En direct

Les 40 talents de moins de 40 ans qui font bouger le BTP [série, 1/6]
Jean-Philippe Spinelli et Isabelle Buzzo, 31 ans, architectes (Buzzo Spinelli Architecture). - © Rita Scaglia

Diaporama

Les 40 talents de moins de 40 ans qui font bouger le BTP [série, 1/6]

Florent Maillet |  le 12/06/2018  |  ProfessionIngénierieArchitectureProjetsRéalisations

La valeur n'attend pas le nombre des années. Le Moniteur est parti en quête de 40 jeunes talents de la construction, qui donnent un nouveau souffle à leur métier. Aujourd'hui, découvrez nos 10 personnalités de la maîtrise d'oeuvre.

1/11

Jean-Philippe Spinelli et Isabelle Buzzo, 31 ans, architectes (Buzzo Spinelli Architecture).

© Rita Scaglia

2/11

olin Reynier, Sylvia Bourgoin et Léonard Lassagne, 37, 36 et 36 ans, architectes (Data Architectes).

© DATA

3/11

Simon Laisney, 31 ans, urbaniste, fondateur de Plateau urbain.

© (c) Erwan Floc'h

4/11

Paul Maître-Devallon, Nicolas Guérin, Fabrice Long et François Chas, 39, 38, 37 et 39 ans, architectes (NP2F).

© antoine espinasseau

5/11

Robby Gérard Kima, 32 ans, chef du service diagnostic, pathologie et structure de Ginger CEBTP à Aix-en-Provence.

© © Ginger.

6/11

Cyrille Brichant, 39 ans, président d'Arcadis France.

© © Guillaume Murat

7/11

Lolita Voisin, 32 ans, directrice de l’Ecole de la nature et du paysage de Blois.

© Christophe Le Toquin

8/11

Paul Rolland, 36 ans, architecte (2PM A).

© Denis Thomas

9/11

Pierre Janin, 37 ans, architecte (Fabriques).

© Gaston Bergeret / AJAP

10/11

Valentine Guichardaz-Versini, 33 ans, architecte (Atelier Rita).

© David Boureau

11/11

Cyrille Brichant, 39 ans, président d'Arcadis France.

© Guillaume Murat

Cyrille Brichant, nouvelle génération aux manettes

 

Président d’Arcadis France, 39 ans

Il y a un peu plus d’un an, Cyrille Brichant reprenait les rênes d’Arcadis France. Sa nomination, à seulement 38 ans, envoyait des signaux forts au secteur de l’ingénierie et du BTP de façon générale : « Arcadis est là pour durer, pour construire l’avenir », commence-t-il. A l’extérieur de l’entreprise, son profil doit montrer que l’ingénieriste « est prête à un changement de génération et à de nouvelles idées ». En interne aussi, le message est important : « les jeunes ont leur chance. Même sans une longue expérience, leur valeur est reconnue ».

Ce diplômé des « Ponts » bénéficie d’une expérience à la fois commerciale et opérationnelle, en France et à l’international. Il a eu l’occasion de s’occuper de très grands projets, comme le Grand Paris Express, tout autant que de sujets du quotidien, plus locaux. En tant que président, désormais, Cyrille Brichant entend mener à bien « la transition de nos métiers », tout en restant disponible et proche de ses équipes. Et souhaite développer trois axes.

Le premier ? S’ouvrir à de nouvelles compétences, voire à des entreprises d’autres secteurs, pour apporter toujours plus de valeur aux projets. « Provoquer des rencontres, tirer le meilleur des expertises et des savoir-faire de chacun, cela rend les projets d’autant plus intéressants ». Deuxième axe : arriver à « plus de simplicité dans la façon d’aborder certains sujets, outils, et dans la gestion d’un projet car nous avons tendance à tout complexifier. N’étant pas spécialiste moi-même, j’accorde beaucoup d’importance à notre capacité à expliquer et vulgariser nos métiers». Le tout doit permettre d’apporter une plus grande valeur ajoutée.

Mais encore faut-il qu’elle se transforme véritablement en valeur. Le jeune président s’est donc lancé un troisième défi : « mieux valoriser nos métiers, pour que la valeur que nous créons, ou que nous faisons économiser, soit redistribuée aux ingénieurs ». Tout un programme.

 

 

Colin Reynier, Sylvia Bourgoin et Léonard Lassagne, moins… mais mieux!

Architectes (Data Architectes), 37, 36 et 36 ans

«Nous ne sommes pas dans l’architecture de papier. On expérimente, on va plus loin, vers la performance, vers l’essentiel et le spécifique, sans oublier l’utilisateur», expliquent les trois trentenaires de Data Architectes, agence créée en 2010.

Au less is more («moins, c’est plus») de Mies van der Rohe, ils opposent le less but better («moins mais mieux») de Dieter Rams. Structure et lumière sont leur credo. Leur récent fait d’armes: le bâtiment-machine Lafayette Anticipations, dans le Marais parisien, aux côtés d’OMA/Rem Koolhaas.

 

Lolita Voisin, l’avant-garde des paysagistes

Directrice de l’Ecole de la nature et du paysage de Blois, 32 ans

«J’ai très envie de faire bouger les choses.» Lolita Voisin espère mettre en mouvement le club des cinq écoles habilitées à délivrer le diplôme d’Etat de paysagiste à compter de 2019 – et leurs directeurs.

Sa thèse, soutenue en 2013 avec félicitations du jury, sur «la mobilisation du paysage par les acteurs publics locaux» l’a rompue aux arcanes du pouvoir. Auto-entrepreneuse de 2008 à 2013, elle reste à l’écoute des nouveaux modes d’accès à la commande.

 

Paul Rolland, un homme en réseau

Architecte (2PM A) et président de la maison des architectes de Nouvelle-Aquitaine, 36 ans

Après sa double formation en génie civil (DUT à la Rochelle) et d’architecte (Ecole d’architecture de Bordeaux, 2008), Paul Rolland a fondé son agence bordelaise 2 PM A, autour de deux principes fondateurs.  Le travail peut et doit être collaboratif : « nous sommes 4 associés qui fonctionnons en réseau, en atelier, selon les projets, même si trois le font désormais depuis Bordeaux et l’un à Montréal ».

Autre credo de Paul Rolland : l’éco-construction et l’innovation. « Nous travaillons avec le bailleur Aquitanis sur des logements en brique en terre crue pour lesquels nous allons relancer l’activité d’une briqueterie au Barp, en Gironde ». « Faire des bâtiments économes, c’est possible aussi en low tech », comme les chalets d’urgence en bois que Paul Rolland développe pour Emmaüs Gironde, démontables et fixés au sol par des vis.

Il va également réaliser ce projet un peu fou de bureaux flottants en brique sans joints et bois sur une barge aux Bassins à flots de Bordeaux. Rien d’étonnant à ce qu’il ait été réélu récemment à la tête du 308, maison des architectes de Nouvelle-Aquitaine.

 

 

Pierre Janin, en campagne pour la qualité

Architecte, agence Fabriques, 37 ans

« Quand mon frère Rémi et moi avons monté  Fabriques, en 2007, nous n’étions pas certains de pouvoir vivre de notre travail en milieu rural », se souvient Pierre Janin. Plutôt que de se faire recruter en agences, les deux frères, l’aîné, architecte, et le cadet, paysagiste, avaient préféré monter leur propre structure et l’installer dans l’exploitation agricole familiale, à Vernand, dans la Loire.

Ce choix atypique du terrain leur avait valu d’être parmi les lauréats de la promotion 2009-2010 des Ajap (Albums des jeunes architectes et paysagistes). Alors si aujourd’hui Rémi a pris du recul pour reprendre la ferme, Pierre continue d’œuvrer « exclusivement » pour une architecture des champs.

L’agence, qui se partage désormais entre Vernand et Lyon, mène des projets de bâtiments agricoles ou des équipements publics. Pour Pierre Janin, il s’agit de construire simple mais de qualité, bref de faire une architecture qui ne vienne pas miter les paysages. Il ne compte pas, à l’avenir, dévier de ce chemin de campagne ou du périurbain.

 

Valentine Guichardaz-Versini, sociale et frugale

Architecte (Atelier Rita), 33 ans

Valentine Guichardaz-Versini exerce «?un métier en prise directe avec la politique?». Indignée par les campements de migrants sous le métro parisien, cette diplômée de l’école d’architecture de Marseille a proposé bénévolement son aide à Emmaüs Solidarité.

De leur dialogue fécond est né un centre d’hébergement d’urgence à Ivry-sur-Seine, prix de la Première œuvre en 2017. L’architecte s’engage également sur le front de l’écologie en prônant le retour à la «frugalité» dans la construction. «A notre génération de faire cette révolution!»

 

Simon Laisney, le temporaire et pour longtemps

Urbaniste, fondateur de Plateau urbain, 31 ans

En cinq ans, Plateau urbain est devenu un porte-drapeau de l’occupation temporaire. Pour Simon Laisney, son fondateur, la méthode permet ainsi de résoudre une équation à double vertu : remplir des lieux vacants et aider des structures sociales ou solidaires à petit budget  à trouver des locaux.

Cette manière de fabriquer de l’urbanité sans construire suscite un intérêt grandissant. En 2016, Plateau urbain était parmi les lauréats du Palmarès des jeunes urbanistes et, cette année, l’opération Grands Voisins d’appropriation transitoire d’un ancien site hospitalier parisien, dont la coopérative est une des parties prenantes, fait partie des dix projets alternatifs présentés par le pavillon français à la biennale d’architecture de Venise.

Prochaine étape : prendre possession pour six ans d’un entrepôt vide à Antony (Hauts-de-Seine) qui pourra servir à la création d’ateliers de création ou de production, de lieu d’expériences en agriculture urbaine ou de stockage pour les acteurs du réemploi. Le bâtiment formera la base solide que des initiatives émergentes attendent pour se lancer.

 

Paul Maître-Devallon, Nicolas Guérin, Fabrice Long et François Chas, la force du dessin

Architectes (NP2F), 39, 38, 37 et 39 ans

Quatre associés, des échanges permanents et des décisions prises à l’unanimité. Ainsi fonctionne l’agence NP2F, créée en 2009. «Images, collages, etc., le dessin cristallise le moment de l’accord: pas un trait qui ne soit justifié. Les structures dessinent des usages, les usages des espaces, les espaces forment la ville.» Fascinés par les lieux sportifs et circassiens, «où il n’y a presque rien, des lignes, des repères», ils espèrent travailler sur les Jeux olympiques de 2024.

En attendant, ils reconvertissent, avec d’autres, la caserne de Reuilly (Paris XIIe) et préparent la rentrée 2021 avec l’Institut méditerranéen de la ville et des territoires (Marseille).

 

Robby Gérard-Kima, petit génie civil

Chef du service diagnostic, pathologie et structure de Ginger CEBTP Aix-en-Provence, 32 ans

La France, «référence de l’ingénierie et du génie civil», le faisait rêver. C’est devenu une réalité. Ce jeune ingénieur ivoirien, repéré via des bourses d’études, a étoffé son parcours à l’ISBA TP Marseille et a été recruté au sein de Ginger CEBTP, où il a directement participé à la déconstruction du pont suspendu de Térénez (Finistère).

Il assouvit désormais sa passion technique au sein de l’agence d’Aix-en-Provence. «La région est très riche en modes constructifs, en ouvrages d’art… Les challenges sont permanents.» Sa dernière surprise? Un ancien bâtiment de stockage d’archives à déconstruire, dont l’ossature est constituée… de montants d’étagères.

 

Jean-Philippe Spinelli et Isabelle Buzzo, l’ancrage au territoire

Architectes (Buzzo Spinelli Architecture), 31 ans

Les deux Corses tiennent le cap. Depuis la création de leur agence en 2014, Isabelle Buzzo et Jean-Philippe Spinelli visent un objectif commun?: «défendre une architecture spécifique, ancrée au territoire».

Dans leurs projets, élaborés entre l’île de Beauté et l’Ile-de-France, ils militent pour la mise en œuvre des matériaux et des savoir-faire locaux. «Nous essayons aussi de créer des passerelles entre ce qui se fait ici et ailleurs pour ne pas nous répéter indéfiniment.»%%GALERIEPHOTO:1975739%%

Commentaires

Les 40 talents de moins de 40 ans qui font bouger le BTP [série, 1/6]

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur