En direct

La Poste du Louvre retrouve son cachet
Chantier - © Elise Robaglia / Potion Médiatique
Diaporama

La Poste du Louvre retrouve son cachet

MILENA CHESSA |  le 11/01/2019  |  RéalisationsParisDominique PerraultBouygues Bâtiment Ile-de-FrancePatrimoine

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Réalisations
Paris
Dominique Perrault
Bouygues Bâtiment Ile-de-France
Patrimoine
Valider

Monument du premier arrondissement de Paris, le bureau postal de la rue du Louvre est en cours de restructuration jusqu’en 2020. Derrière la façade en pierre, les ouvriers de Bouygues Bâtiment s’activent à la rénovation et à la surélévation de la charpente métallique datant du XIXe siècle.

1/12

Chantier

© Elise Robaglia / Potion Médiatique

Le promoteur Poste Immo, filiale du Groupe La Poste, a lancé en 2016 un vaste chantier d’environ 32 000 m² au 48, rue du Louvre à Paris (1er). Il devrait s’achever mi-2020.

2/12

Façade

© Elise Robaglia / Potion Médiatique

L’immeuble a été conçu en 1878 par l’architecte Julien Guadet. Il est actuellement ceinturé par la rue du Louvre, la rue Etienne-Marcel, la rue Jean-Jacques Rousseau et la cour Gutenberg.

3/12

Ilot

© Dominique Perrault / Adagp

L’opération porte sur la transformation d’un immeuble monofonctionnel dédié à l’activité postale en îlot urbain mixte, ouvert sur son quartier et sur le ciel.

4/12

Coupe transversale

© Dominique Perrault / Adagp

Les activités s’organisent autour d’un patio, sur huit niveaux : au sous-sol, la logistique urbaine et le parking ; au rez-de-chaussée et R+1, des commerces, un commissariat de police et une halte-garderie ; au R+2, des bureaux ; au R+3, le tri postal ; au R+4, un hôtel et au R+5, une toiture terrasse abritée par une pergola énergétique.

5/12

Trio

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Le trio maître d’ouvrage, maître d’œuvre et entreprise générale était réuni lors d’une visite de chantier organisée le 9 janvier 2019. De gauche à droite : Rémi Feredj, directeur général de Poste Immo ; Dominique Perrault, architecte et Thierry Auriault, directeur général de Bouygues Bâtiment Ile-de-France - Rénovation privée.

6/12

Péristyle

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Le péristyle en pierre de taille continuera de faire la transition entre la rue et l’intérieur du bâtiment.

7/12

Sous-œuvre

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

D’importants travaux ont été réalisés au premier sous-sol, avec notamment la construction d’un plancher de reprise soutenu par 80 poteaux en béton. Un niveau supplémentaire a été créé au deuxième sous-sol.

8/12

Réemploi

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

La charpente métallique d’origine, une fois restaurée, sera réutilisée dans le nouveau programme.

9/12

Cour

© Dominique Perrault / Adagp

L’architecture industrielle donnera tout son cachet à la cour.

10/12

Bombé

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

L’architecte Dominique Perrault a réinterprété l’idée de « mur percé » de son prédécesseur Julien Guadet. « Depuis la rue, les passants ne verront que l’embrasure en pierre des fenêtres. Ils découvriront dans un deuxième temps les vitrages bombés », explique-t-il. De l’intérieur, ce dispositif devrait créer un effet « loge ».

11/12

Couronnement

© Dominique Perrault / Adagp

L’immeuble sera couronné par un hôtel cinq étoiles et une terrasse avec vue sur les toits de Paris.

12/12

Toiture

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

En janvier 2019, le clos et le couvert n’est pas encore réalisé, mais les ouvriers s’y emploient. Il reste 18 mois de chantier avant la livraison.

Fermée depuis 2015, La Poste de la rue du Louvre à Paris (Ier) devrait rouvrir ses portes en 2020, au lieu de 2019. « Ce décalage d’une année est dû à deux raisons : la découverte de traces résiduelles de pollution et l’évolution du programme », indique Rémi Feredj, directeur général de Poste Immo, maître d’ouvrage de la reconversion de ce bâtiment d’environ 32 000 m² construit à la fin du XIXe siècle.
La fonction postale sera conservée avec un bureau de 1000 m², mais elle cohabitera avec une multitude d’autres : commerces, logements sociaux, hôtel cinq étoiles, commissariat de police, halte-garderie, bureaux et espaces de coworking. « La transformation de notre business model lié à la baisse du courrier a des répercussions sur nos immeubles, constate Rémi Feredj. Les 5000 m² que nous avions laissés en stand-by pour le tri postal seront finalement utilisés comme bureaux. »

Outil flexible

« La seconde vie de ce patrimoine industriel sera aussi rayonnante que la première », prédit l’architecte Dominique Perrault, dont l’agence DPA a été retenue en 2012 face à celles de Moatti et Rivière, Jacques Ferrier, Anne Demians et 5+1AA. Il imagine déjà l’ouverture du vaste édifice sur les rues alentour et son fonctionnement. « Avant, il fallait faire le tour de l’îlot urbain, se souvient-il. A l’avenir, on pourra le traverser et s’y arrêter pour un usage H24. »
Le monument conçu en 1878 par Julien Guadet n’est pas classé. Mais deux architectes en chef des Monuments historiques, Jean-François Lagneau et son fils Xavier, l’ont étudié de près pour pouvoir le réutiliser au mieux. Il s’avère que derrière la façade en pierre se cache une structure métallique pensée, dès l’origine, comme un outil flexible en fonction des besoins. C’est elle, avec ses poteaux décorés et ses poutres ajourées, qui donne tout son cachet à l’ancien Hôtel des Postes. A terme, elle sera rehaussée d’un niveau servant de terrasse accessible et végétalisée.

Reprise en sous-œuvre

Le chantier, qui devrait s’achever dans 18 mois, a été confié à l’entreprise générale Bouygues Bâtiment Ile-de-France - Rénovation privée. « Nous sommes les as de la complexité technique », estime son directeur général, Thierry Auriault, au regard des travaux de reprise en sous-œuvre menés. Le chemisage des pieds de poteaux existants par des poutres en béton et la construction de 80 poteaux en puits blindés, associés à un plancher de reprise, permettent un transfert des charges de la superstructure vers l’infrastructure. Prochaine étape : le clos et le couvert.

 

Les intervenants de l'opération
Maîtrise d’ouvrage : Poste Immo. AMO : Setec et JLL. AMO Patrimoine : Grahal.
Maîtrise d’œuvre : Dominique Perrault Architecture, architecte mandataire ; Calq Architectures, architecte d'exécution ; Edeis, bureau d’études ; Lagneau Architectes, architecte en chef des Monuments historiques ; Après la pluie, paysagiste ; RPO, économiste ; Jean-Paul Lamoureux, acousticien.
Entreprise générale : Bouygues Bâtiment Ile-de-France - Rénovation privée.

 

Commentaires

La Poste du Louvre retrouve son cachet

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur