En direct

La plateforme muséale de Moreau-Kusunoki séduit en Australie
Perspective aérienne - © Moreau Kusunoki – Studio Pan
Diaporama

La plateforme muséale de Moreau-Kusunoki séduit en Australie

MILENA CHESSA |  le 18/12/2019  |  AsieMuséeMoreau-Kusunoki

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Asie
Musée
Moreau-Kusunoki
Valider

Le duo franco-japonais d’architectes, associé à l’agence australienne Genton, a remporté le concours international pour le Powerhouse Museum, situé près de Sydney, avec un projet aux allures d’ouvrage d’art.

1/4

Perspective aérienne

© Moreau Kusunoki – Studio Pan

Le Powerhouse Museum doit s’implanter d’ici 2023 au bord de la rivière Parramatta qui donne son nom à cette ville australienne. Le projet architectural conçu par Moreau-Kusunoki et Genton présente une superposition de plateaux ouverts sur le paysage naturel et urbain.

2/4

Structure

© Moreau Kusunoki – Artefactory

La structure se compose d’un exosquelette en acier (pour les parties courantes) et en bois (au sommet de l’édifice), qui dégage de vastes plateaux libres.

3/4

Espace

© Moreau Kusunoki – Artefactory

Les visiteurs du musée déambuleront dans des espaces de 10 à 20 mètres de hauteur sous plafond, pouvant accueillir des œuvres de grande envergure (avions, locomotives, etc.).

4/4

Animation

© Moreau Kusunoki – Artefactory

Le lieu, animé jour et nuit, devrait attirer la population grandissante de Parramatta. De monumentales portes coulissantes permettront d’ouvrir l’équipement sur l’extérieur et d’organiser des spectacles en plein air.

Lancé en janvier 2019, le concours international d’architecture pour le nouveau Powerhouse Museum à Parramatta, en banlieue ouest de Sydney (Australie), s’est terminé le 16 décembre avec l’annonce du projet lauréat. Le jury a choisi à l’unanimité celui conçu par Moreau-Kusunoki (France) et Genton (Australie).

Les cinq autres équipes finalistes étaient : AL_A (Royaume-Uni)/Architectus (Australie), Bernardes Architecture (Brésil)/Scale Architecture (Australie), BVN Architecture (Australie)/Carlo Ratti Associati (Italie), Chrofi (Australie)/Reko Rennie (Australie) et Steven Holl Architects (Etats-Unis)/Conrad Gargett (Australie). Toutes avaient été retenues au mois de mai dernier parmi 74 dossiers de candidature.

A l’issue du concours, Don Harwin, ministre des Arts du gouvernement australien de la Nouvelle-Galles du Sud, a déclaré : « C’est avec enthousiasme que nous avons choisi d’attribuer le chantier du nouveau Powerhouse Museum à Moreau-Kusunoki et Genton. C’est un moment important pour la Nouvelle-Galles du Sud, puisqu’il s’agit de son plus gros investissement d’infrastructure pour les arts et la culture depuis la construction de l’Opéra de Sydney. » Le budget s’élève à 400 millions de dollars australiens (246 millions d’euros).


Un treillis en acier à l’image du Harbour Bridge


Le Powerhouse Museum, actuellement localisé à Sydney, déménagera d’ici la fin 2023 à Parramatta, une ville en pleine croissance située à 24 km de là. Transports, logements, bureaux et équipements sont en cours d’étude ou de réalisation, car sa population devrait passer de 245 000 à 400 000 habitants d’ici 2027. Le musée entend devenir le premier espace pédagogique en Australie dédié aux sciences, à la technologie, à l’ingénierie, aux arts et aux mathématiques. Il accueillera sur une surface de 30 000 m² : des salles d’exposition, des résidences d’artistes, des espaces de co-working et une zone commerciale.


« Nous envisageons le nouveau Powerhouse Museum comme une hyper-plateforme, évolutive et flexible », décrivent les architectes Nicolas Moreau et Hiroko Kusunoki, connus notamment pour avoir remporté en 2015 le concours du musée Guggenheim à Helsinki (Finlande) parmi 1715 propositions.

Ici, leur projet se présente sous la forme de deux volumes parallélépipédiques, dont le plus haut avoisine les 70 mètres. Ces volumes sont constitués d’une superposition de vastes plateaux de 3000 m², libérés de tous points porteurs grâce à un exosquelette composé majoritairement de treillis en acier, à l’image du célèbre Harbour Bridge à Sydney. La hauteur sous plafond varie de 10 à 20 m, afin de pouvoir exposer des objets de grandes dimensions tels que des avions. Le jury a salué « la générosité de l’espace, ainsi que la légèreté et la transparence de la structure qui créeront un sentiment de joie ».

 

Commentaires

La plateforme muséale de Moreau-Kusunoki séduit en Australie

Votre e-mail ne sera pas publié

Michel078

20/12/2019 09h:12

(...) des espaces de COTRAVAIL et une zone commerciale.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie commenté des ERP - Volume 3

Règlement de sécurité incendie commenté des ERP - Volume 3

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur