En direct

La maison de viticulteur alsacien réconcilie l’ancien et le moderne
Terrasse du rez-de-chaussée - © © Notes de Styles/Jérémy Hérard
Diaporama

La maison de viticulteur alsacien réconcilie l’ancien et le moderne

Christian Robischon (Bureau de Strasbourg du Moniteur) |  le 14/06/2017  |  Bas-RhinArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Bas-Rhin
Architecture
Valider

1/7

Terrasse du rez-de-chaussée

© © Notes de Styles/Jérémy Hérard

Au rez-de-chaussée, d’anciennes cloisons intérieures ont été supprimées pour créer une vaste terrasse de 30 m2 donnant sur la rivière à l’arrière de la maison. Profonde de 3,5 mètres grâce à l’exploitation de l’épaisseur des murs d’origine, elle est revêtue d’acacia et remet à jour la voûte en béton qui la surplombe.

2/7

L'espace du rez-de-chaussée

© © Notes de Styles/Jérémy Hérard

Ambiance résolument contemporaine dans la pièce principale, mais conservation des éléments anciens remarquables. La double poutre en bois de 60 cm d’épaisseur est soutenue par un nouveau poteau en acier (au milieu) qui vient dialoguer avec le pilier ancien en fonte (à gauche) conservé au niveau de la cuisine.

3/7

Structure et isolation

© © Notes de Styles/Jérémy Hérard

Comme dans cette ample cuisine ouverte et prête à confectionner les copieux plats alsaciens, sols, plafonds et murs ont été isolés avec de la laine de bois et des fenêtres double vitrage. L’ossature bois se recouvre de plaques Fermacell et les plafonds s’habillent de plaques «Activ’Air» de Placo. La structure métallique composée d’IPN et IPE reprend la structure ancienne.

4/7

Le «Kachelofen»

© © Notes de Styles/Jérémy Hérard

Emblème des vieilles maisons alsaciennes, le «Kachelofen», ce lourd poêle en faïence, fait partie des quelques éléments qui n’ont pas subi de retouches. Son sol a tout de même été repris par une injection béton pour bien le consolider et l’égaliser.

5/7

Un escalier de 1910

© © Notes de Styles/Jérémy Hérard

Le superbe escalier en bois datant de 1910 assure la communication entre le rez-de-chaussée et le premier étage. Le choix a été fait de le conserver, moyennant décapage, nettoyage à l’eau, ponçage et protection par une huile dure.

6/7

Parquet du XVIe siècle

© © Notes de Styles/Jérémy Hérard

Le parquet du premier étage est fait de remarquables chevrons d’origine XVIe siècle. Le propriétaire souhaitait le garder et son architecte d’intérieur avait l’idée d’aménager une salle de bains. Le résultat: une douche italienne sur un parquet protégé par une huile résistante à l’eau.

7/7

Salle de bain au grenier

© © Notes de Styles/Jérémy Hérard

Le second et dernier étage se structure autour des poutres apparentes sous la toiture à plafond de type «cathédrale». La salle de bain est aménagée dans un ancien grenier, faisant gagner des surfaces utiles.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur