En direct

Le Pavillon du Maroc à la 14e Biennale internationale d’architecture de Venise (Italie)
Expérience dans le désert - © © Andrea Avezzù / La Biennale di Venezia
Diaporama

Le Pavillon du Maroc à la 14e Biennale internationale d’architecture de Venise (Italie)

le 01/08/2014  |  EuropeInternationalProfessionArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Culture
Europe
International
Profession
Architecture
Valider

1/5

Expérience dans le désert

© © Andrea Avezzù / La Biennale di Venezia

Installé sur 200 m² dans les anciennes corderies de l’Arsenal de Venise, le pavillon du Maroc a été scénographié par Tarik Oualalou et Linna Choi, de l’agence Kilo. Ils proposent aux visiteurs « une expérience dans le désert du Sahara », avec : au sol, un tapis de sable d’où émergent des stèles sur lesquelles sont posées des maquettes d’architecture ; et au plafond, un écran de 120 m² qui permet au public de naviguer de projet en projet comme en suivant une carte du ciel.

2/5

Venise au Sahara

© © Andrea Avezzù / La Biennale di Venezia

Conçu par Omar Tijani et Skander Amine, de l’agence Groupe 3, le projet « Venise au Sahara » est une maquette d’urbanisme imaginaire qui investit la surface de la stèle d’un mètre carré sans en atteindre les bords, plaçant ainsi la ville dans une interprétation du désert sans limite.

3/5

Projection de film

© © Andrea Avezzù / La Biennale di Venezia

Sur l’écran géant suspendu au-dessus des stèles est projeté un film réalisé par Ismaël El Iraki et Benjamin Rufi qui représente à la fois « une narration, une lumière et une texture ». La vidéo retrace le cours d’une journée. Le soleil se lève peu à peu sur la médina de Fès (VIIIe-XXIe siècles). Puis l’on découvre au petit matin le quartier des Habbous (1917-1955) à Casablanca. A midi, toujours à Casa, direction les immeubles Sémiramis et Nid d’abeille (1951-1952). Et en fin de journée, visite de l’hôtel du Dadès (1974) à Boulemane sous les derniers rayons du soleil couchant. Le film se termine par une séquence nocturne où le spectateur peut observer le ciel étoilé du désert marocain.

4/5

Fundamental(ism)s

© © Andrea Avezzù / La Biennale di Venezia

L’exposition du Maroc, intitulée Fundamental(ism)s, se veut « une exploration de ce que le territoire a appelé comme démarches radicales et expérimentales », notamment en matière d’habitat. Une première partie, historique, présente les réalisations marquantes du siècle dernier, du tissu traditionnel de la médina de Fès aux projets de logements économiques périurbains. Tandis qu’une seconde partie se projette dans l’avenir, en interrogeant des architectes d’aujourd’hui sur « comment habiter dans le désert ». Ces concepteurs sont : X-TU Architectes, Tarik Oualalou et Linna Choi/Kilo, Mikou Design Studio, Fernando Menis Arquitectos, Groupe 3, Stefano Boeri Architetti/Ad Lib Architecture, BOM Architecture, et Bao+Ultra Architettura.

5/5

Présentation officielle le 23 avril 2014 à Paris, à l’Institut du monde arabe

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Tarik Oualalou, commissaire scientifique du Pavillon du Maroc pour la Biennale internationale d’architecture de Venise 2014 et Abdelillah Elidrissi Talbi, conseiller aux affaires culturelles et scientifiques à l’ambassade du Maroc en France.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur