En direct

Les deux projets lauréats et la mention spéciale « Innovation » du concours EDF Architecture Bas Carbone 2010
Catégorie « Habitat Neuf » - Projet Bruno Rollet à Vitry-sur-Seine (94) : Le Candide - © © Bruno Rollet architecte

Diaporama

Les deux projets lauréats et la mention spéciale « Innovation » du concours EDF Architecture Bas Carbone 2010

le 21/09/2010  |  Architecture

1/6

Catégorie « Habitat Neuf » - Projet Bruno Rollet à Vitry-sur-Seine (94) : Le Candide

© © Bruno Rollet architecte

Dans le quartier Balzac, à Vitry-sur-Seine, habitat collectif, individuel et bâtiments industriels se côtoient. Pour retrouver une échelle plus humaine et plus juste, il faut se réapproprier le territoire. « Je souhaite que cet immeuble conçu comme « un extrait de nature » instaure d'autres rapports avec l'autour et provoque une rupture avec ces géométries d'angles droits vifs et répétitifs », déclare l'architecte. On y trouve donc des angles arrondis, des balcons courbes, une forme douce pour capter la lumière, en opposition avec les angles tranchants actuels. Cette « nature recomposée » utilise la brique, le bois et la végétation. Elle prend ses racines dans la nappe phréatique située à cinq mètres de profondeur, qui produit, par l'intermédiaire d'une pompe à  chaleur, l'eau chaude pour le chauffage, selon le concept du « bâtiment-arbre ». Les ressources naturelles d'une grande richesse permettent d'apprivoiser ce lieu et de le remodeler. L'immeuble est composé de deux entités de 5 à 6 étages, avec un hall entre les deux. À tous les niveaux, les circulations prennent vues avec une lumière naturelle au sud et au nord, qui descend jusqu'au parking. Les logements traversant ont deux ou trois expositions. Les toits jardins recouvrent et protègent l'ensemble. Au sixième étage, on accède à une serre commune, qui donne sur un jardin partagé, puis plus haut à un jardin potager. Les toits sont l'espace qui appartient à tout le monde. Le logement se prolonge pour devenir espaces extérieurs et espaces partagés. Il existe également une dimension pédagogique dans ce projet, pour sensibiliser les habitants à exploiter au mieux les ressources naturelles qui feront partie de leur quotidien dans ce logement. Cet immeuble doit être un exemple de confort et de « bon sens ». « Loin de viser la prouesse technique, nous souhaitons montrer qu'un bâtiment sobre ne se fait pas forcément aux dépens du bien-être et du lien social. L'architecture révèle humanité et sociabilité. », explique Bruno Rollet. Lieu : Vitry-sur-Seine (94) Programme : 29 logements Surface SHON : 2 629 m² Équipe de maîtrise d'oeuvre : Bruno Rollet architecte, BET EPDC / MEBI Maîtrise d'ouvrage : OPH de Vitry-sur-Seine

2/6

Le Candide à Vitry-sur-Seine

© © Bruno Rollet architecte EDF / Aldo Sperber

Performances énergétiques et environnementales Niveau de performance : BBC Effinergie Émissions gaz à effet de serre (EGES) : 2,16 kgCO2/m² SHON.an Consommation énergétique : 51,52 kWhep/m² SHON.an Prix de revient au m2 hors foncier et VRD : 1 896 euros/m² Principales solutions proposées pour un bâtiment bas carbone - Récupération des eaux : les calories des « eaux grises » sont récupérées ; les eaux de pluie sont stockées au sous-sol pour l'arrosage ; les eaux de ruissellement sont retenues lors de pluies abondantes - Choix d'essences végétales locales - Chauffage du bâtiment, par l'intermédiaire d'une pompe à chaleur dans la nappe phréatique - Présence de lucioles photovoltaïques - Fenêtres d'angle : double exposition pour plus de lumière naturelle - L'arrosage du potager et des jardins, par le pompage de l'eau de pluie par une éolienne et le tourniquet des enfants - Panneaux photovoltaïques sur la serre et en toiture qui compensent une partie de la consommation d'énergie des espaces communs intérieurs et extérieurs - Isolation faite par l'extérieur entre deux parois de briques, qui assurent la pérennité de l'enveloppe - Systèmes de comptage des consommations et affichage dans le hall - Éclairage des communs par détecteurs de présence sur interrupteur crépusculaire - Utilisation de la brique, du bois, du métal et des végétaux pour leurs performances thermiques hygrométriques et acoustiques - Ventilation basée sur le concept de l'effet « Venturi » et assistée par soufflage d'air Principales qualités d'usage Ce bâtiment est la première pierre apportée à la requalification de ce quartier. La générosité des espaces extérieurs, les locaux et espaces partagés, comme la serre, les terrasses et les balcons, la double orientation des appartements apportent une qualité de vie exceptionnelle et exemplaire à ces logements sociaux. Où en est le projet aujourd'hui ? Le permis de construire est en cours d'élaboration. Projet en cours de réalisation.

3/6

Catégorie « Rénovation » - Projet Itar, Saint-Pierre-des-Corps (37) : La Rabaterie

© © Itar

La Rabaterie, au nord de la ville, abrite plus de 40 % de la population. Ce projet de requalification de tours des années 70 s'inscrit dans la continuité d'une réflexion plus générale sur la réhabilitation/transformation de grands ensembles. Issue de la conviction que leur destruction n'est pas la réponse la plus adaptée et s'éloigne de la notion de développement durable, cette conception met l'accent sur la nécessité de désenclaver en rendant accessible et attractif un quartier en marge. Figures d'un urbanisme révolu, les tours sont visibles de partout mais solitaires, dressées à distance de la ville. En raison de leur présence dans le paysage urbain, de leur implantation en rupture avec le tissu existant, l'enjeu est à la fois social, politique, urbain et architectural : « l'enjeu est de proposer une nouvelle image du quartier à travers la revalorisation des tours transformant le désenchantement des habitants en plaisir d'habiter ce quartier », explique l'équipe d'Itar. Pour commencer, une requalification urbaine s'est donc imposée. La forme découpée de ces tours démultiplie les angles et les orientations dans les logements tout en conservant l'avantage de la compacité, avec six appartements par étage en règle générale. La hauteur procure des vues attractives, notamment sur le cours sauvage du fleuve associant confort d'usage, performance thermique et image. Les logements sont prolongés sur l'extérieur, gagnant ainsi en fluidité et agrément. Ces améliorations typologiques s'accompagnent d'une customisation des paliers et d'une restructuration des halls d'entrée. Des éléments boisés rapportés en façade contribuent à mieux accorder les tours à leur nouvel environnement de verdure. En rendant « habitables » les espaces extérieurs, l'équipe Itar a réussi à créer un rapport privilégié entre intérieur et extérieur. Apporter une « haute qualité d'usage » autant qu'une « haute qualité environnementale », tel était tout l'enjeu de ce projet. Lieu : rue de l'Aubrière, Saint-Pierre-des-Corps (37) Programme : réhabilitation d'une tour de 87 logements et ses abords Surface SHON : 7 599 m² Équipe Équipe de maîtrise d'oeuvre : Itar Architectures, Agence Franck Boutté Consultants - Spécialiste HQE, D'ici là Paysagistes, Forgue Economiste Maîtrise d'ouvrage : Val Touraine Habitat OPH

4/6

La Rabaterie à Saint-Pierre-des-Corps

© Copyright EDF Mediathque / Aldo Sperber EDF / Aldo Sperber

Performances énergétiques et environnementales Niveau de performance : RT existant Émissions gaz à effet de serre (EGES) : 2,56 kgCO2/m² SHON.an Consommation énergétique : 69,9 kWhep/m² SHON.an Prix de revient au m2 hors foncier et VRD : 330 euros/m² Principales solutions proposées pour un bâtiment bas carbone - Le choix du bois pour les balcons et les loggias - Approche bioclimatique, considérant masques, ensoleillement, vents... - Préfabrication des éléments : béton Ductal au sol, acier galvanisé pour la structure et lames de bois en parement - Régulation du chauffage par orientation - Service de contrôle des consommations et information individuelle - Isolation par l'extérieur - Gestion des eaux pluviales à ciel ouvert Principales qualités d'usage Création de loggias avec volets coulissants en bois pour tous les logements, ajout d'espace, multiplication des vues et possibilité de vie extérieure pour la moitié des balcons. Amélioration de la protection solaire par les débords des loggias et des balcons. Aménagement des paliers permettant la création d'espaces de rangement et de service (placards, locaux vélos et poussettes). Amélioration de l'accessibilité pour les personnes handicapées. Création d'un espace vert au coeur de l'îlot et 6 locaux d'activités. Où en est le projet aujourd'hui ? Projet en cours de réalisation.

5/6

Mention spéciale « Innovation » - Projet Triptyque, à Paris (20ème) Ménilmontant

© © Triptyque

Ce projet d'immeuble neuf original s'appuie sur deux figures essentielles : la lumière et l'air avec des orientations multiples, un éclairage naturel ou encore la ventilation naturelle. « La recherche du maximum de lumière et du maximum d'air dirige notre projet. C'est notre leitmotiv. Ce qui lui donne forme et ce qui le rythme. », déclare un membre de l'atelier Tryptique. L'ensemble composé de 19 logements neufs et de commerces est conçu autour d'une réflexion prospective sur l'enveloppe et l'utilisation technique et architecturale des différents flux hydrauliques, de la chaleur solaire et de la ventilation. Le bâtiment est sculpté par des découpes successives dans la masse et s'articule autour d'une cour intérieure lumineuse et végétalisée. L'ouvrage s'ouvre au soleil et à la vue sur Paris par diverses contorsions. Il fait corps avec la ville et tente de créer le maximum de points de contact avec le monde : les terrasses, les linéaires vitrés au sud et les espaces traversants le permettent. Le bâtiment se fragmente en s'intégrant dans le site pour ménager des espaces lumineux et traversant. Ainsi guidé par l'air et la lumière, le projet comporte un ensemble de solutions originales liées à l'univers des fluides et de leur gainage. « Le principe fondateur vient de cette volonté d'affirmer et d'assumer les solutions techniques, formulées en réponse à des problématiques. », affirme l'architecte. Les colonnes arborescentes génèrent une esthétique singulière qui affirme la situation urbaine. Tous ces organes aisément visitables et interchangeables donnent vie au bâtiment, greffés sur son corps inerte. Lieu : rue Pelleport et des Pavillons, Paris 20ème arrondissement Programme : 19 logements + commerces Surface SHON : 1 801 m²Équipe de maîtrise d'oeuvre : atelier d'architecture Triptyque, Nidard et Raissi architectes Maîtrise d'ouvrage : SIEMP

6/6

Projet Triptyque à Ménilmontant (Paris 20ème)

© Copyright EDF Mediathque / Aldo Sperber EDF / Aldo Sperber

Performances énergétiques et environnementales Niveau de performance : BBC Effinergie Émissions gaz à effet de serre (EGES) : 1,46 kgCO2/m² SHON.an Consommation énergétique : 46 kWhep/m² SHON.an Prix de revient au m2 hors foncier et VRD : 1 844 euros/m² Principales solutions proposées pour un bâtiment bas carbone - Eau chaude sanitaire préchauffée par le serpentin des gardes-corps - Récupération des eaux pluviales et réutilisation pour l'arrosage et l'entretien - Isolation par l'extérieur - PVC recyclé pour les sols - Peintures à faibles émissions en COV - Plancher bois-béton type lignadal - Menuiseries bois-aluminium - Pièges à lumière Principales qualités d'usage Les pièges à lumière, terrasses ou encore linéaires vitrés garantissent une luminosité maximale. Le projet dispose également d'une bonne intégration de sa parcelle nord/sud, d'une entrée sur 2 niveaux de qualité et dispose notamment d'un espace extérieur au rez-de-chaussée dont une partie est végétalisée, une réelle base de convivialité et d'échange pour ses résidents. D'agréables espaces communs permettent notamment d'accueillir un espace vélo, une laverie, un espace commun couvert, des caves...
Les deux projets lauréats et la mention spéciale « Innovation » du concours EDF Architecture Bas Carbone 2010

Commentaires

Les deux projets lauréats et la mention spéciale « Innovation » du concours EDF Architecture Bas Carbone 2010

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX