En direct

Les nouveaux équipements du CERIB
Centrale à béton équipée d’un malaxeur conique - © STEFAN MEYER

Diaporama

Les nouveaux équipements du CERIB

le 03/07/2014  |  Technique

1/5

Centrale à béton équipée d’un malaxeur conique

© STEFAN MEYER

Dans le hall de fabrication, la nouvelle centrale à béton de marque Kniele représente un investissement de 500 000 euros. « Elle a pour principale caractéristique de pouvoir réaliser un malaxage homogène de gâchées de 30 à 300 litres, avec une très bonne maîtrise de la teneur en eau des granulats », explique Patrick Rougeau, directeur Matériaux et technologie du béton au Cerib. Autre atout de la centrale à béton : elle est équipée d’un dispositif pour l’alimentation en fibres – métalliques ou polymères – et d’un autre système qui permet d’ajouter jusqu’à six adjuvants différents. Une possibilité théorique pour l’instant, puisque la plupart des bétons utilisent en moyenne trois adjuvants différents. Si ces dispositifs garantissent l’homogénéité du malaxage, ils sont relayés par une caméra qui permet de surveiller le malaxage, la répartition des fibres, etc. L’ensemble doit permettre d’obtenir les meilleurs empilements granulaires et peut servir aussi bien pour un industriel avec une commande ponctuelle que pour la formation continue. Les étudiants en formation initiales de l’ESTP ou des Mines de Douai ont aussi accès à cet équipement.

2/5

Presse vibrante de dernière génération

© STEFAN MEYER

La presse permet de fabriquer des produits jusqu’à 400 mm de hauteur à démoulage immédiat, tel que blocs, pavés, bordures… Elle est équipée d’un motoréducteur permettant de moduler la vitesse d’agitation, d’un système de fixation rapide et assistée d’un capteur mesurant la pression de compactage. Elle peut reproduire les conditions et les différents réglages d’une fabrication industrialisée. Elle va permettre de renforcer l’appui industriel sur les produits à démoulage immédiat, mais également de mener des campagnes d’essais sur des blocs biosourcés. C’est le cas en particulier du projet Agrobloc, qui vise à réaliser des blocs porteurs qui utilisent le chanvre ou le lin.

3/5

Microscope électronique à balayage

© STEFAN MEYER

Le laboratoire microstructure est équipé de deux nouveaux outils, dont un microscope électronique à balayage (MEB), qui permet d’étudier l’échantillon sous toutes ses coutures. Il est équipé en particulier de platines température permettant de soumettre l’échantillon à une température de 1000 °C au maximum et de l’exposer au froid jusqu’à – 200 °C. Une platine permet également de le soumettre à des efforts de contraction ou de pression. «On peut observer sur l’écran un grain de laitier en cours d’hydratation », pointe lors de la visite Patrick Rougeau, directeur Matériaux et technologie du béton au Cerib. « Le MEB va permettre d’observer précisément quelle est la substance chimique qui va accélérer le durcissement. »

4/5

Diffractomètre à rayons X

© STEFAN MEYER

Schématiquement, le diffractomètre envoie des rayons X qui interfèrent avec le réseau cristallin du matériau. Cette technique permet l’identification et la quantification des phases qui composent la matière par l’étude des diffractogrammes spécifiques aux phases minéralogiques. Chaque minéral ayant une image spécifique, ces diffractogrammes sont comparées à ceux d’une base de données internationale et permettent de déterminer la composition minéralogique de chaque matériau. L’appareil est utilisé pour les études d’impact environnemental mais aussi dans le cadre de recherches de causes à l’origine de désordres, de l’inspection in situ à la réalisation d’essais en laboratoire (estimation du dosage en ciment et du degré d’hydratation, caractérisation mécanique et physico-chimiques des matériaux, détermination des indicateurs de durabilité, évaluation du risque de corrosion par la carbonatation ou les ions chlorures, diagnostic post-incendie…

5/5

Station de pompage

© STEFAN MEYER

La station de pompage permet d’optimiser les formules de bétons et de caractériser les pompes et réseau de distribution pour une meilleure utilisation en usine de préfabrication. Elle est équipée d’une pompe à rotor d’une capacité de production de 40 m3/h et pouvant atteindre une pression de 25 bars. Elle est composée d’un circuit de pompage instrumenté de débitmètres magnétiques et de manomètres. Le réseau de transport du béton est modifiable en fonction des besoins (en hauteur et en longueur).
Les nouveaux équipements du CERIB

Commentaires

Les nouveaux équipements du CERIB

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX