignes électriques basse et haute tension par km2 en 2013 (soit près de 59 000 km. 45 % de ces lignes qui transportent majoritairement du courant basse tension sont enterrés. Les travaux pour assurer l’approvisionnement sont d’autant plus nécessaires que la région ne peut s’appuyer sur une production d’origine nucléaire. La production d’électricité en Languedoc-Roussillon ne couvre donc qu’approximativement 25 % de sa consommation et la région est particulièrement dépendante pour son approvisionnement en électricité des apports du réseau de transport interconnecté aux régions limitrophes et à l’Espagne. Renforcer les grandes artères électriques pour s’assurer d’un secours mutuel, accompagner l’essor des énergies renouvelables, sécuriser l’alimentation des grandes zones urbaines sont donc les principaux défis auxquels la Région doit faire face. Les grands projets en cours ou programmés tels que la liaison souterraine France Espagne ou le projet Midi Provence s’inscrivent dans cette logique. Ils  s’accompagnent d’un programme d’investissements d’envergure à réaliser sur les 10 prochaines années.
Les Travaux Publics en Languedoc-Roussillon

Commentaires

Les Travaux Publics en Languedoc-Roussillon

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX