En direct

Le solaire en quête de localisations et d'usages intelligents

Aline Gillette |  le 23/03/2012  | 

2/16

Marier agriculture et énergie: cultures maraîchères à Saint-Pierre de la Réunion

© Eric Legrand / akuo energy

Sur l'île de la Réunion, l'alliance entre agriculture et production d'énergie a été un tel succès qu'elle a été théorisée par le développeur Akuo Energy en un concept : les centrales « Agrinergie». Celle de Pierrefonds, à Saint-Pierre, fait s'alterner rangées de panneaux et cultures maraîchères sur 4 ha. Développer le parc a conservé la vocation agricole du terrain (en friche depuis 10 ans il était promis à l'urbanisation). Cette centrale est dite de « deuxième génération», en comparaison aux anciennes qui n'accueillaient pas de fonctions agricoles.

3/16

Cultures maraîchères à Saint-Pierre de la Réunion

© Selon modalités d'exploitation et de diffusion de l'image

Les 15 000m² des 38 000m² réservés à la culture de géranium et de citronnelle pour la production d'huiles essentielles. Sur les cinq hectares prévus à l'origine pour le parc, 1 hectare a été planté d'arbres fruitiers pour limiter la visibilité depuis la route.

4/16

Marier agriculture et énergie : serres photovolta??ques au Tampon, la Réunion (1/2)

© Eric Legrand/ akuo energy

Si elle suit le même montage qu'à Pierrefonds - le développeur loue les terres et les met gratuitement à disposition des agriculteurs-, la centrale du Tampon est dite de «troisième génération» car elle préserve l'intégralité de la surface agricole. Les panneaux sont en effet installés sur des serres anti-cycloniques, au-dessus de cultures horticoles (lys et anthurium).

5/16

serres photovolta??ques au Tampon, la Réunion (1/2)

©

Si elle suit le même montage qu'à Pierrefonds - le développeur loue les terres et les met gratuitement à disposition des agriculteurs-, la centrale du Tampon est dite de «troisième génération» car elle préserve l'intégralité de la surface agricole. Les panneaux sont en effet installés sur des serres anti-cycloniques, au-dessus de cultures horticoles (lys et anthurium).

6/16

Installer en toiture: le bailleur social Habitat 76 convertit son patrimoine au solaire

©

Fin février 2012 a été inaugurée la première de 190 centrales qui équiperont bientôt la majorité des logements sociaux du bailleur Habitat 76, en Seine Maritime. A l'occasion d'un plan de rénovation des toitures de 238 immeubles, Habitat 76 s'est associé à EDF Optimal pour équiper dès que possible ses bâtiments de panneaux. La commande groupée de panneaux de type S-class intégration, 195 Wc (Centrosolar) a en revanche laissé peu de marge de man?uvre aux architectes accompagnant la démarche pour travailler sur l'insertion paysagère. L'équipement en panneaux s'est accompagnée d'une isolation des combles et de la mise en place outils de pilotage et de gestion pour suivre la production en temps réel. L'exploitation et la maintenance des installations est assurée par Dalkia. Ci- dessus, installation à Maromme.

7/16

Installer en toiture, sans oublier le patrimoine...

©

Le Stap des Alpes-de-Haute-Provence, afin de se prémunir contre un développement anarchique des panneaux solaires, a établi des cahiers des charges quant à leur installation à l'échelle de villages entiers. Moustiers-Sainte-Marie, « plus beau village de France » réputé pour ses édifices classés et ses sentiers surplombant le centre historique, a été choisi pour son caractère emblématique. Le croisement entre une « carte des sensibilités paysagères », qui détermine les quartiers les plus visibles depuis les points de vue majeurs du village, et une carte d'orientation des toitures a permis de sélectionner les toits aptes à accueillir des dispositifs. La simulation de panneaux de formes et de technologies variées a conduit à resserrer lesquels seraient autorisés, et sous quelles conditions. Ici, le scénario « solution carrée ».

8/16

Le scénario «catastrophe» : une implantation anarchique en toiture et en façade et ne répondant à aucun projet architectural d'ensemble

©

9/16

Le scénario en bandeau double, le long du faîtage, qui s'insère déjà mieux dans le contexte urbain

©

10/16

Le scénario en bandeau étroit, retenu comme le moins dommageable retenue pour le centre-historique.

©

Il s'assortit de l'interdiction d'installer des panneaux à usage photovoltaïque dans le centre (qui demanderaient d'être installés sur de plus grandes surfaces pour être rentables) et d'une limitation de la surface des panneaux à 20% de celle d'un pan de toiture. Pour le reste du village, diverses prescriptions sont aussi faites concernant la forme, la localisation des panneaux, le projet architectural, en s'appuyant sur des cas pratiques.

14/16

Innover : Du mobilier urbain photovoltaïque

©

Après les ombrières de parking, les abribus et les parcmètres photovoltaïques, le « Sun Tree » s'invite dans nos villes. Cet «arbre solaire» issu de la collaboration entre la start-up aixoise Solarquest et le designer Michel Tortel, permet de recharger quatre véhicules électriques grâce à 20 m² de panneaux placés en son sommet. Installé en mars 2011 à Venelles, il s'est depuis multiplié en 27 modèles rectangulaires sur le parking de l'hôtel de police d'Avignon, pouvant produire 225 000 kWh à l'année et mettant à disposition 108 points de recharge.

15/16

Innover: 6000m² de panneaux sur un pont ferroviaire à Londres

© Ralph Hodgson / networkrail

Le gestionnaire des infrastructures ferroviaires Network Rail a saisi l'occasion de la rénovation et de l'extension de la gare de Blackfriars pour installer 6000 m² de panneaux photovoltaïques sur le pont qui la jouxte. Rénové et élargi de 9 mètres afin d'accueillir des arrêts, l'ouvrage permettra de produire 900 000 kWh d'énergie par an, soit la moitié des besoins de la station étendue et rénovée. Ce projet s'insère dans le «Thameslink programme», vaste programme de travaux et d'investissement qui vise à renforcer les connexions inter-cités autour de Londres, et notamment sur l'itinéraire Bedford-Brighton. L'ensemble a représenté un coût de 675 millions d'euros, dont 9 pour les panneaux du pont, et sera livré au printemps 2012.

16/16

Eclairage nocturne du pont ferroviaire, aux côtés de la nouvelle station côté sud et du pont routier

©

Le solaire en quête de localisations et d'usages intelligents

Commentaires

Le solaire en quête de localisations et d'usages intelligents

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX