En direct

L’ossature du prototype de maison 1930 « Solar Decathlon » dévoilée
L’ossature est dévoilée. - © E. L.

Diaporama

L’ossature du prototype de maison 1930 « Solar Decathlon » dévoilée

Emmanuelle Lesquel (Bureau de Lille du Moniteur) |  le 17/07/2018  |  NordsolaireSolar Décathlon

Quelle drôle d’idée ! Fabriquer en bois une réplique des maisons ouvrières en brique de type 1930 du nord de la France. Conçu et réalisé par les étudiants de 14 structures de formation des Hauts-de-France réunies dans un consortium (voir encadré ci-dessous), ce drôle de prototype à l’échelle 4 1 partira à Budapest concourir au « Solar Decathlon Europe4 2019 ». L’ossature bois vient d'être dévoilée devant plus de 150 personnes. Aperçu d’un projet qui devrait continuer à surprendre.

Impossible de ramener pour le concours un prototype de maison 1930 en brique en Hongrie ? Qu’à ne cela tienne : il sera construit en bois et garni de matériaux reproduisant les caractéristiques thermiques des vraies maisons « 1930 ». Le consortium Habiter 2030 qui pilote le projet n’est pas à cours d’idées. Et il va lui en falloir tant le défi à relever est tordu : réaliser une vraie/fausse maison 1930 à taille réelle, économique, écologique et alimentée par l’énergie solaire. Maison qui doit lui permettre de se distinguer des 15 autres équipes en lice au Solar Decathlon Europe 2019 qui aura lieu en juillet de l’année prochaine en Hongrie. Et une maison témoin qui, une fois la compétition terminée, pourra servir de démonstrateur mobile en Hauts-de-France.

 

100 % solaire

 

«  Nous avons choisi pour le concours de travailler sur la réhabilitation de la maison de ville mitoyenne, un habitat typique de la région construit à l’époque industrielle, explique François Andrieux, directeur de l’École d’architecture de Lille. Il y a 400 000 maisons de ce type dans la métropole lilloise, un million dans les Hauts-de-France : l’enjeu est considérable ». La « maison 1930 » est aujourd’hui synonyme de gaspillage énergétique. « Le concours nous impose de trouver une solution 100 % solaire, mais nous allons explorer toutes les solutions qui pourront s’intégrer au mix énergétique et travailler beaucoup sur la mutualisation », souligne Jocelyn Gac, coordinateur du projet Habiter 2030 pour les Compagnons du devoir.

 

200 étudiants

 

Près de 200 étudiants et formateurs vont travailler sur ce projet évalué à 2,4 millions d’euros TTC dont le consortium essaie encore de boucler le budget. « Nous avons encore besoin de dons en matériaux (bois, matériel domotique, matériaux divers, etc.) pour une valeur d’environ [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

Date de parution : 11/2018

Voir

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur