En direct

Le nouveau port de Tanger
- ©
Diaporama

Le nouveau port de Tanger

le 06/11/2007  |  Architecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Architecture
Valider

10/16

©

11/16

©

12/16

©

13/16

©

14/16

©

15/16

©

16/16

©

Bouygues Construction réalise actuellement le nouveau port de Tanger-Méditerranée qui sera capable en 2007 d'accueillir les plus grands navires porte-containers du monde (16 mètres de tirant d'eau).

Pour ce projet, Bouygues Construction a proposé une variante technique en réalisant une digue à caissons là où les fonds dépassent 20 mètres de profondeur.

Ces immenses réservoirs en béton sont de forme circulaire pour limiter les efforts portés par la houle. Ils sont réalisés au rythme d’un par semaine.

C’est à terre, sur une ligne de préfabrication, que sont d’abord construit les neuf premiers mètres du caisson qui pèse déjà 3.200 tonnes. Au-delà de cette taille, il lui serait impossible d’être acheminé jusqu’à l’eau.

Une fois préfabriquée, la première partie du caisson est soulevée et déplacée à l’aide d’un transbordeur pour être d’abord stockée dans une zone où le béton parviendra à maturation. Au bout de deux jours, le caisson est à nouveau soulevé pour être mis à l’eau et remorqué jusqu’à un quai de rehausse, pour la deuxième phase du bétonnage.

Avec ces 15 mètres de hauteur supplémentaires, il pèse désormais 6.000 tonnes et va être échoué à son emplacement définitif, dans le prolongement de la digue à talus, à l’aide d’antennes GPS et guidé sous l’eau par des plongeurs. Une opération délicate pour les équipes de travaux maritimes dans cette partie du détroit de Gibraltar particulièrement exposée au vent et aux pics de courants entre chaque marée.

Lesté de 13.500 m3 de sable, le caisson dépasse désormais de 3,80 mètres en surface et va subir les derniers travaux de superstructures qui lui permettront d’atteindre sa taille définitive de 35 mètres de haut pour 7.900 tonnes.

La construction de la digue et la fabrication des caissons ont nécessité l’ouverture et l’exploitation d’une carrière. Une route de 8 kilomètres a été spécialement aménagée pour le transport des matériaux. Elle est ouverte 24 heures sur 24 aux 500 rotations qu’effectuent chaque jour les 50 camions. Au total, ce sont près de 10.000 tonnes de matériaux qui sont ainsi acheminés chaque jour sur le chantier.

Repères

Le contrat principal s’élève à 223 millions d’euros

36 mois de travaux

1 100 ouvriers et techniciens

Plus de 2 km de digues (accropodes et caissons)

142 hectares de terre-pleins remblayés sur la mer

6,6 millions de m3 de remblais et enrochements

40 caissons quadrilobés en béton armé de 28 mètres x 28 mètres x 35 mètres de haut

7 900 tonnes

550 tonnes d’acier et 3 000 m3 de béton

29 caissons bilobés de 3 400 tonnes

7 500 blocs Accropodes fabriqués à la cadence de 30 unités par jour

Livraison du chantier : de juin à décembre 2006

Ouverture du port : 1er semestre 2007

Crédits photos : Bouygues Construction

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur