En direct

L'exploitation des bâtiments émet toujours autant de CO2 qu'il y a 20 ans
Emissions de GES par personne liées aux consommations d'énergie des logements - © Carbone 4

Diaporama

L'exploitation des bâtiments émet toujours autant de CO2 qu'il y a 20 ans

E.L |  le 18/10/2011  | 

1/3

Emissions de GES par personne liées aux consommations d'énergie des logements

© Carbone 4

Si les émissions de CO2 liées à l'exploitation des bâtiments ont stagné ces 20 dernières années, Carbone 4 rappelle que la consommation totale d'énergie des logements a, elle, augmenté de 14% (370TWh en 1990 contre 420TWh en 2010) du fait de la hausse de la population et de l'urbanisation croissante.

2/3

Evolution du nombre de ménages en île-de-France

© Carbone4

Le cabinet d'audit explique la stagnation des émissions de CO2/ personne par des phénomènes se complétant ou : s'instaurant en complémentarité. D'un côté, « la consommation moyenne d'énergie par m² de logement a baissé, à cause de la performance thermique globalement croissante des logements construits dans l'année », et « les chaudières au fioul ont été progressivement remplacées par des installations moins émissives en termes de gaz à effet de serre : chauffage au gaz ou électrique ».De l'autre, « le nombre de personnes par logement a diminué, alors que la surface moyenne des logements a augmenté, si bien que la surface disponible pour chaque personne est supérieure de 22% ».

3/3

Proportion de personnes âgées de 18 ans et plus disposant d'une connexion Internet à leur domicile

© Carbone4

Carbone 4 fait un constat qui peut laisser penser que les bâtiments qui respecteront la RT 2012 ne seront pas obligatoirement des Bâtiments réellement basse consommation : l'électricité à usage spécifique (c'est-à-dire pour d'autres usages que le chauffage ou l'eau chaude et donc non pris en compte dans la RT) a fortement augmenté depuis 20 ans (+ 80% en termes de kWh par personne). « Malgré l'amélioration des performances de certains appareils (froid, lavage), la transformation profonde du secteur audiovisuel, avec l'arrivée de nouvelles technologies (les téléviseurs LCD et plasma consomment respectivement 1,6 et 3,5 fois plus que les téléviseurs à tube cathodique, et le développement de la bureautique domestique et des services nouveaux qui les accompagne (Internet) expliquent cette forte hausse de la consommation d'électricité ». Par ailleurs, Carbone 4 précise que le facteur d'émission de l'électricité utilisé en France a un peu augmenté sur la période. « La France a importé 37TWh en 2010 contre 6,6TWh en 1990. Or nos voisins européens - sauf la Suisse - produisent entre 50% et 90% de leur électricité avec du gaz et du charbon. Les importations ont donc un facteur d'émission CO2 par kWh bien plus élevé que ce qui concerne la production française. L'accroissement des importations entre 1990 et 2010 a pour conséquence que l'électricité consommée en 2010 par les ménages français a un facteur d?émission 18% plus élevé qu'en 1990 ».
L'exploitation des bâtiments émet toujours autant de CO2 qu'il y a 20 ans

Commentaires

L'exploitation des bâtiments émet toujours autant de CO2 qu'il y a 20 ans

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX