En direct

Le 2e arrondissement de Marseille en 2030, selon Eiffage
Solidarité énergétique® - ©

Diaporama

Le 2e arrondissement de Marseille en 2030, selon Eiffage

le 04/01/2010  |  ArchitectureAménagement

1/8

Solidarité énergétique®

©

Concept dont Eiffage a fait une marque déposée, la "solidarité énergétique"® veut qu'on mutualise les consommations et les productions d'énergie à l'échelle d'une ville , ou tout du moins d'un quartier. Dans le Marseille de 2030 imaginé par Eiffage, un bâtiment neuf est pensé comme une centrale énergétique de proximité, au profit des bâtiments existants avoisinants. Autrement dit , à chaque arrête des immeubles les plus hauts, on trouve une éolienne à axe vertical, fonctionnant quel que soit l'orientation du vent, donc particulièrement adaptée aux turbulences du milieu urbain. Chaque toit plat est recouvert de panneaux solaires et les façades sud sont constituées de feuilleté photovoltaïque, incrustation de cellules photovoltaïques dans des plaques de verre. On trouve aussi des chaudières à biomasse et du free cooling par pompage d'eau de la Méditerranée , à une température de 13°C quasi-constante tout au long de l'année.

2/8

Autonomie énergétique

©

Dans la zone d'Arenc d'une superficie de 170 hectares, regroupant 32 000 habitants et autant d'emplois, Eiffage juge possible de la rendre autonome énergétiquement, en exploitant uniquement le potentiel local en énergies renouvelables, biomasse, vent, soleil et mer. De manière à lier le décalage temporel entre production et consommation, Eiffage indique avoir des solutions de stockage d'énergie potentielle. Si la production et la consommation de l'énergie ont été pensées de manière à trouver un équilibre permettant au site d'être autonome, l'énergie grise n'a pas été abordée par Eiffage.

3/8

Tracé inter-quartier

© © DR

Le groupe de BTP a aussi mené une réflexion sur les déplacements. De manière à privilégier les mobilités douces au sein de la zone d'Arenc, il a imaginé un tracé inter-quartier desservant des centralités (port, hub universel(le) ?, halles multimodales) disposées de telles manières que de presque n'importe quel endroit de la zone, on se trouve distant de moins de 300m de l'une d'entre elles et donc du tracé. Parcours multimodal, il accueille une piste cyclable, une voie piétonne, une piste sportive et des cabines automatisées par câble, moyen de transport imaginé par Eiffage pouvant transporter quatre personnes ou 1m3 de marchandises.

4/8

Traitement industrialisé du parc ancien

©

Le taux annuel de renouvellement du parc immobilier français est estimé à moins de 1%. En France, on estime que plus de la moitié des bâtiments qui existeront en 2050 existent déjà aujourd'hui et que cette part du parc représentera au moins les trois quarts des consommations d'énergie de l'ensemble des bâtiments en 2050. C'est pourquoi Eiffage propose une rénovation industrialisée des façades plutôt que des réfections sur mesure.

5/8

Hub multimodal

©

La première fonction de ce hub est de redistribuer les passagers et les marchandises arrivant par train, bateau ou véhicule motorisé. Via des bornes interactives, nous sommes informés des modes de transport doux les plus appropriés pour poursuivre notre déplacement. Il accueille aussi un parking poids lourds avec plateforme logistique, de manière à dispatcher les marchandises vers leurs différents destinataires grâce à des véhicules modulables petits ou moyens porteurs, de gabarit réduit. Considérant que le marché du e-commerce aura atteint une « maturité certaine » en 2030, Eiffage a aussi prévu un ensemble de comptoirs où particuliers et professionnels peuvent déposer ou retirer des marchandises commandées sur Internet.

6/8

Rue nue

©

Forclum et Eiffage travaux publics ont développé un produit modulaire et lumineux baptisé Luciole, association d'enrobé, d'asphalte, de béton et de LEDs. Partant de ce produit, le major du BTP rêve d'une rue sans marquage au sol, où véhicules et piétons ne seraient guidés que par des lucioles, formant un revêtement de sol intelligent capable de faire varier la signalétique au cours de la journée.

7/8

Structures modulables et évolutives

©

Afin de répondre à deux tendances qu'Eiffage juge « majeures », le vieillissement de la population et la variabilité de la cellule familiale, les bâtiments sont conçus de manière à être des structures modulables et évolutives.

8/8

Halle universelle

©

La halle universelle se veut un « bâtiment multifonctionnel totémique ». Repère dans la ville, il accueille des espaces de travail partagé, une crèche, une école, un centre médical, une piscine, un théâtre, un conservatoire, une poste, des boutiques, ....
Le 2e arrondissement de Marseille en 2030, selon Eiffage

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur