En direct

Les lauréats 2012 du recueil de belles pratiques et de bons usages en matière d'accessibilité
Catégorie ERP : Mairie de Villebois Lavalette - © © Mairie de Villebois Lavalette

Diaporama

Les lauréats 2012 du recueil de belles pratiques et de bons usages en matière d'accessibilité

le 08/03/2012

1/14

Catégorie ERP : Mairie de Villebois Lavalette

© © Mairie de Villebois Lavalette

Commune de 750 habitants située en zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager, Villebois-Lavalette a souhaité réaliser la rénovation intérieure et extérieure de la mairie. La municipalité avait pour objectif de garder le caractère et l'histoire des lieux tout en y apportant modernité et fonctionnalité. Il s'agissait aussi de faciliter l’accès à la mairie et à l’école primaire, d'améliorer le confort et l’accueil ainsi que les conditions de travail du personnel communal et de l’équipe municipale. L’ensemble de la chaîne du déplacement a été prise en compte : - aménagement de places de stationnement ; - construction d’une rampe pour un accès autonome ; - accès à l’ensemble des espaces accueillant du public (salle de réunion du conseil servant aux mariages et aux élections, bureau du maire) ; - sans oublier les sanitaires adaptés.

2/14

Catégorie ERP : Auberge de jeunesse "L'Escale" à Dunkerque

© © CUD

Dans le cadre d’un projet d’urbanisation, la Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD) a réalisé une auberge de jeunesse, dans le quartier du Grand Large, entre le port et la plage et à proximité du centre ville, de 168 lits. La réalisation, répondant aux besoins de tous les types de déficiences, a visé une accessibilité intégrée dans laquelle les aménagements ne sont perçus que par les usagers en ayant besoin. La structure d’hébergement peut recevoir des groupes et des individuels. Un parcours pour accéder à la mer a aussi été réalisé. La CUD a su associer l'ensemble des partenaires, notamment la société d'aménagement et le futur exploitant. Une maîtrise d’usage et une maîtrise d’exécution ont été mises en place afin de veiller à la prise en compte de l’accessibilité de la phase conception jusqu’à la réception de l’ouvrage. Cette démarche a permis de sensibiliser l’ensemble des corps de métiers à l’accessibilité.

3/14

Catégorie ERP : Bibliothèque de l'Insa de Lyon

© © INSA Lyon

La bibliothèque Marie Curie de l’INSA de Lyon, ouverte en décembre 2009, est un bâtiment central pour l’INSA. Il a été conçu pour que tous puissent en bénéficier dans une logique d’inclusion et de maîtrise des coûts. L’ensemble des maillons de la chaîne d’usage (des accès physiques au bâtiment jusqu’à la recherche documentaire) a été pris en compte et tous les handicaps ont été appréhendés de manière détaillée. La signalétique est un élément phare du projet afin de favoriser compréhension, visibilité et lisibilité pour tous. L’occupation de l’espace retenue rend possible les évolutions de cet établissement. Les espaces sont confortables, sécurisants et pratiques. Le travail mené sur la signalétique, sur l’ergonomie du mobilier, sur la disposition des différents espaces, sur les services à disposition en fait un bâtiment de qualité pour tous, usagers et agents. Ceux-ci ont été régulièrement consultés, notamment sur le choix du mobilier (ergonomie, esthétique, confort, hauteur d’atteinte des ouvrages, etc.). La démarche « Conception universelle et qualité d’usage pour tous » a été très complète.

4/14

Catégorie ERP : Refuge du parc national de la Vanoise

© © Parc National de la Vanoise

Le « refuge-Porte plan du lac » du parc national de la Vanoise construit dans la vallée de la Maurienne à 2 351 m d’altitude, a été adapté à la réglementation « accessibilité » : adaptation de sanitaires, signalétique spécifique, plans inclinés, aménagement des mobiliers... Il offre un hébergement de 42 lits ainsi qu’un espace d’interprétation pour personnes déficientes motrices et visuelles. C’est par une concertation étroite avec tous les acteurs locaux « élus, techniciens, associations » que cet endroit unique a pu être rendu accessible. L’immersion dans la nature est rendue possible pour les différents handicaps. Sans oublier les « plus » offerts : > La possibilité de prêt d’un module tout chemin adaptable sur les fauteuils handi de ville. > Le prêt d’audio guides et de livrets pour les personnes mal et non-voyantes. > Le personnel du parc, sollicité et formé pour la réalisation de certains équipements.

5/14

Catégorie logement : Habitat Saint-Quentinois

© © OPH Saint-Quentin

Depuis 2007, Habitat Saint Quentinois propose aux locataires présentant un handicap une adaptation de leur logement à leur besoin. Une « cellule autonomie », créée au sein de l’office, propose la solution adaptée à chaque locataire, en réaménageant la plupart du temps les salles de bains et les sanitaires ; mais propose aussi l’élargissement des couloirs, des abaissements des seuils de porte, des mises en place de portes coulissantes, des créations de rampes d’accès ou des motorisations de portail et si nécessaire l’installation de systèmes sonores, visuels ou vibratiles afin de satisfaire certains handicaps. Le coût moyen par logement est de 12 000 €, sans augmentation de loyer. 390 logements ont été traités à ce jour soit 7,4 % du parc du bailleur. L’opération permet aux bénéficiaires de conserver leur lieu d'habitat et de continuer à évoluer au sein du même quartier. L’adaptation du logement se fait en accord avec le locataire. Après réalisation des travaux, un suivi est assuré par l’ergothérapeute afin de vérifier l’appropriation par le locataire des nouvelles dispositions de son logement.

6/14

Catégorie logement : Résidence Ti'Hameau à Hérouville Saint-Clair

© © Alter Domus

ALTER DOMUS, maître d’ouvrage de cette opération, propose sur 2 bâtiments contigus : 14 logements dont 8 logements en rez-de-chaussée réservés à des adultes handicapés lourdement dépendants. La sécurité des locataires est assurée par la présence permanente d’un(e) auxiliaire de vie qui peut être appelé(e) par un boîtier d’appel. Cette résidence comporte un ensemble de prestations adaptées visant à faciliter l'autonomie. Les salles de bain sont équipées de douches à « l’italienne ». La domotique est présente (ou prévisible en cas de besoins spécifiques) : motorisation des portes, murs renforcés pour motorisation du mobilier, charpente renforcée pour l’installation d’un lève-personne entre la salle de bains et la chambre… Les extérieurs sont arborés et paysagés. Les logements en rez-de-chaussée disposent de larges baies vitrées ouvertes sur une terrasse et le jardin. Le concept allie logement autonome et accompagnement. La réglementation accessibilité est respectée et même dépassée. La chaîne de déplacements extérieurs est assurée : présence d’un arrêt de bus et du tramway proche de la résidence. Des trottoirs adaptés permettent de rejoindre les nombreux commerces présents dans ce quartier.

7/14

Catégorie logement : Gîtes Les Salicornes à Dragey-Rothon

© © DR

Le propriétaire-exploitant agricole propose deux gîtes, l’un de 4 à 6 personnes en rez-de-chaussée, l’autre de 6 à 8 personnes sur 2 niveaux. Lors de la réhabilitation de cette longère, les exigences liées à la mise en accessibilité ont donné l'occasion de penser à une architecture et une décoration originales : ossature et bardage bois ajoutés au bâti ancien en pierre, mélange de couleurs et matériaux variés, volumes spacieux appréciés de tous. Ce choix a été très gratifiant : les aménagements spécifiques à l'accessibilité contribuent en grande partie au charme des lieux. Des personnes très différentes peuvent s'y côtoyer. L’ensemble des handicaps est traité ; un gîte pour les 4 familles de handicap, un second pour les handicaps mental et auditif, ont été réalisés. La réglementation accessibilité a été prise en compte largement, et même dépassée. Cette opération est remarquable par la qualité des prestations et le haut niveau d’accessibilité qui permet aux personnes en situation de handicap d’être sur un lieu de vacances dans la plus grande autonomie possible.

8/14

Catégorie voirie - espace public : Sentier du bois de Penfoulic à Fouesnant

© © Mairie de Fouesnant

Un chemin, de 650 mètres, accessible à tous, permet de se promener dans le bois de Penfoulic, un site du conservatoire du littoral. Cette réalisation s’appuie sur les ressources matérielles et humaines locales et propose un aménagement sobre et respectueux du site. Son entretien est assuré par un centre de travail de personnes handicapées mentales. Les contraintes liées au conservatoire du littoral ont été pleinement intégrées et participent à la qualité et à l’innovation des aménagements. Il a su concilier espace naturel et exigences d’accessibilité, et ce pour tous handicaps. Les choix de conception, de pilotage et de gestion, ainsi que la concertation large, ont été des atouts majeurs pour la réalisation. Plusieurs innovations ont été retenues : matériaux des plans braille, dispositifs des visites guidées de personnes déficientes auditives. La réalisation du sentier s’est accompagnée d’actions de sensibilisation des élèves des écoles.

9/14

Catégorie voirie - espace public : Aménagement de l'ascenseur urbain du Mont Russel à Saint-Lô

© © Saintè-Lô agglomération

Cet ascenseur, ouvert gratuitement en juin 2009, désenclave le quartier de la Dollée (2 000 habitants), séparé du centre ville par un dénivelé de 30 mètres. 4 places de parking réservées ont été créées à proximité du pied de l’ascenseur et une bande guidage permet de rejoindre l'entrée de l'ascenseur. Cet ascenseur prend en compte les handicaps physique et visuel. Un dispositif sonore, à l’intérieur de la cabine, est à l'étude. Le sol est en béton désactivé. La passerelle bénéficie d’un éclairage latéral de balisage. Le cheminement principal, d’une largeur de 3 m, est identifiable et lisible de par sa couleur. Aucun obstacle ne gêne le cheminement, l’ensemble du mobilier urbain étant intégré dans des alcôves en « surlargeur ». Des plateaux surélevés permettent de réduire la vitesse des véhicules motorisés et de sécuriser les traversées. Cet ascenseur et le réaménagement du boulevard de la Dollée offrent un itinéraire lisible, sécurisé pour les usagers vulnérables en modérant la vitesse des véhicules motorisés et permet de créer du lien social entre deux quartiers. Cette réalisation constitue un premier maillon important de la mise en oeuvre du projet de mise en accessibilité de la voirie et des équipements de la commune.

10/14

Catégorie voirie - espace public : Jardin sensoriel à Haussimont

© © Commune d'Haussimont

La commune de Haussimont, dans le cadre de son projet d'amélioration du cadre de vie et de l’offre touristique, a créé un jardin des sens. Il présente 5 chambres végétales consacrées à l’odorat, au toucher, à l’ouïe, à la vue et au goût. La prise en compte de tous les handicaps a été un objectif essentiel : ? les largeurs, les pentes, le confort, les matériaux des cheminements ont été conçus pour faciliter le déplacement de tous ; ? les mobiliers urbains, bancs, tables, panneaux d’informations sont rendus détectables à l’aide d’éléments contrastés pour les personnes malvoyantes ; ? des bornes sonores et visuelles avec renvoi des messages sur téléphones mobiles sont possibles à l'attention des personnes sourdes et aveugles. Par ailleurs, ce jardin des sens s’inscrit dans une véritable démarche de développement durable : gestion de l’eau, maîtrise des produits chimiques et sauvegarde de la biodiversité avec un bois aménagé en réserve pour la faune et la flore. Le point fort est le concept en lui-même : « jardin du confort pour tous, sans exclusion ». En sus des aménagements classiques, l’utilisation des nouvelles technologies améliorent l’accessibilité. Outre la volonté d’embellissement des lieux, la collectivité locale a engagé une véritable démarche de développement durable.

11/14

Catégorie voirie - espace public : Mise en accessibilité du bourg de Sommières-du-Clain

© © Commune de Sommières-du-Clain

La commune de Sommières-du-Clain qui compte 800 habitants, dont 30 % ont 60 ans et plus. Dès 2008, la commune a mis à l'étude son plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics (PAVE) puis a veillé à le mettre en oeuvre. Avec comme objectif la continuité du déplacement sur l'espace public pour un accès aux équipements publics et aux commerces: Ont ainsi été : - construits des plateaux surélevés de traversée de chaussée ; - réalisés des cheminements piétons ; - supprimées des marches ; - créés des trottoirs, deux passerelles pour le franchissement du ruisseau le Bé et un mur de soutènement ; - et mis en place des espaces végétalisés entre chaussée et trottoir afin d’éloigner le déplacement des piétons de la circulation. Ces réalisations visent à sécuriser le déplacement de tous les piétons, et tout particulièrement des personnes en situation de handicaps physique ou visuel. La commune a d’ailleurs réalisé les travaux sous le vocable « Accessibilité, des aménagements pour tous ». Ce sont des aménagements intéressants et volontaires, surtout pour une commune de si petite taille, à faire reproduire.

12/14

Catégorie transports : Gare de Saint-Cloud Val d'Or

© © SNCF

La mise en accessibilité de la gare du Val d’Or à Saint-Cloud a été réalisée afin de prendre en compte les besoins de tous, en toute autonomie, depuis les différents points d’entrées de la gare (dépose minute, taxis, bus…) jusqu’à un point d’accueil. Le projet devait prendre en compte la configuration du site, des côteaux Saint-Cloud, de la desserte ferroviaire, du terrain exigü et de la proximité du Mont Valérien. Une nouvelle passerelle remplit une fonction double : à la fois passage public, enjambant l’ensemble des voies et servant de liaison ferroviaire entre le quai A et le quai B. Au total, l’ensemble offre pour deux quais : 4 ascenseurs, 4 escaliers fixes, et 2 escaliers mécaniques. La passerelle est l’élément phare du dossier. Le cheminement, accessible en toute sécurité pour tous, est favorisé par une visibilité lointaine des accès, par des ascenseurs et des escalators, par un éclairage performant et contrasté sur la passerelle et sur les quais. Il existe aussi une flèche sonore, des bandes de guidage double, des rampes pour personnes à motricité réduite. Et Jade, un personnage virtuel, traduit en langue des signes française les annonces sonores.

13/14

Catégorie transports : Transports collectifs de l'agglomération de Brive

© © Communauté d'agglomération de Brive

L’Agglomération de Brive a profité du renouvellement d’une délégation de service public pour devenir propriétaire de la flotte de bus de son réseau de transports collectifs et a acquis du matériel roulant neuf et accessible. Elle a également mis à profit ce changement pour débuter la mise en accessibilité des arrêts, avec l’appui des communes concernées. Elle prévoit de prendre en compte la totalité de la chaîne de déplacements en 2015.

14/14

Catégorie transports : Taxis G7 Horizon

© © Taxis G7

Depuis 2004, l’entreprise G7 Horizon a investi dans des véhicules aménagés et met à disposition en Ile-de-France une flotte de taxis accessibles aux personnes circulant en fauteuil roulant. Les clients réguliers peuvent s’enregistrer sur une ligne dédiée en décrivant leurs besoins spécifiques et en réservant par simple appel. Les véhicules sont géolocalisés, permettant ainsi d’optimiser la réservation des courses. Les chauffeurs et le personnel de gestion sont formés à la prise en charge des personnes handicapées. Les artisans propriétaires de leurs véhicules peuvent obtenir une aide financière. Le surcoût des véhicules étant un frein au développement de l’activité, un nouveau modèle de véhicule à rampe manuelle a été choisi et des efforts sont faits dans la recherche de financement.
Les lauréats 2012 du recueil de belles pratiques et de bons usages en matière d'accessibilité

Commentaires

Les lauréats 2012 du recueil de belles pratiques et de bons usages en matière d'accessibilité

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX