En direct

Les Prix Architecture Midi-Pyrénées 2011
Grand Prix : Bâtiment Amiral Job,Toulouse - © Philippe Ruault

Diaporama

Les Prix Architecture Midi-Pyrénées 2011

le 02/12/2011  | 

1/15

Grand Prix : Bâtiment Amiral Job,Toulouse

© Philippe Ruault

La rénovation du bâtiment Amiral Job intègre un ambitieux programme combinant dans le bâtiment « tour » réhabilité : une MJC et une salle de spectacle de 130 places et dans une « halle » reconstruite : une piscine et une école de musique.Maître d’ouvrage : Mairie de Toulouse Architectes : PPA (Jean-Manuel Puig, Guillaume Pujol, Charles Séguier, Olivier Companyo) Bet structure : Seti ; Bet fluides : Sacet ; Acousticien : Gamba acoustique Surface : SHON 3 900 m2Calendrier conception: avril 2006 livraison: juillet 2011 Montant des travaux : 8 400 000 € HT

2/15

Bâtiment Amiral Job,Toulouse

© Philippe Ruault

Le complexe est accessible depuis un espace public disposé le long de sa façade sud par un espace «intérieur/extérieur» clos, non couvert et surélevé. Ce patio constituera un espace extérieur commun aux différentes entités, support d’activités. Cet espace se « dépliant » sur plusieurs niveaux est aussi le dispositif principal de distribution des différents programmes.

3/15

Bâtiment Amiral Job,Toulouse

© Philippe Ruault

Le bâtiment Amiral Job, dans sa nouvelle programmation mixte, a les moyens de devenir un nouveau pôle culturel et sportif important pour le quartier des Sept Deniers tout en maintenant vivante la mémoire de son activité ouvrière passée.

4/15

Lauréat - Rénovation du « préau couvert », Villeneuve-Tolosane

© Sylvain Mille

Le projet consiste en la rénovation d’une salle polyvalente édifiée en 1972, pour diminuer les dépenses de chauffage par quatre et atteindre un niveau BBC.Maître d’ouvrage : Commune de Villeneuve-Tolosane Architectes : Isabelle Paoli et Fabien Pessant Bet Fluides : Technisphère Surface : SHON 340 m2Calendrier conception: 2009-2010 livraison: décembre 2010 Montant des travaux : 345 000 € HT

5/15

Rénovation du « préau couvert », Villeneuve-Tolosane

© Sylvain Mille

Le bâtiment est repensé en lien direct avec son environnement. Il est revêtu d’un bardage en bois de red-cedar naturel. La création d’une large baie, protégée par des brise- soleil en bois, permet de profiter pleinement de la vue sur le parc et assure un gain en apport de lumière naturelle. La mise en place d’une enveloppe avec isolation renforcée, la création d’un hall d’accueil formant espace tampon, le remplacement des installations de chauffage doublé d’une centrale de traitement d’air double flux, la réfection des menuiseries, des sols et des plafonds, améliorent le confort thermique, hygrothermique et acoustique. Les matériaux sont écologiques et faciles d’entretien.

6/15

Lauréat - Extension d’une grange, Lesponne

© Philippe Ruault

Glissé dans une courbe de niveau pour profiter du paysage tout en affirmant une contemporanéité et un caractère sobre et solide, cet «événement topographique», abrite l’extension d’une habitation dans les Hautes-Pyrénées.Maître d’ouvrage privé Architectes : PPA (Jean-Manuel Puig, Guillaume Pujol, Charles Séguier, Olivier Companyo) BET Structure Béton : J. Robert Ingénierie ; BET sols : Géotech Surface : SHON 70 m2Calendrier conception: septembre 2007 livraison: octobre 2010

7/15

Extension d’une grange, Lesponne

© Philippe Ruault

Sa volumétrie simple exploite au maximum les atouts du site, l’orientation du terrain, la vue panoramique, et l’ensoleillement. La conception de ce volume semi-enterré répond à des objectifs d’intégration dans le site - réduction de l’impact visuel - mais aussi de confort thermique, par l’inertie liée à l’enfouissement et au choix des matériaux, ainsi qu’à l’exposition sud de la façade vitrée. L’architecture du projet, sa façade est conçue comme un rack de stockage du bois. Cet élément de chaudronnerie en acier participe à la structure et offre depuis l’intérieur un cadrage sur le paysage.

8/15

Lauréat - Le grand patio, Blagnac

© Philippe Ruault

Nommé «Le Grand Patio», l’îlot 6 de la ZAC d’Andromède décline 120 logements sous différentes typologies du collectif à la maison de ville en passant par l’habitat intermédiaire. S’appuyant sur le modèle clos des bastides traditionnelles, les logements collectifs s’élèvent en périphérie de l’îlot pour accueillir au centre du site les logements individuels organisés en lanière et offrant ainsi les orientations souhaitées et de larges espaces extérieurs protégés.Maître d’ouvrage : Icade Promotion Logements ; Nouveau Logis Méridional ; Caisse des dépots et consignations Architectes mandataires : PPA (Jean-Manuel Puig, Guillaume Pujol, Charles Séguier, Olivier Companyo) Architecte associé : Atelier Dominique Alet BET VRD : Poyry ; BET Structure : Terrell & SAS ; BET Thermique : Holisud Ingénierie Économiste : SA Alayrac Paysagiste : Agathe Turmel Surface : SHON 11 200 m2Calendrier conception: février 2006 livraison: octobre 2009Montant des travaux : 15 300 000 € HT

9/15

Le grand patio, Blagnac

© Philippe Ruault

Une promenade plantée distribue les différentes entités programmatiques et constitue l’élément fédérateur du projet. Cette organisation générale sert une hiérarchisation progressive des espaces, avec des transitions douces entre collectifs et individuel. Le grand patio accueille ainsi une population diversifiée socialement, dans un cadre propice aux échanges entre résidents.

10/15

Lauréat - Centre d’accueil du Pôle International de la Préhistoire, Les Eyzies de Tayac

© Cyrille Weiner

Si le site est ici premier, il est également délicat, presque confidentiel. Il convient de ne pas le bousculer mais simplement de l’habiter. L’architecture du PIP cherche à révéler le site en s’appuyant sur la topographie et l’hydrologie, tout en s’immisçant dans les contours et les détours d’une parcelle étroite. Le Centre d’Accueil s’attache à mettre en scène le paysage de la falaise comme préambule à l’univers de la préhistoire : il épouse le mouvement de la rivière Beune en contrebas. Le fort dénivelé a été mis à profit pour limiter l’impact du bâti à l’aide de dispositifs tels que cour anglaise, saut-de-loup ou bien encore grand porte à-faux au dessus de la rivière. Les différentes parties du programme s’arrangent suivant la topographie complexe et laissent s’exprimer de larges circulations et des dégagements offrant des points de vue cadrés sur le paysage.Maître d’ouvrage : Conseil général de la Dordogne Architectes : W-Architectures (Voinchet & Architectes Associés) BET Structure et Fluides : BETCE Acousticien : Delhom Acoustique Économiste : SA Alayrac Paysagiste : Kaplan paysage Consultant : Ligne environnement Signalétique : BB_Bureau Baroque Concepteur lumière : Anne Bureau Surface : SHON 3 000 m2Calendrier conception: juillet 2007 livraison: juillet 2010 Montant des travaux : 11 600 000 € HT

11/15

Centre d’accueil du Pôle International de la Préhistoire, Les Eyzies de Tayac

© Cyrille Weiner

La matérialité du bâtiment est sobre mais précise, le nombre de teintes, retenues et limitées : blanc, gris charbonneux, reflets métalliques. Elles s’harmonisent avec une palette de matériaux restreinte : bétons bruts, verres sérigraphiés, inox et résines minérales. Le bâtiment entre ainsi en résonnance avec la nature exceptionnelle. Le PIP affirme une vocation culturelle, scientifique et touristique. Il offre des espaces d’exposition fixes et temporaires, un auditorium, un centre de documentation, des salles de travail, une boutique et une cafétéria. Respectueux dans son environnement sensible (site classé au Patrimoine de l’UNESCO et natura 2000) le bâtiment est pourvu d’une chaufferie bois et assure le confort de ses usagers sans système de climatisation.

12/15

Mention - Deux vues, Bonrepos Riquet

© Bénédicte Favarel

A proximité de Toulouse, les vallons du Lauragais sont parsemés de fermes basses en briques. L’idée qui structure le projet est de donner à cette résidence une allure de villégiature, et de retenir les caractéristiques d’une maison de vacances. Accueillante, elle fait face à la campagne toulousaine qui relève, avec ses haies plantées de cyprès, d’aubépines, et ses clochers-murs rythmant le paysage de la douceur florentine. Une grande pièce de vie a été créée. Le soleil du midi l’inonde de sa lumière. L’intervention sur la façade relève d’une chirurgie réparatrice, deux incisions en béton au coeur de l’appareillage de briques. Le dialogue entre les matériaux est authentique. De l’intérieur, on regarde le paysage en format à la française (portrait/vertical) ou en format à l’italienne (paysage/horizontal), deux façons de voir les choses.. des fenêtres avec vue !Maître d’ouvrage privé Maitres d’oeuvre mandataires : Thierry Castagne, architecte d’intérieur ; Raphaël Betillon et Nicolas Dorval-Bory, architectes Bet Structure : Claude Carasquer Surface : SHON 78 m2Calendrier conception: 2007 livraison: 2008 Montant des travaux : 70 000 € HT

13/15

Mention - Salle de spectacles l’Astrada, Marciac

© Arthur Péquin

Le projet d’implantation d’une salle de concert dans la Bastide de Marciac s’inscrit dans un large cadre de développement d’un pôle culturel territorial sur la commune. C’est l’occasion de l’aménagement urbain d’un îlot situé au nord est de la Bastide. L'agence King Kong tenait à redynamiser ce quartier excentré et à l’intégrer dans un schéma urbain signifiant un « déjà-là ». King Kong a proposé une greffe urbaine qui, à l’échelle de la ville, ne bouscule pas une pratique organisée et ordonnée du tissu urbain mais offre, comme ailleurs parfois, la surprise d’une découverte. Une route légèrement dévoyée, une nouvelle cour à découvrir et, surtout, un équipement public d’importance qui se dérobe au lointain car dissimulée dans un tissu urbain dense qui, de près, offre la vision d’une architecture contemporaine intégrée dans son écrin patrimonial. L’existant est préservé au maximum pour dessiner une placette, plantée de platanes qui portent ombrage et où quelques bancs invitent au repos.Maître d’ouvrage : Syndicat Mixte d’Études et d’Aménagement du Grand Site de Marciac Architectes : Atelier d’architecture King Kong Bet Général : Iosis sud-Ouest Acousticien : Kahle Acoustics Scénographe : Ducks Scéno Surface : SHON 1 450 m2Calendrier conception: novembre 2007 livraison: mai 2011 Montant des travaux : 4 040 000 € HT

14/15

Mention - Collège 600, Bessières

© Arthur Péquin

Le collège 600 de Bessières est posé sur une prairie en lisière d’un front boisé remarquable. Il constitue le premier repère d’une zone de développement culturel et sportif en orée de ville. C’est un projet à l’échelle du paysage qui l’environne. Le bâtiment, au centre du terrain, forme une brindille qui définit par le bord les quatre zones utiles de la parcelle. Le bâtiment du collège modèle le site, devient le site, l’organise selon les usages sans autre artifice que sa volumétrie unique. Du point de vue responsable, son orientation principale nord/sud autorise une stricte gestion passive des apports. Le porche et le préau creusés en son sein protègent les enfants des intempéries et des vents dominants. Pour la lisibilité et le confort, à chaque inflexion des espaces distributifs la lumière naturelle repère les jonctions verticales.Maître d’ouvrage : Conseil général de la Haute-Garonne Architectes mandataires : Lanoire & Courrian ; Architectes associés : Konbini (Cyril Coucoureux, Jean Larnaudie, Guillaume Laverny, Eric Poucheret) BET Général, Structure et Fluides : ATCE Surface : SHON 6 500 m2Calendrier conception: 2007 livraison: juillet 2010 Montant des travaux : 9 300 000 € HT

15/15

Mention - Centre de maintenance Garossos du tramway, Blagnac

© Sylvain Mille

Le centre de maintenance « Garossos » est situé, en proue de la ZAC Andromède de Blagnac. En cohérence avec les fonctions, les locaux sont répartis dans deux bâtiments distincts : Le bâtiment des ateliers abrite les voies d’entretien et la maintenance des tramways. L’absence de point porteur, l’innervation technique par caniveaux, la lumière des sheds ou celle distillée par le bardage translucide confère à cet espace une ambiance sereine et une grande facilité d’usage. Le bâtiment d’exploitation, adossé à la station service, accueille les locaux pour las conducteurs, et un plateau de bureaux pour la gestion du site et de la ligne. Avec son bardage doré, ses sheds intégrés à la volumétrie générale et son socle en béton matricé, l’atelier transcende sa fonction de simple lieu d’entretien pour révéler l’image d’un équipement urbain, ouvert directement sur la rue. Il est ponctuellement recouvert par une grille perforée au droit des grands percements. Le bâtiment d’exploitation, implanté parallèlement à la voie rapide, est traité dans la même logique que l’atelier.Maître d’ouvrage : Tisséo-SMTC Mandataire de : maître d’ouvrage SMAT Architectes : SCP Séquences (Jérôme Terlaud, Marc Pirovano, Jacques Hurtevent) BET Général : SOTEC Paysagiste : Julie Poirel Surface : SHON 7 769 m2Calendrier conception: avril 2008 livraison: octobre 2010 Montant des travaux : 12 500 000 € HT
Les Prix Architecture Midi-Pyrénées 2011

Commentaires

Les Prix Architecture Midi-Pyrénées 2011

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX