En direct

Les séquences artistiques et paysagères des Rives de Saône
Huit séquences paysagères pour un «River movie» de quinze kilomètres - © © Grand Lyon

Diaporama

Les séquences artistiques et paysagères des Rives de Saône

le 30/05/2012  |  Architecture

1/16

Huit séquences paysagères pour un «River movie» de quinze kilomètres

© © Grand Lyon

Aménagées chacune par un architecte ou paysagiste différent, les séquences se déploient dans des contextes variés: les quatre premières sont à dominante urbaine, tandis qu’à partir du «chemin nature», la transition se fait vers un paysage plus naturel. Selon le directeur artistique Jérôme Sans, «chacune est singulière mais, une fois assemblée aux autres, participe d’une histoire commune qui se dévoile au fil de l’eau». D’où le terme de «River Movie» pour désigner l’ensemble de la promenade.  Les concepteurs, désignés en octobre 2010, ont coopté les artistes travaillant sur leur section.

2/16

Gérard Collomb entouré de l’équipe artistique

© © Aline Gillette/LeMoniteur.fr

De gauche à droite et de haut en bas: Pablo Reinoso (artiste), Gérard Collomb, Erik Samakh (artiste), Jérôme Sans (directeur artistique), Pascale Marthine Tayou, Le Gentil Garçon, Daniel Baumann, Meschac Gaba, Sabrina Lang, Didier Fiuza Faustino et Tadashi Kawamata (artistes).

3/16

La maison du projet

© © Jacques Léone

La maison du projet, conçue par Didier Fiuza Faustino et Aurélie Le Bruchec, architecte DPLG au Grand Lyon, ouvrira ses portes en juin. Située à l’angle du quai Saint-Antoine et du pont Alphonse Juin à Lyon, elle sera un espace d’information et d’échanges avec le public.

4/16

Séquence 1 : Espace Kitchener/Marchand et bas-port Rambaud (1,2 km)

© © ADR Architectes - Georges Descombes

Aux abords du quartier Confluence, cette séquence est la seule sous maîtrise d’ouvrage de la SPLA Lyon Confluence. L’enjeu est d’assurer la continuité piétonne et de susciter de la convivialité, tout en maintenant les usages actuels (restaurants, bateaux habités, navigation). Les interventions porteront sur les alentours de la station-service du Port Rambaud, transformés en halte fluviale avec passerelle (voir photo), sur le secteur des trois ponts (viaducs de la quarantaine et de l’A6 et pont Kitchener Marchand), et sur le théâtre de verdure, dont la végétation et  le mobilier urbain seront renouvelés. Maîtrise d’œuvre : ADR Architectes (architectes mandataires), Sogreah consultants (BET Structure), ACOGEC (BET ouvrage d’art), CAP VERT INFRA (BET VRD et infrastructure), LEA (concepteur lumière). Artistes : sélection en cours. Début des travaux: 2013.

5/16

Séquence 2 : Défilé de la Saône (2,9 km)

© © Raphaël Lefeuvre

Séquence la plus patrimoniale, avec ses vues sur les façades du Vieux Lyon et la colline de Fourvière, cette portion aménagée par HYL accueillera trois œuvres de Tadashi Kawamata. «Le balcon», structure de 30 m² en pin Douglas qui s’appuie sur les vestiges du Pont d’Ainay,  pourra accueillir jusqu’à 90 personnes. Maîtrise d’œuvre : HYL (paysagiste mandataire), Coup d’éclat (concepteur lumière), ISL (BET ouvrage d’art et hydraulique), SOTREC (BET VRD), Sinbio (BET Génie Végétal). Artiste : Tadashi Kawamata. Livraison : fin 2013.

6/16

Séquence 2 : Défilé de la Saône (2,9 km)

© © Raphaël Lefeuvre

Au niveau du quai Saint-Antoine, une «double rampe», de 180 mètres de long accrochée au parking existant créera deux couloirs de circulation en pentes douces, là où il n’existait aucun lien entre le parking et le marché attenant, et le fleuve.

7/16

Séquence 2 : Défilé de la Saône (2,9 km)

© © Raphaël Lefeuvre

«Les planches», aires de repos installés à fleur d’eau, prendront place au pied de la passerelle de l’homme de la Roche. Elles seront ancrées par des pieux métalliques dans l’eau et sur le bas-port.

8/16

Séquence 3 : Débouché de la passerelle du Palais de Justice (500 mètres)

© © Yam Studio - Mai 2011

La place du Palais de Justice sera retravaillée de façon à améliorer les liaisons piétonnes. Un parvis entouré de buis sera créé, ainsi que deux bassins, de part et d’autre de l’escalier menant au Palais. Une statue installée sur le parvis fera écho à l’aspect classique de la place. Maîtrise d’œuvre: Alep Architectes, Dumetier Design, LEA (concepteur lumière), ICC (BET VRD). Artistes: Michael Elmgreen & Ingar Dragset (statue). Livraison : juillet 2013.

9/16

Séquence 4 : Le Bas-port Gillet (1,9 km)

© © Ilex paysage

Sur cette section à cheval entre centre-ville et grand paysage, Ilex met en œuvre son concept de «nature urbaine» en déployant un cordon végétal continu, mais suivant différentes modalités selon les quartiers.  Entre le pont Clémenceau et la passerelle Masaryk, des jardins aquatiques seront créés sur 100 mètres, tandis que plus au nord, la végétation sera concentrée au pied du mur de quai, dans un langage plus horticole. Les marelles de Meschac Gaba et une sculpture métallique qui fait office de banc signée Pablo Reinoso animeront la séquence. Maîtrise d’œuvre : Ilex (paysagiste mandataire), Marc Speeg (concepteur lumière), Biotec (BET génie végétal), CAP VERT INFRA (BET VRD), AGIBAT (BET ouvrage d’art), ANTEA (BET hydraulique). Artistes : Pablo Reinoso, Meschac Gaba.

10/16

Séquence 5 : Le chemin nature (environ 2 km)

© © Base - Juin 2011

L’aménagement de ce chemin cherche à impacter le moins possible l’espace naturel: les chemins et dalles en béton seront portés par des pieux, les estacades contourneront les zones sensibles, avec un passage parfois très étroit. Un effort sera fait pour assurer l’accroche aux quartiers, comme au niveau de la place de la Rochette, où une nouvelle placette sera créée. Côté artistique, Pascale Marthine-Tayou scellera sur 120 mètres de mur entre 200 et 300 masques africains (ci-dessous) et Erik Samakh une centaine de «lucioles aquatiques» (LED fonctionnant à l’énergie solaire). Maître d’œuvre : BASE (paysagistes), ON (Concepteur lumière), HYDRATEC (BET hydraulique), DVVD (BET ouvrage d’art), SOTREC (BET VRD), Champalbert Expertises (BET Génie Végétal). Artistes : Érik Samakh,  Pascale Marthine Tayou, Tadashi Kawamata.

11/16

Séquence 5 : Le chemin nature (environ 2 km)

© © Tijani Loussaief - Juin 2011

Tadashi Kawamata installera également une «Terrasse» (20mX4m) en avancée au-dessus de l’eau et de la passerelle,  pouvant accueillir jusqu’à 240 personnes.

12/16

Séquence 6 : Ancienne écluse de Caluire-et-Cuire (1 km)

© © Raphaël Lefeuvre

Après la séquence du Défilé de la Saône, l’agence HYL prend la main sur ce site plus naturel, composé de l’ancienne écluse de Caluire-et-Cuire, qu’ils réhabiliteront en halte fluviale, et de l’île Barbe. Cette dernière est  mise en valeur par l’artiste Jean-Michel Othoniel qui y installe un «Belvédère» agrémenté de «Lanternes»  colorées en verre de Murano. Maîtrise d’œuvre : HYL, Géraud Périole (concepteur lumière), ISL (BET ouvrage d’art et hydraulique), SOTREC (BET VRD), Sinbio (BET génie végétal).  Artiste: Jean-Michel Othoniel.

13/16

Séquence 7 : Promenade de Fontaines-sur-Saône (1,7km)

© © Fabien Astruc

Privée de contact avec l’eau à cause d’une voie de circulation et constituée d’éléments disparates (centre de Fontaines-sur-Saône, île de Roy, halte fluviale délaissée), cette séquence sera «retravaillée en une longue promenade agrémentée de chambres vertes, d’anses et de plages de galets», explique le paysagiste Tim Boursier Mougenot.

14/16

Séquence 7 : Promenade de Fontaines-sur-Saône (1,7km)

© © Fabien Astruc - Juin 2011

Le giratoire de Fontaines-sur-Saône, qui empiétait sur le quai, sera transformé en carrefour en T, laissant place à des gradins végétalisés et à un escalier qui rendront la halte fluviale accessible.

15/16

Séquence 7 : Promenade de Fontaines-sur-Saône (1,7km)

© © Fabien Astruc - Juin 2011

La promenade accueillera aussi les œuvres insolites du Gentil Garçon, comme une forêt de roseaux à l’allure de sucreries ou une série de nœuds d’amarrages traditionnels encastrés dans le mur du quai.

16/16

Séquence 8 : Promenade des guinguettes de Rochetaillée-sur-Saône (2,2 km)

© © M. Boudier pour IN SITU - Juin 2011

L’équipe d’In Situ compte rouvrir le panorama de la promenade vers les paysages des Monts d’or, en reconstituant un espace public majeur: une grande plage verte qui descend en pente douce vers la Saône, et comprend des plages de galets, un chemin libéré du stationnement et une promenade haute.   Les œuvres d’art, comme «Beautiful  Steps», escalier tournant menant au ciel (ci-dessous), le «Genialithe» du Gentil garçon, sorte de météorite échouée dans le parc qui devient aire de jeux pour enfants, ou le «Belvédère» de Kamawata invitent à la détente. Maîtrise d’œuvre : In Situ (paysagiste mandataire), LEA (concepteur lumière), OGI (BET ouvrage d’art), ICC (BET VRD), Sinbio (BET Génie végétal). Artistes : Didier Fiuza Faustino, Sabina Lang/Daniel Baumann, Le Gentil Garçon, Tadashi Kawamata
Les séquences artistiques et paysagères des Rives de Saône

Commentaires

Les séquences artistiques et paysagères des Rives de Saône

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX