Le savoir-faire des artisans d’Auvergne-Rhône-Alpes récompensé
Trophées des artisans du patrimoine et de l'environnement 2020
Diaporama

Le savoir-faire des artisans d’Auvergne-Rhône-Alpes récompensé

Maya Pic |  le 23/09/2020  |  Artisan patrimoinePatrimoine100 % gros œuvre 100 % second œuvreAuvergne-Rhône-Alpes

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Artisan patrimoine
Patrimoine
100 % gros œuvre
100 % second œuvre
Auvergne-Rhône-Alpes
Drôme
Isère
Ardèche
Haute-Savoie
Rhône
Loire
Savoie
Valider

Comme chaque année, lors des Journées européennes du Patrimoine, la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes récompense des entreprises régionales avec ses Trophées des artisans du patrimoine et de l'environnement. Découvrez les sept lauréats de cette édition 2020.

1/8

Trophées des artisans du patrimoine et de l'environnement 2020

Parmi les 19 dossiers déposés pour cette 18e édition, 6 lauréats ont été récompensés par le jury. Le grand public a également pu exprimer son choix, en votant pour le prix du « jury populaire ». La remise des Trophées a eu lieu le 18 septembre au Prieuré de Charrière, à Châteauneuf-de-Galaure dans la Drôme.

2/8

Prix de l'intégration architecturale : Entreprise Pierre d'Horizon (Ardèche)

Créée en février 2015 par Ludovic Morand, l'entreprise Pierre d’Horizon est installée à Viviers dans la vallée du Rhône.

Spécialisée dans la conception d'ouvrages d'art et technique pour l'habitat et la restauration-conservation du patrimoine, elle a été primée pour deux chantiers.

Le premier chantier, la reprise de façade avec revalorisation du style architectural d’origine d’une maison du XIIIe siècle, a inclus taille et pose d’éléments manquants de l’archivolte, remaniement d’allège, remplacement d’appui de fenêtre et de pierres appareillées, piquage d’enduit, nettoyage par micro-gommage, rejointoiement, application d’un enduit chaux-sable. Ludovic Morand a œuvré seul pendant 15 jours.

Le second chantier, la rénovation d’une maison de village à Viviers, a consisté à transformer une partie des bâtiments en maison d’amis et à restituer l’arc entre les deux façades. La taille de pierre s’est effectuée manuellement, à l’aide d’outils électroportatifs.

3/8

Prix de l'intégration environnementale : Entreprise Ramel Habitat (Savoie)

L'entreprise de charpente Ramel Habitat, située à Albens sur le territoire d'Entrelacs, intervient sur des chantiers complexes, nécessitant une haute maîtrise technique : édifices religieux, bâtiments classés, demeures d'exception, châteaux... Elle a été récompensée pour la rénovation de la charpente d’une dépendance du château de Songy (Haute-Savoie).

Guillaume Ramel et son équipe ont été sollicités pour démonter une vieille grange vouée à la destruction. L’artisan a choisi de conserver tous les bois de charpente pouvant être récupérés. Ce bois a été stocké quatre mois avant d’être réutilisé pour la charpente de la dépendance du château, destinée à être apparente. L’entreprise l’a préassemblée en atelier, a ensuite procédé à son levage, puis à l’isolation sur chevrons.

4/8

Prix de la mise en œuvre : Entreprise La Charpenterie (Isère)

Spécialisée dans la charpente en bois massif taillée sur épures et dans les réparations techniques de charpente en sous-œuvre, l’entreprise La Charpenterie, créée par Benoît Merlin à Grenoble en 2014, réalise également des travaux de couverture-zinguerie. Elle a été primée pour deux chantiers.

Le premier chantier, la reconstruction au Sappey-en-Chartreuse de la charpente d’un moulin du 19e siècle ravagé par un incendie, a été réalisé par Benoît Merlin seul en 2014. Après étude de photos d’archives, relevé sur chantier et tracé d’une épure sur site à l’échelle 1/40, l’artisan a procédé à la taille d’épicéa de pays et au montage à blanc, puis au levage à l’aide d’une grue.

Le second chantier, la réparation de la charpente d’une demeure bourgeoise du 18e siècle à Seyssins, a compris la démolition des planchers existants, la purge des parties pourries de la charpente, la réparation par greffes et pièces en épicéa de pays, le levage manuel au palan… et la création de plafonds à la française. Il a nécessité cinq mois et deux personnes sur site.

5/8

Prix de la communication : Entreprise Façons Bois (Loire)

La société Façons Bois a été créée en juillet 2019 par Rémi Bonnefoy à Bonson, rejoint par Geoffrey Martin. Le duo, spécialisé dans la charpente traditionnelle, intervient régulièrement sur des chantiers classés Monuments historiques. Il a été distingué pour le chantier de restauration d’une bâtisse du XIXe siècle à Saint-Marcellin-en-Forez.

En seulement douze jours à trois professionnels, un plancher décoratif a été créé sur la poutre porteuse existante, les cadres porteurs reconstitués pour créer des ouvertures de fenêtres, une ferme latine modifiée en sous-œuvre et une structure en chêne reconstituée, afin de créer un étage supplémentaire et de passer de part et d’autre de la ferme existante. Le choix technique s’est porté, dans un premier temps, sur la réalisation détaillée de plans papier, puis, dans un second temps, en atelier forain, afin d’être au plus près de la réalité.

6/8

Prix transmission et apprentissage : Entreprise Payaud (Rhône)

Spécialisée depuis plusieurs générations en charpente, couverture, ferblanterie, l'entreprise Payaud à Chaponnay, est reconnue pour ses interventions sur les charpentes traditionnelles et industrielles. Elle a été récompensée pour deux chantiers, la restauration des toitures de la villa du Bastion à Bourg-en-Bresse (01) et la restitution d’une tour octogonale sur le château de Venon (38).

Pour le premier chantier, il s’agissait de reprendre entièrement la couverture avec des ardoises neuves pour restituer le modèle d’origine. Le chantier a mobilisé trois salariés et plusieurs apprentis.

Sur le second chantier, qui a duré deux mois et mobilisé cinq personnes (trois sur site, deux en atelier), la tour a également été restituée selon le modèle original : en tuiles plates écailles et charpente traditionnelle, coiffée d’une girouette avec le blason familial.

7/8

Prix coup de cœur du jury : Décor Evasion (Haute-Savoie)

Aline Morancho, peintre décoratrice, a créé son entreprise individuelle, Décor Evasion, en 2017, à Allèves. Son objectif : faire connaître sa spécificité et son savoir-faire dans l'utilisation des techniques anciennes et des matériaux écologiques non toxiques, développer son entreprise et embaucher pour transmettre son savoir-faire.

Elle a été distinguée pour la restauration du Poilu de Lovagny et pour le lettrage de la chapelle Notre-Dame-des- Grâces à Menthon-Saint-Bernard.

Sur la statue de 1,60 m, Aline Morancho a reconstruit les zones abîmées et repeint (en peinture minérale sur une base d’enduit minéral) de couleur bleu-gris (uniforme des troupes françaises de 1915 à 1921), avec une touche plus artistique et réaliste.

Pour le lettrage du fronton de la chapelle, peint directement sur le mur, Aline Morancho a utilisé une peinture minérale et une teinte de base de pigment naturel couleur « terre d’ombre naturelle », adaptée au support en enduit de chaux.

8/8

Prix Jury populaire : Les ateliers de Nicolas Druelle (Ardèche)

Nicolas Druelle a créé son entreprise en 2018 à Vinzieux. Artisan-décorateur, tailleur de pierre et maçon traditionnel, il s'applique à travailler des matériaux naturels, tels que le chaux-chanvre en isolation ou encore la paille. Sa devise : des matériaux sains pour un habitat sain.

Il a été primé pour la réfection intégrale des enduits intérieurs d’un ancien bâtiment agricole du 17e ou 18e siècle à Saint-Symphorien-de-Mahun. Les montants bois des murs ont été préalablement traités avec une passe d’huile de lin et d’essence d’orange, puis l’artisan a appliqué un mixte gobetis/dégrossis à la chaux NHL3.5, avant un enduit de finition à la chaux aérienne lissé à la truelle. A l’exception de la préparation des mortiers, tout a été réalisé à la main.

Cette année encore, les entreprises artisanales de la région Auvergne-Rhône-Alpes se sont illustrées par leur savoir-faire en matière de restauration et de rénovation du bâti ancien, dans le respect de l'environnement et des styles régionaux. Les Trophées du Patrimoine et de l’Environnement, historiquement organisés en lien avec les Journées européennes du Patrimoine, offrent une belle occasion à ces artisans engagés de promouvoir leur talent et leur implication dans la préservation et la mise en valeur du patrimoine.

Parmi les 19 dossiers déposés, 6 lauréats ont été récompensés par le jury. Le grand public a également pu exprimer son choix, en votant pour le prix du « jury populaire ». La remise de ces 18e Trophées a eu lieu le 18 septembre au Prieuré de Charrière, à Châteauneuf-de-Galaure dans la Drôme.

Commentaires

Le savoir-faire des artisans d’Auvergne-Rhône-Alpes récompensé

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 10/2020

Voir

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur