Le parquet : 6 points-clés et 4 nouveautés
Hêtre flammé, de Panaget - © Panaget
Diaporama

Le parquet : 6 points-clés et 4 nouveautés

Maya Pic |  le 19/03/2019  |  100 % second œuvreParquetVie du BTP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % second œuvre
Parquet
Vie du BTP
Valider

Les industriels ont su allier esthétique et technique pour évoluer face à la demande. Stable, durable et résistant, le parquet s’adapte à tous les bâtiments, à toutes les pièces, même humides, et à la pose sur plancher chauffant-rafraîchissant.

1/4

Hêtre flammé, de Panaget

© Panaget

Une collection riche de nuances

Ce parquet en hêtre flammé français, doux et soyeux au toucher, affiche des nuances très contrastées, dues à son processus naturel d’oxydation. En format monolame 139 mm à quatre chanfreins, d’épaisseur 14 mm, il se décline en quatre finitions (bois flotté verni extramat, satiné verni, huile naturelle et cuivre huilé). Pose flottante ou collée en plein, cette dernière étant compatible sol chauffant.

2/4

Parquet contrecollé, de Tarkett

© Tarkett

Une gamme écoresponsable

Ce nouveau parquet contrecollé Tarkett se compose de quatre collections (Classique, Tradition, Origine et Élégance), adaptées aux logements, bureaux ou hôtellerie. Fabriqué en chêne issu de forêts gérées durablement (FSC, PEFC et Cradle-to-Cradle Silver), il se décline en lames monolames ou 3 frises de 12, 13, 14 ou 22 mm d’épaisseur, à couche d’usure de 2,5 mm, 3,5 mm ou 4 mm.  Trois types de pose et  différentes finitions proposées.

3/4

Protect+, de Quick-Step

© Quick-Step

Une technologie hydrofuge

La technologie hydrofuge Protect+ protège les joints de toute infiltration, grâce à l’association complémentaire d’un chanfrein, d’une pose et d’une finition de surface (vernie ou huilée) spécifiques. L’ensemble empêche les liquides, la nourriture et les autres saletés de s’infiltrer dans les joints et dans la texture du bois, préservant l’apparence des joints pendant des années. Disponible en parquet chêne.

4/4

MK 160, de Uzin

© Uzin

Une colle à prise rapide

Facile à mettre en oeuvre, cette colle STP élastique dure et mono-composante convient à tous types de parquets, y compris massifs. Elle offre divers avantages aux applicateurs, comme une prise rapide, un durcissement à l’humidité, une bonne tenue des cannelures et des résidus faciles à éliminer. Sans solvant, elle est certifiée EC 1 R Plus et A+. Temps de travail 20-25 minutes, sollicitable après 24 heures. Conditionnée en seau de 16 kg ou poche de 6 kg.

Type et destination

À base de bois véritable, le parquet est soit massif (12 à 23 mm d’épaisseur) soit contrecollé (avec un parement bois massif supérieur à 2,5 mm pour permettre plusieurs rénovations). Il peut être posé dans tout type de pièce, y compris humide (robinier, chêne, bois exotique ou thermotraité) et tout type de bâtiment [classement feu M4 pour les ERP (1) et M3 pour les IGH (2)].


Pose et DTU

- Flottante (DTU 51.11), pour parquet contrecollé et panneaux. Sous-couche résiliente. Fractionnement si largeur de pièce > à 8 m. Réservation de 20 à 35 mm.
- Collée (DTU 51.2), pour parquet massif, contrecollé, mosaïque, lamelles sur chants, panneaux. Avec ou sans sous-couche. Pose en plein ou au cordon. Réservation 10 à 30 mm.
- Clouée (DTU 51.1), pour parquet massif. Isolant entre lambourdes recommandé. Réservation 45 à 75 mm.

 

Sol chauffant ou rafraîchissant

L’essence doit être de classe de durabilité 3 et le parquet peu isolant pour permettre le transfert de chaleur. L’épaisseur doit être inférieure à 14 mm sur sol chauffant et à 10 mm sur sol chauffant/rafraîchissant. Pose collée recommandée, avec une colle spécifique.


Le bambou

Alternative écologique au bois exotique, le bambou est une ressource renouvelable inépuisable. Il grandit de 1 mètre par jour et ne génère pas de déforestation. Ignifuge, quasi imputrescible, très dur, il convient aux Établissements recevant du public (ERP), à l’instar du sol Moso, posé dans des gares à Paris et à Bordeaux.


Trois enjeux pour l’avenir

Jean-marc Legrand, président de l’Union française des fabricants et entrepreneurs de parquets (Uffep) identifie trois grands objectifs pour l’avenir du parquet : valoriser le label Parquets de France, une garantie de fabrication 100 % française, attirer les jeunes apprentis en créant un Certificat de qualification professionnelle (CQP) et faire entrer le parquet dans le classement Upec pour renforcer sa crédibilité technique.


Le chiffre

+3,2 % : évolution de la consommation de parquet en France de 2016 à 2017. (Source : FEP, fédération européenne du parquet)

 

 

Commentaires

Le parquet : 6 points-clés et 4 nouveautés

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur