En direct

La Cité de l’océan de Biarritz
La ville de Biarritz a inauguré samedi 25 juin sa "Cité de l'océan et du surf" destinée à mieux faire connaître et respecter l'océan - © © Guillaume Forcade

Diaporama

La Cité de l’océan de Biarritz

le 28/06/2011  |  Architecture

1/6

La ville de Biarritz a inauguré samedi 25 juin sa "Cité de l'océan et du surf" destinée à mieux faire connaître et respecter l'océan

© © Guillaume Forcade

2/6

Un bâtiment "vague" en symbiose avec le site

© © Guillaume Forcade

La « vague » de la place publique, formée par la toiture pavée engazonnée, recouvre la majeure partie de ce programme enterré. Entre le bâtiment et l’océan à 300 m, une prairie en pente douce.

3/6

Un vaisseau de béton immaculé à l’assaut de l’océan

© © Guillaume Forcade

?Fondue dans le site, la majeure partie de la Cité de l’océan est souterraine. Le toit de l’équipement apparaît comme l’élément le plus remarquable du bâtiment. Cent cinquante plans de coupes ont été nécessaires pour dessiner les courbes complexes qui évoquent, aux dires de Steven Holl, la forme des vagues. Ce toit est supporté par 70 poutres en béton armé (classe de résistance à la compression C50/60), dont les plus importantes sont précontraintes et affichent une portée de 26 m ; la plus lourde pesant à elle seule 36 tonnes.

4/6

Un toit pavé avec un bassin ventru

© © Guillaume Forcade

Chaque poutre adopte une géométrie différente afin de respecter la forme générale de la couverture, ce qui a imposé la réalisation de coffrages spécifiques pour chacune. L’ensemble a été préfabriqué sur site et un levage d’envergure a permis de mettre en oeuvre ces éléments en cinq jours à l’aide d’une grue mobile de 350 t. Posée sur ce squelette, la couverture en béton a été également coulée en place. Conçu pour fonctionner à la manière d’une place publique, ce toit intégralement pavé comporte un bassin ventru en béton autoplaçant dont les galbes sont visibles de dessous comme de dessus. Pour le réaliser, deux coffrages – mâle et femelle – ont été fabriqués pour reproduire le dessin de l’architecte. Les murs en béton blanc Unibéton (C30/37), aux granulats clairs de Mios (Gironde), sont coulés sans reprise, avec un parement matricé bois.

5/6

Trois rochers

© © Guillaume Forcade

Cet espace blanc sur plan trapézoïdal abrite trois « rochers » en plâtre qui accueillent les « univers » imaginés par le scénographe. Au niveau intermédiaire prennent place bureaux, boutique et auditorium. Cette Cité de l’océan s’inscrit dans le projet « Biarritz Océan » qui comprend l’extension du Musée de la mer, un bâtiment Art Déco.

6/6

Une plongée au coeur de l’univers marin

© © Guillaume Forcade

« Nous avons souhaité immerger le public et le rendre acteur des expériences qui lui sont proposées, avec l’objectif de lui transmettre, grâce aux émotions, de nombreuses informations historiques et scientifiques sur l’océan en général, mais aussi en lien avec Biarritz et la Côte atlantique », explique le scénographe Yves Ollier. En s’enfonçant dans la salle d’exposition, située dans la partie enterrée du bâtiment, les visiteurs pénètrent dans un espace immaculé ponctué de trois « univers » traités comme des décors de cinéma ou théâtre : celui d’une base sous-marine, d’un bathyscaphe (engin d’exploration abyssale) et d’un surfeur. Ils pourront ainsi explorer les profondeurs marines à bord d’un bathyscaphe reconstitué en zinc, approcheront une baleine… en fil de fer, à la manière d’un Calder ; ou seront engloutis dans un rouleau à l’instar du surfeur… Projection en relief, images de synthèse, interaction temps réel par capteurs de mouvements, écrans tactiles, tables interactives, environnements sonores sont déployés pour plonger les visiteurs au coeur de l’océan via 150 vidéos créées pour la circonstance. Pour préserver la sobriété de l’espace, les architectes ont imaginé d’envelopper chacun des trois univers dans des « rochers » en plâtre blancs. « Cela permet de fragmenter l’espace et de révéler d’autres angles de vue. On prend ainsi conscience de la dimension et de la hauteur de la pièce », explique Xavier Leibar. Une sensation renforcée par le galbe du plafond, revers de la toiture en pente ; et par la hauteur des parois oscillant entre 12 et 15 m.
La Cité de l’océan de Biarritz

Commentaires

La Cité de l’océan de Biarritz

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX