En direct

L’industrie du béton innove
Blard, pour sa maîtrise des impacts environnementaux par une réduction de consommation d’eau de 70 % sur cinq ans - © ©FIB

Diaporama

L’industrie du béton innove

le 30/03/2011

1/9

BLARD, pour sa maîtrise des impacts environnementaux par une réduction de consommation d’eau de 70 % sur cinq ans

© ©FIB

Dès la certification QSE de son système de management, Blard a concentré ses efforts sur la protection de l'eau. Des compteurs d'eau, outils de mesure de la consommation ont été installés sur l'ensemble du site industriel. Sur les postes de production les plus gourmands, un système de refroidissement des circuits hydrauliques par ventilation a été mis en place (gain 47% hors recyclage) et des nettoyeurs haute pression mis à disposition sur tous les postes de production (gain 41%). Après l'installation d'un système de recyclage des eaux de contrôle d'étanchéité des produits, une station de traitement et de recyclage des eaux de process a été mise en route (séparation des granulats recyclés, filtration des boues compactées et séchées, traitement du Ph...). Les résultats ont permis de réaliser 70% d'économie d'eau en cinq ans, de maîtriser les impacts environnementaux liés aux hydrocarbures, M.E.S et Ph des eaux de processs rejetées dans le milieu naturel, et de supprimer tout rejet des eaux de process dans la zone Natura 2000 environnant le site.

2/9

BONNA SABLA, pour sa nouvelle chambre télécom Morphée® en béton moulé avec masques à découper

© © FIB

Bonna Sabla, afin de simplifier le travail des entreprises de pose de réseaux secs sur chantier et d'améliorer les conditions de propreté et de sécurité, a conçu la chambre télécom Morphée® en béton équipée de voiles en matériau composite. Ces masques sont faciles à découper sur chantier à l'aide d'une perceuse électro-portative et d'une scie cloche. Ils permettent un positionnement des fourreaux sur toutes leurs surfaces et dans de multiples configurations et servent également de coffrage au bétonnage extérieur tout en garantissant une qualité de finition à l'intérieur de la chambre. Morphée® permet à l'entreprise de pose de gagner jusqu'à une heure de temps de main d'œuvre par chambre installée. Trois masques en matériau composite sont directement positionnés et intégrés dans le moule durant le cycle de fabrication et avant le coulage du béton. Ils remplacent les traditionnels voiles à briser en béton. Ce produit en béton moulé et fabriqué par démoulage différé est 100% recyclable. Il bénéficie de la marque NF fondée sur la norme NF P 98-050-1.

3/9

CB PRÉ-MIX pour la construction d’un bâtiment BBC à usage pédagogique dans le lycée professionnel de Lumbres

© © FIB

En partenariat avec le lycée professionnel de Lumbres (62), l'Académie de Lille, une quinzaine de lycées et CFA de la région Nord Pas-de-Calais, le Conseil régional et des industriels locaux CB Pré-Mix a initié la construction d'un bâtiment BBC, démonstrateur et show room dans l'enceinte du lycée. Sa réalisation est confiée aux élèves et apprentis avec l'encadrement de leurs enseignants et des professionnels, dans l'objectif de former plus de 1 000 jeunes de la région et de futurs utilisateurs maçons, à la réalisation d'une construction BBC, au travers des différents systèmes constructifs respectueux de l'environnement. Ce bâtiment de 170 m2 a pour particularité unique de réunir quatre systèmes constructifs : l'isolation thermique par l'intérieur, l'isolation thermique par l'extérieur, l'isolation intégrée en lame d'air et un module 100 % bois. Conçu avec l'appui technique du CERIB, du bureau d'études Bastide & Bondoux et de l'UBAT (Agence de contrôle de l'étanchéité à l'air), le bâtiment sera labélisé Effinergie. Le module traditionnel et le module en mur composite sont élaborés avec les produits Techniblocs fabriqués par CB Pré-Mix : des blocs rectifiés à joints minces, permettant un montage rapide et soigné des murs, limitant au maximum les ponts thermiques, le bruit et les déchets. Le bâtiment sera inauguré en juin 2011.

4/9

Celtys, pour ses programmes Igimax et séparation du lisier frais pour l’amélioration de la qualité de l’air dans les bâtiments d’élevage

© © FIB

Les porcs d'élevage vivent sur un sol ajouré, appelé caillebotis, pour le passage de leurs déjections dans une fosse placée sous le caillebotis, leur permettant de bénéficier d'une zone de vie propre. Pour le bien être des animaux et des éleveurs, il est important d'améliorer la qualité de l'air au sein des bâtiments d'élevage, en diminuant notamment les teneurs en ammoniac (gaz nocif pour les poumons) : Celtys a conçu le progamme Igimax avec la mise au point en station expérimentale d'un fond de fosse en béton préfabriqué associé à une évacuation rapide des effluents par un effet « chasse d'eau ». Le travail a été orienté vers l'optimisation de la forme de ce nouveau fond de fosse, permettant à la fois la parfaite évacuation des lisiers frais grâce au passage d'une « vague » d'eau générée par les bacs placés en bout de salle, et permettant également le soutien des caillebotis afin de simplifier la construction du bâtiment. Afin de pouvoir récupérer une phase liquide suffisamment fluide pour assurer l'effet « chasse d'eau », un second programme intitulé Séparation du Lisier Frais a permis de développer un dispositif original permettant la séparation entre phase liquide et phase solide à partir d'un effluent de type lisier frais, quelles que soient les variations des caractéristiques physico-chimiques de ce produit. Les réglementations sur la qualité de l'air et de l'eau évoluent vers un contrôle plus strict des émanations de polluants atmosphériques, dont l'ammoniac, et vers une gestion plus stricte des rejets de phosphore. Les programmes innovants de Celtys permettent de limiter la production même du polluant gazeux et de maîtriser la récupération des constituants solides dès leur sortie du bâtiment d'élevage.

5/9

Cimentub pour NOE (Naturel Optimisé Épuration), une nouvelle génération d’ouvrage hydraulique pour l’assainissement des eaux pluviales autoroutières

© © FIB

Dans le cadre du Paquet Vert Autoroutier, Cimentub a imaginé NOE, une génération d'ouvrage hydraulique pour protéger les ressources en eaux du milieu naturel des impacts des grands tracés autoroutiers. Un premier chantier Cofiroute, est en cours sur l'A11 avec 335 km de sections autoroutières et 172 rejets. Le dispositif consiste à concevoir une série d'ouvrages optimisés ayant chacun des fonctions bien précises : by-pass, dessableur, décanteur, déshuileur, régulateur, écrêteur. Les optimisations se concentrent sur l'hydraulique, les équipements et le découpage de l'ouvrage en plusieurs parties, facilement assemblables sur site. Le confinement des pollutions accidentelles se fait par l'ouvrage by-pass. L'ouvrage dessableur et dégrilleur, placé en sortie du fossé tranquillisateur, piège les particules solides (sable, cailloux), la grille permet de piéger les solides flottants (bouteilles en plastique, branches). En aval, l'ouvrage décanteur est spécialement découpé pour répondre aux contraintes du chantier, permettant de décanter un volume de 48 m3 d'eau. L'ouvrage de régulation, en aval du décanteur, rejette vers le milieu naturel des eaux avec une épuration optimisée. Un régulateur de débit à bras flotteur est installé en amont, permettant de contrôler au mieux le débit de fuite de la rétention. La vanne installée en aval isole au besoin une pollution accidentelle dans le décanteur. L'ouvrage préfabriqué permet de réaliser ce type de chantier sur deux jours contre 15 jours (hors aléas) pour le procédé coulé en place. Il permet un travail en toute sécurité au bord d'une autoroute en service grâce aux éléments manutentionnables, offre un chantier propre et dégagé où la gestion des déchets est optimisée.

6/9

Compobaie Solutions, pour Thermocadre, le 1er bloc baie en béton conçu pour l’isolation thermique par l’extérieur

© © FIB

Fondé sur un système de rupteurs de ponts thermiques intégrés, le Thermocadre est le 1er bloc baie en béton idéalement conçu pour l'isolation thermique par l'extérieur. Le système est compatible avec tous les types de menuiseries PVC/Bois/ALU et avec tous les types de fermetures (volets roulants, volets battants, grilles de défense, gardes corps). Il permet de régler les problèmes de tenues de gonds pour les volets battants rencontrées par les autres process de construction avec isolation par l'extérieur grâce aux gonds scellés dans le béton du Thermocadre. Le système s'adapte aux différentes épaisseurs d'isolants (épaisseur variant de 10 à 20 cm) et aux divers complexes isolants ou bardages. Il est disponible en version classique, habillée par l'enduit, entièrement intégrée dans la façade pour une architecture aux lignes épurées, et en version décor, en débordement périphérique pour une architecture décorative de la façade. Compobaie Solutions a élaboré des équipements spécifiques innovants venant se greffer au système Thermocadre comme le volet roulant intégré à alimentation photovoltaïque permettant l'intégration facile de panneaux photovoltaïques et la coulisse intégrée participant à l'isolation thermique et acoustique de la construction et à l'optimisation du clair de jour.

7/9

Fusco, pour Easytherm, le nouveau bloc béton léger à forte isolation thermique

© © FIB

Après l'acquisition de la société GEM (Granulats Expansés de la Mayenne), producteur de schiste expansé, seul producteur d'agrégats légers présent sur le territoire français, Fusco décide de développer un bloc léger à forte résistance thermique, Easytherm, en partenariat avec l'Université de Cergy-Pontoise et avec l'appui du CERIB. La technologie du béton pressé, associé à la maîtrise des agrégats de schiste expansé, permet à Easytherm de bénéficier des performances mécaniques du béton et de sa fiabilité, tout en affichant des performances thermiques parmi les meilleures du marché. Afin de faciliter au maximum sa mise en œuvre, Easytherm possède un double emboitement vertical, une spécificité améliorant l'imperméabilité à l'air du mur, permettant un alignement quasi automatique du bloc et ainsi un gain de temps supplémentaire. Son très faible poids, égal à 12,5 kg pour un bloc de 20 X 20 X 50 (contre 18 kg) facilite la pose sans pénibilité. La pose collée permet d'améliorer de plus de 25 % les performances d'un bloc thermique et offre une rapidité de réalisation et une amélioration des conditions de travail en réalisant les ouvrages 30 % plus rapidement. Easytherm bénéficie déjà d'une Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES).

8/9

KP1, pour Rénovolution, son plancher léger spécialement adapté au marché de la rénovation

© © FIB

Pour répondre aux attentes spécifiques du marché de la rénovation de planchers, KP1 invente un plancher très facile à mettre en œuvre avec des composants légers en béton et des matériaux composites. Il est en effet très léger avec des poutrelles de 9 kg/ml en béton allégé. Les portées des planchers en rénovation sont plus importantes que sur les chantiers de neuf (fréquemment au-delà de 5 m) et elles sont le plus souvent variables car la maçonnerie « support » n'est pas de forme régulière. C'est pourquoi le nouveau système permet de franchir des portées importantes jusqu'à 7,60 m (longueur de vide). La chaîne logistique des poutrelles ne permet pas de constituer des stocks pléthoriques (un stock de poutrelles classique est compris entre 3 000 et 7 000 ml : une emprise au sol importante chez les distributeurs). Il s'adapte ainsi aux entreprises souvent de petite taille et peu équipées qui interviennent sur ce marché et aux contraintes des chantiers de rénovation (accès difficiles en centre ville ou village, étroitesse des ouvertures permettant d'alimenter le chantier, murs supports pas toujours droits...). Il offre enfin une diversité d'applications avec 9 références de 4,00 à 8,00 m au pas de 0,50 m et une sécurité de mise en œuvre grâce à des abouts sécurisés.

9/9

Stradal, pour sa démarche de formation en faveur de l’acquisition des compétences fondamentales

© © FIB

Le site de Migennes (89) fait le constat que ses salariés ne comprennent pas les consignes de travail au motif qu'ils ne maîtrisent pas la langue française. Il décide dès lors de former les salariés à la langue française et plus largement à l'acquisition des compétences fondamentales de base (écriture, lecture, calcul). L'objectif est de répondre à la problématique du site en améliorant la communication orale et écrite, en faisant évoluer les salariés, en favorisant leur autonomie par une meilleure compréhension des procédures et des consignes. Les collaborateurs, volontaires pour cette formation, ont travaillé assidument durant 156 heures à raison de trois heures continues par semaine sur des thèmes liés à leur environnement professionnel (le dossier d'accueil, les pictogrammes de sécurité, les règles de sécurité, les modes opératoires...). Ils ont été suivis par un comité de pilotage et une marraine a été nommée afin de les motiver tout au long de la formation. Tous ont gagné en confiance et en assurance tant d'un point de vue professionnel que personnel. L'acquisition des compétences de base signifie en effet bien plus que le développement de l'employabilité, il s'agit également de dignité, d'autonomie et d'intégration sociale.
L’industrie du béton innove

Commentaires

L’industrie du béton innove

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX