En direct

Les 13 projets d'immeubles à vivre en bois
Les bois d'Angers, par Calq Architecture et Lina Ghotmeh Architecture avec OBM / Oregon / S2T / Aïda - © © Calq Architecture et Lina Ghotmeh Architecture

Diaporama

Les 13 projets d'immeubles à vivre en bois

le 12/09/2017  |  Architecture

1/13

Les bois d'Angers, par Calq Architecture et Lina Ghotmeh Architecture avec OBM / Oregon / S2T / Aïda

© © Calq Architecture et Lina Ghotmeh Architecture

Le projet - 6513 m2 de logements et une halte-garderie - mené pour Angers Loire Métropole, s’élève jusqu’à 10 étages avec un point culminant à plus de 40 m, marquant un signal durable, humain et naturel, annonciateur de la nouvelle urbanité du quartier en offrant un véritable paysage en bois, prolongement de la forêt avoisinante. Les jardins suspendus au sommet des volumes sont visibles grâce à la transparence du bardage à claire voie. Les espaces extérieurs privés sont protégés par la peau de bois à claire voie en pleine harmonie visuelle avec la nature environnante. Cette expressivité architecturale et cette porosité avec la nature se retrouvent aussi dans les espaces intérieurs avec des loggias et terrasses.

2/13

L'étang d'Art à Angers, par GOA (architecte mandataire) / CRÉID Design / AIA Architectes, Ingénierie et Environnement / Mathis / ITAC

© © GOA

Cette tour signal de 6590 m2 s’inscrit dans la rénovation verte du quartier Belle Beille environné par un espace boisé. En permettant d’accueillir des logements en accession libre en R+9, une  résidence  d’habitat accompagnée pour personnes âgées en R+6 et une halte-garderie au RDC, le projet réalisé pour Angers Métropole, offre une grande mixité d’usages propice aux échanges entre les enfants et les seniors. Il est conçu en structure bois, avec un noyau central et un RDC en béton armé, avec des murs et des planchers nervurés en bois (type AZURTEC MNM) et une structure intérieure en poteaux-poutres bois lamellé-collé. Le principe d’évolutivité et de personnalisation de ses espaces intérieurs est basé sur des systèmes de cloisons-meubles et des parois amovibles ; des pistes de réflexion pour un cadre de vie plus qualitatif.

3/13

Des Alpes au Jardin, ZAC Flaubert à Grenoble, par Tekhné Architectes et R2K Architecte avec Insight Design/ Maître Cube, mandataire TCE / SDCC / HASAP Arborescence / Tribu / Denizou / ITF / ACOUSTB / DPI

© © Tekhné Architectes et R2K Architecte

Le projet de 8600 m2 réalisé pour SPL Sages, aménageur de la ville de Grenoble, limité à 30 m par le PLU et élevé à 9 étages, témoigne d’une exemplarité environnementale : haute performance thermique, énergies renouvelables, biodiversité positive, continuité végétale, confort d’été, toitures végétalisées pour la gestion des eaux de pluie...  L’ensemble illustre une volonté de bâtir et d’habiter autrement en ville, de partager au travers d’espaces de rencontres aménagés entre logements, bureaux et commerces mais aussi de symboliser un art de vivre bois en convoquant la nature à l’extérieur et à l’intérieur des bâtiments. Ce logement traversant intègre une loggia, deuxième salon ouvert au panorama alpin.

4/13

Light House, ZAC D'Urville au Havre, par Ataub Architectes / BESB / Egis / Aïda / Socotec

© © Ataub Architectes

Le projet d'immeuble de logements - 4374 m2 - pour Eiffage Immobilier, situé à un carrefour stratégique entre la ville et le port du Havre, renforce l’élan vertical de la tour de 14 étages en coupant en deux le volume bâti. La faille spectaculaire ainsi matérialisée, en affinant les proportions des deux volumes, confère à l’ensemble un élancement dynamique et élégant. Pensé à l’opposé des noyaux de circulation traditionnels des tours, confinés et sombres, cette percée centrale définit un espace de distribution ouvert et traversant, avec des paliers conçus comme des lieux de vie, ouverts sur le paysage et propices aux échanges de voisinage. C’est là que réside l’âme de la tour et que va s’exprimer toute la dimension sociale et organique du vivre bois.

5/13

Wood Up, ZAC Dumont d’Urville au Havre, par l'Atelier d’architecture Marie Schweitzer avec Echos / Concept bois structures / Lifteam

© © Atelier d’architecture Marie Schweitzer

Cette tour de logements de 3015 m2 et 14 étages, réalisée pour le promoteur Eliasun, est plus qu'un signal. Interface entre la mer et la terre, elle symbolise la vision du futur portée par la ville du Havre en valorisant l’industrie du bois. L’édifice surgit d’un socle végétal et s’en détache pour vivre librement. Puisant dans la source même du matériau, les arbres du socle planté permettent, comme au Japon, d’affirmer la grandeur de l’édifice tout en signifiant l’échelle humaine et la dimension humaniste qui président le concept du Vivre Bois. Le traitement de l’architecture et du cadre de vie sobre et raffiné permet d’exprimer la pérennité expressive du bois à l’intérieur et à l’extérieur tout en rappelant les modénatures d’Auguste Perret.

6/13

Capable, quartier Bagatelle à Saint-Herblain, par Alter Smith architecte / Bruno Houssin Design/ André BTP / LCA / GO CAA / Alice Broilliard / Tibo Labat / ECSB / Cardonnel Ingéniérie

© © Alter Smith architecte

Sous le vocable "capable", le projet d'immeuble de logements de 2795 m2 en R+9, se propose de démontrer son aptitude à concevoir 45 habitats confortables, évolutifs et flexibles en termes d’occupation, avec des cloisons modulables, constituées de caissons en multiplis de peuplier et des panneaux personnalisables, supports de rangements intérieurs. La structure poteaux-poutres principale est visible depuis l’intérieur, avec des éléments de charpente volontairement imposants pour que le résident habite littéralement la structure dans l’esprit du Vivre Bois, en harmonie avec un site très boisé.

7/13

Balcons en forêt, à Saint-Herblain, par Atelier Pascal Gontier et SATHY architecte / La forme et l’usage / Insight Design / Leicht France / Amoes / Aïda / Hasap / Poliphile / Arcadial Production / Gestionbat

© © Atelier Pascal Gontier et SATHY architecte

Composés de deux bâtiments d'une surface totale de 3160 m2, l’ensemble de 47 logements en R+8 (plus attique) est 100 % bois (cages d’escalier et d’ascenseurs comprises) et revêtu de façades en bois, non porteuses, qui laisseront aux habitants le choix des fenêtres, balcons et mobiliers. Le plan est composé d’une bande servante pour accueillir les points d’eau et de grands plateaux libres et évolutifs pour recevoir les espaces de vie et la 5e pièce. Les réseaux de ventilation naturelle sont conçus comme une véritable architecture au cœur du bâti. Les plateaux sont libérés de points porteurs, grâce à une structure en caissons bois de grande portée, pour permettre au cadre de vie d’évoluer dans le temps et pour offrir une expérience inédite à ses futurs habitants.

8/13

Ecopolis, dans l'écoquartier Heudelet à Dijon, par GRAAM architecture (mandataire) avec C&E Ingénierie / Armelle Claude / ATEEC / Hydraeco / Meta

© © GRAAM architecture

Le projet d'immeuble de bureaux (2267 m2 en R+6 ) réalisé pour la SEM - Société Est Métropoles, au-delà de répondre aux exigences techniques et écologiques de l’éco-quartier, illustre la volonté de pérennité, de confort d’usages et de flexibilité du bâtiment, avec des plateaux libres sur 6 étages divisibles à loisir par les futurs occupants. Le système structurel poteaux-poutres offre une liberté maximale d’aménagements intérieurs et d’ouvertures libres en façade. Le design intérieur est basé sur l’idée de modularité. L’aspect brut des matériaux laissés apparents et l’alternance rythmée des nervures de bois et du béton harmonisent la géométrie des façades pour une invitation au confort des futurs employés, dans une atmosphère riche et conviviale.

9/13

Casa Jenga, porte de Vanves à Paris, par AAVP Architecture avec Arbonis / Sicra / Dhomino / Alabiso / Atelier Rouch

© © AAVP Architecture

Le projet de la RIVP (2586 m2 de logements en R+8) doit se lire comme une surprise, une transformation en signal urbain, au travers d’une architecture structurée, qui offre une liaison intra/extramuros favorisant une grande mixité fonctionnelle et sociale. Ses structure et vêture 100 % bois amènent à réintroduire dans un milieu fortement minéral un objet émanant chaleur et nature. L’immeuble est réalisé dans un empilement maximisé et contrôlé de modules 3D (un module = un logement). Cette juxtaposition judicieuse des modules/logements apporte des atouts en termes d’usages, de langages et d’ambiances, sur un socle commun chahuté, posé au pied d’un jardin calme à l’abri des infrastructures.

10/13

Wood Up, ZAC Paris Rive Gauche, par LAN Architecte / Compagnie de Phalsbourg / Maitre Cube / ELIOTH / EQO / Sinteo / Casso / Apave / Piveteau bois / FCBA

© © LAN Architecte

Wood Up propose un signal fort : un des plus grands immeubles en structure bois de France (14 étages) qui affirme sa singularité et sa modernité à travers l’affichage du bois en façade et une pérennité dans le temps grâce à une technique d’encapsulage inédite. Le projet de 7636 m2 de logements et de commerces pour le promoteur REI a été conçu en partenariat avec les acteurs de la filière bois/forêt française. La structure est composée de lamellé-collé pour les poteaux et poutres et de CLT pour les planchers et murs de contreventement. Le jeu de transparence et de lumière de la façade de verre permet de transpercer du regard l’intégralité du bâtiment et de jouir du paysage. Expression d’une nouvelle façon d’habiter, tous les logements disposent de services communs : laverie, conciergerie, bagagerie, terrasse équipée d’une salle de restauration au 8e étage.

11/13

(Sous réserve) La Tour commune, ZAC Paris Rive Gauche, par Atelier WOA architecte et NL V.Lavergne architecte / Bouygues Bâtiment IDF / Brezillon / Elioth/Egis / AcoustB / LCA / Techniwood

© © Atelier WOA architecte et NL V.Lavergne architecte

La tour (R+15, 6100 m2) s’impose comme une typologie architecturale de la ville, réinventée grâce au bois. La « Tour commune », résidence universitaire de 15 étages sur 6100 m2 réalisée pour Paris Habitat, n’est pas commune. Elle le deviendra avec le temps, en répondant aux enjeux de densité, mixité, pérennité et écologie. Son épiderme se compose d’une écorce en métal où le bois, mis en scène et protégé, affleure. Les alvéoles formées par les chambres laissent transparaitre le bois en sous-face et sur les côtés. C’est à l’échelle du piéton que la tour se révèle être en bois, au travers d’une structure poteaux-poutres placée en façade pour libérer de l’espace et autoriser l’évoluvité des plateaux. À la manière d’une canopée, les espaces collectifs tout en continuité concilient humanité et biodiversité. Le principal espace partagé, la « Grande Commune », symbolise la place du village. Le toit-terrasse accueille un jardin, des potagers et un belvédère avec une table d’orientation.

12/13

Pop Up, îlot Soulié à Saint-Etienne, par Tectoniques architectes / Arborescence / Numéro 111 / Cool & Bed / Colodge/ Indiggo / Qualiconsult / GCC Rhône-Alpes / Martigniat / Montmartin / Vray / Chorain / Colladello / La Fabrique

© © Tectoniques architectes

Logements, bureaux, hôtel... Pop Up (3585 m2, 9 étages) signe un lieu de transit où l’on travaille et séjourne en parfaite adéquation avec les nouveaux modes de vie nomades. Sa silhouette animée est formée d’un corps doté de longues jambes en bois portant les deux façades. Une carapace d’écailles luisantes et changeantes recouvre ses flancs. Un socle vitré et transparent assure la médiation avec l’espace public. Le projet de GCC Immobilier illustre la réversibilité de la construction bois : des plateaux réaménageables, un dispositif poteaux-dalles permettant d’obtenir une organisation open space ou classique, une partie sommitale dédiée au logement mutable en bureaux. Les cages d’escaliers et d’ascenseurs, les planchers, la toiture-terrasse sont constitués de panneaux CLT participant à  la stabilité de l’ouvrage.

13/13

Cartoucherie Wood'Art, à Toulouse, Dietrich Untertrifaller Architectes / Seuil Architecture / Maître Cube / IDTec / Terrell / Soconer / Gamba / Sept

© © Dietrich | Untertrifaller Architectes

Situé dans l'éco-quartier de la Cartoucherie, le projet de 13057 m2 en R+9 (logements, commerces et hôtel) réalisé pour Icade, joue de la matérialité avec un ensemble 76 % bois qui met en valeur le matériau là où sa mise en œuvre est la plus pertinente. À partir du R+1, hormis les circulations communes, toute la superstructure est optimisée en bois avec une diversité de solutions préfabriquées : éléments en 2 dimensions pour les logements et modules en 3 dimensions empilés pour les chambres d’hôtel. La tour, comme signal, privilégie un rapport fort à la nature et la biodiversité, marqué par son histoire et par son devenir, pour répondre à l’évolution des attentes des usagers. La ruelle intérieure reliant les îlots constitue une « amabilité » urbaine, un lieu d’expressivité du bois avec un mobilier urbain design.
Les 13 projets d'immeubles à vivre en bois

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 10.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur