La toiture d’un château du XIXe siècle isolée par l’extérieur
La toiture d’un château du XIXe siècle isolée par l’extérieur - © Maya Pic
Diaporama

La toiture d’un château du XIXe siècle isolée par l’extérieur

Maya Pic |  le 29/08/2019  |  CouvertureIsolation thermiqueIsolation thermique par l'extérieurIsolationArtisan isolation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Couverture
Isolation thermique
Isolation thermique par l'extérieur
Isolation
Artisan isolation
Ardoise
Actis
Yvelines
100 % gros œuvre
100 % second œuvre
Valider

La couverture de ce petit château francilien a été remise à neuf par une entreprise locale, Thomas-Rannou. La rénovation a compris la pose sur la charpente d’un isolant souple alvéolaire, Triso-Toiture, ainsi que le remplacement des ardoises d’origine.

1/9

La toiture d’un château du XIXe siècle isolée par l’extérieur

© Maya Pic

Le château de la Geneste, à Chateaufort dans les Yvelines, a été construit en 1857. La réfection de sa toiture a été réalisée entre janvier et avril 2019, avec la pose d’une isolation thermique par l’extérieur (Triso-Toiture d’Actis) et le remplacement des 500 m² d’ardoises naturelles d’origine.

2/9

La toiture d’un château du XIXe siècle isolée par l’extérieur

© Maya Pic

Les anciennes tuiles sont déposées et la toiture est totalement découverte avant la pose de l’isolation. Ici, une lucarne à pavillon est protégée temporairement. Son œil de bœuf sera également refait à neuf.

3/9

La toiture d’un château du XIXe siècle isolée par l’extérieur

© Maya Pic

La première couche d’isolant est posée en crémaillère, de manière à épouser les chevrons. Pour la maintenir, des pièces de bois de 4 cm sont clouées sur les côtés des chevrons. Cela assure la présence d’une lame d’air (non ventilée) avant la pose de la seconde couche d'isolant.

4/9

La toiture d’un château du XIXe siècle isolée par l’extérieur

© Maya Pic

La seconde couche d’isolation, qui comprend l’écran HPV de sous-toiture (face noire), est posée à plat sur les chevrons, et clouée en périphérie, sous l’écran de sous-toiture.

5/9

La toiture d’un château du XIXe siècle isolée par l’extérieur

© Maya Pic

Pour assurer l’étanchéité, les différents lés d’écrans de sous-toiture sont assemblés entre eux grâce à la languette auto-adhésive intégrée.

6/9

La toiture d’un château du XIXe siècle isolée par l’extérieur

© Maya Pic

Au-dessus du complexe isolant, des contre-lattes sont clouées, au droit des chevrons. Elles permettent de ménager une seconde lame d’air ventilée de 2 cm réglementaire (DTU série 40).

7/9

La toiture d’un château du XIXe siècle isolée par l’extérieur

© Maya Pic

Une fois les contrelattes posées à la verticale, un liteaunage horizontal est réalisé. Il recevra les crochets destinés à soutenir les nouvelles ardoises.

8/9

La toiture d’un château du XIXe siècle isolée par l’extérieur

© Maya Pic

Vue sur un pan de toiture achevé, avec les nouvelles tuiles posées.

9/9

La toiture d’un château du XIXe siècle isolée par l’extérieur

© Maya Pic

Cédric Rannou dirige l’entreprise de couverture-chauffage-plomberie Thomas-Rannou à Chevreuse, dans les Yvelines.

De style classique, le château de la Geneste, situé à Chateaufort dans les Yvelines, date de 1857. Il est surmonté d’un toit à longs pans avec croupes, noues, tourelles et lucarnes à pavillon. Sa couverture d’origine en ardoises naturelles 32x22, vieillissante, a été totalement rénovée cette année. Profitant du remplacement des 500 m² d’ardoises, la propriétaire a décidé d’isoler la toiture.

Son choix s’est porté sur la solution d’isolation par l’extérieur (ITE) Triso-Toiture d’Actis*, sur le conseil de Cédric Rannou. Cet artisan couvreur dirige l’entreprise de couverture-chauffage-plomberie Thomas-Rannou à Chevreuse (78). Spécialisé dans la rénovation des couvertures en ardoises, tuiles et zinc, il a adopté ce produit depuis des années.


Un isolant fin et léger


« Je pose des produits Actis depuis 20 ans, et aujourd’hui, je n’utilise plus que l’isolant Triso-Toiture. Il est léger, souple, de faible épaisseur, présente de hautes qualités thermiques et phoniques et offre un bon confort d’été. Il est de plus éligible au crédit d’impôt et à la TVA à 5,5 %, ce qui incite beaucoup de clients à se lancer pour refaire leur couverture. »

Trois en un, cet isolant à structure alvéolaire et films de basse émissivité offre résistance thermique (R > 6,20 m².K/W), isolation phonique (- 45 dB) et étanchéité à l’air et à l’eau. Autres points forts, sa légèreté (< 1,5 kg/m²), sa souplesse et sa faible épaisseur, qui évitent la rehausse de la toiture et la reprise de rives. Un atout pour préserver l’architecture des bâtiments patrimoniaux comme ce petit château, classé au titre des Monuments historiques.


Une pose en crémaillère


Triso-Toiture comprend deux couches d’isolants complémentaires : le premier avec pare-vapeur intégré (Triso Hybrid’) à poser côté chaud, le second à écran HPV intégré (Boost’R Hybrid’) qui fait office d’écran de sous-toiture, pour le côté froid. Mis en œuvre l’un après l’autre, ils forment une enveloppe étanche, qui utilise judicieusement l’espace entre chevrons.

Comme l’explique Cédric Rannou, « la première couche se pose en crémaillère, c’est-à-dire qu’elle épouse le chevronnage de la charpente. Par-dessus, la seconde couche se pose à plat. L’ensemble n’engendre qu’une très faible surépaisseur, de 4 cm. Cela évite la rehausse de la couverture et ne dénature pas le bâtiment. »


Une lame d’air de 2 cm


Une fois que les deux isolants sont posés et agrafés, une contrelatte supplémentaire de 2 cm est posée par-dessus, au droit des chevrons. Elle permet de créer une lame nouvelle d’air réglementaire, de 2 cm minimum dans les DTU de la série 40 (40.11 pour la couverture en ardoises). Grâce aux deux lames d’air – l’une non ventilée entre les 2 couches d’isolant, l’autre ventilée entre la couche supérieure et le support de couverture –, la résistance thermique atteint 6,20 m².K/W.

Concernant l’organisation, le chantier a été découpé en plusieurs phases. Le domaine de la Geneste et son château accueillant régulièrement des événements (réceptions, séminaires, tournages, etc.), l’échafaudage a dû être démonté et remonté plusieurs fois. Environ quatre mois ont été nécessaires pour la réfection totale de la toiture.

*anciennement nommé Triso-Super 12 Boost’R

Fiche entreprise :
Thomas-Rannou
Siège : Chevreuse (Yvelines)
Salariés : 12
Activité : travaux de couverture, rénovation, nettoyage et démoussage de toiture, installation et dépannage de chauffage, plomberie, énergies renouvelables.

Commentaires

La toiture d’un château du XIXe siècle isolée par l’extérieur

Votre e-mail ne sera pas publié

RENO-ISO-TOITURE

30/08/2019 11h:45

Bravo à Cédric RANOU pour les ardoises : Joli travail !Par contre au niveau de l'isolation ce n'est pas conforme.Pose non conforme au DTU 40.29 des écrans de sous-toiture. Il est nécessaire de s'arrêter à 5 cm de chaque faîtage avec le BOOST'R HYBRID car il n'est pas Hautement Perméable à la Vapeur (sa valeur Sd est de 0,35 m donc supérieure à 0,10 m). C'est moins isolant effectivement mais ça permet de ventiler en sous-face pour éviter la condensation, source de pourrissement es bois de charpente et de l'isolant en dessous.Autre point : la pose n'est pas effectuée conformément au rapport d'essai des produits disponible sur le site du fabricant. Les 2 produits doivent être posé en 251 mm d'épaisseur si ils veulent atteindre un R de 6,20 comme précisé dans l'article.Et au niveau des 2 grandes cheminées, il faut respecter un écart au feu prévu par le DTU 24.1 car ce produit est classé comme fortement inflammable (Euroclass F).Du coup, on ne peut pas faire quelque chose d'isolant avec ce produit car on n'a pas le droit de fermer l'enveloppe complètement en respectant les DTU.Est-ce que la rédaction du moniteur vérifie les articles avant de publier des informations non conformes aux textes réglementaires ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Initiation aux procédés généraux de construction

Initiation aux procédés généraux de construction

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur