En direct

La Cité des arts à Besançon (Doubs), par Kengo Kuma & Associates
Site - © © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Diaporama

La Cité des arts à Besançon (Doubs), par Kengo Kuma & Associates

le 04/04/2013  |  ArchitectureDoubs

1/15

Site

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Inaugurée le 5 avril 2013 mais ouverte depuis le début d’année, la Cité des arts de Besançon réunit sous un même toit le Fonds régional d’art contemporain (Frac) et le conservatoire à rayonnement régional (CRR). Conçu par les agences d’architecture Kengo Kuma & Associates (Japon) et Archidev (France), le bâtiment de 11400 m2 Shon s’étire sur 185 mètres et s’élève jusqu’à 15 mètres. Il est construit sur la friche portuaire de la rive gauche du Doubs, en lisière du centre historique de la ville et en contrebas de la citadelle de Vauban.

2/15

Frac

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Le Frac de Franche-Comté est installé dans un édifice rénové des années 1930 et dans une construction neuve de trois niveaux qui le prolonge. A l’intérieur : deux salles d’expositions (100 et 490 m²), une salle de conférences (110 m²), des ateliers pédagogiques, des studios pour artistes en résidence, des réserves pour les œuvres d’art (400 m²), des espaces techniques (laboratoire photos, etc.) et des bureaux pour l’administration.

3/15

Damier

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

La façade en damier cadre une multitude de vues sur le paysage.

4/15

Salle d’exposition

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

La grande salle d’expositions offre un espace blanc et neutre pour laisser aux artistes la liberté de s’exprimer à leur manière. Un plafond technique permet l’accrochage et l’éclairage des œuvres.

5/15

Conservatoire

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Le conservatoire compte 80 salles de répétition où sont enseignées trois disciplines : musique, danse et théâtre. L’ensemble du bâtiment a été construit au-dessus du niveau de la crue centennale du Doubs. Côté berge, des gradins en bois et en béton invitent à s’asseoir et pourquoi pas à jouer d’un instrument de musique en plein air…

6/15

Passage

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Le « Passage des arts », couvert par une charpente en bois lamellé-collé, opère la liaison entre le conservatoire (à gauche) et le Frac (à droite). Les deux équipements culturels se différencient par la position verticale ou horizontale des panneaux en bois clair et en acier thermolaqué sombre qui composent leurs façades. L’architecte Kengo Kuma réinterprète ici les motifs en damier des anciens textiles japonais.

7/15

Eau

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Selon les endroits, la charpente repose sur une ossature en bois, des murs en béton armé ou, comme ici, sur de minces colonnes en acier. Les eaux pluviales et l’eau issue de la pompe à chaleur sont réoxygénées dans un bassin situé au pied du parvis et une noue aménagée en contrebas, avant de finir leur cours dans le Doubs.

8/15

Essences

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

L’essence de bois utilisée en charpente est de l’épicéa ; tandis que celle employée en bardage est du mélèze.

9/15

Ombres

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Le Passage des arts est animé de jeux d’ombres et de reflets grâce aux pixels de verre de sa couverture.

10/15

Foyer

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Le foyer du conservatoire est un volume en double hauteur où les parents attendent leurs enfants et où les danseurs s’échauffent parfois.

11/15

Musique

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

L’isolation acoustique des studios de répétition diffère selon la famille d’instruments jouée. Les salles dédiées aux percussions sont construites selon le principe de la « boîte dans la boîte ». Le local, monté sur boîtes à ressorts, est alors intégralement désolidarisé de la structure afin d’éviter la transmission solidienne des basses fréquences. Les autres espaces de répétition comportent une chape flottante désolidarisée en périphérie.

12/15

Plafond

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Le plafond de l’auditorium de 290 places est constitué par un tressage de panneaux cintrés réfléchissants en medium de 10 mm d’épaisseur, plaqués frêne et rigidifiés par trois plaques de plâtre. L’ensemble est fixé sur une ossature métallique. Sol et sièges sont également en bois de frêne. Le lieu est conçu pour accueillir différents types de spectacles : danse, théâtre et concert.

13/15

Panneaux

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Les panneaux perforés de fond de salle (absorbants) minimisent les risques d’écho avec la scène.

14/15

Intervenants

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Maîtres d’ouvrage et maître d’œuvre de cette opération de 46,4 millions d’euros TTC étaient réunis le 20 mars 2013 à Besançon autour de Laurent Miguet, chef de service de la rédaction Est du « Moniteur », pour témoigner de l’importance culturelle, sociale et économique de la Cité des arts pour la région. De gauche à droite : Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional de Franche-Comté ; Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et président de la communauté d’agglomération ; Laurent Miguet du « Moniteur » et Sarah Markert, architecte de l’agence Kengo Kuma & Associates.

15/15

Toiture

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Visible depuis la citadelle de Vauban, la toiture commune au Frac et au conservatoire se déploie sur 5600 m2 et découvre le dernier étage du bâtiment en brique de l’ancien entrepôt fluvial. Des panneaux en verre, en aluminium, photovoltaïques et de bacs végétalisés forment ce que l’architecte nomme des « pixels ». L’édifice répond au label de performance énergétique BBC Effinergie et à la démarche de certification HQE.
La Cité des arts à Besançon (Doubs), par Kengo Kuma & Associates

Commentaires

La Cité des arts à Besançon (Doubs), par Kengo Kuma & Associates

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX