En direct

L’Equerre d’argent 2022 récompense l’harmonie de la médiathèque de Grasse
Prix de l'Equerre d'argent : Médiathèque Charles-Nègre à Grasse (Alpes-Maritimes) - © Fernando Guerra - FG+SG
Diaporama

Les lauréats du prix de l’Equerre d’argent 2022

Service architecture |  le 21/11/2022  |  EquerreEquerre d'argent 2022Premiere oeuvreEquerre d'argentPrix de l'Equerre d'argent

1/16

Prix de l'Equerre d'argent : Médiathèque Charles-Nègre à Grasse (Alpes-Maritimes)

© Fernando Guerra - FG+SG

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Grasse.
Architectes : Ivry Serres Architecture et Beaudouin Architectes.

L'appréciation du jury : «Dans un contexte difficile, les architectes ont su créer un lieu qui tient à la fois du sacré et du profane. La maîtrise des formes construites et des ambiances parvient à réveiller un quartier. Le bâtiment se distingue par son écriture intemporelle et d’une poésie folle qui recompose l’espace urbain autour de lui un peu à la manière d’une place italienne.»

2/16

Prix de l'Equerre d'argent : Médiathèque Charles-Nègre à Grasse (Alpes-Maritimes)

© Fernando Guerra - FG+SG

« Les colonnettes en façade, qui pourraient paraître curieuses, permettent de diffuser à l’intérieur une lumière douce dans une région où celle-ci est très intense. Tout est juste. Tout est beau. Tout a une raison d’être là. Un projet extraordinaire qui concentre les problématiques urbaine, culturelle et technique. Une unité dans le détail et dans l’ensemble et qui produit une profonde harmonie. Et l’harmonie est ce qui nous rend heureux.»

3/16

Les lauréats du prix de l’Equerre d’argent 2022

© Bruno Levy / Le Moniteur

Primés au même titre que la Ville de Grasse (Alpes-Maritimes) pour la médiathèque Charles-Nègre, les architectes Ivry Serres (agence Ivry Serres Architecture), Laurent Beaudouin et Emmanuelle Beaudouin (agence Beaudouin Architectes) ont reçu le trophée des mains de la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, le 21 novembre 2022 au Théâtre 13e art à Paris (XIIIe).

4/16

Prix dans la catégorie «habitat» : 100 logements sociaux et école à Paris (XIIIe)

© Salem Mostefaoui

Maîtrise d’ouvrage : Paris Habitat OPH.
Architectes : Nicolas Reymond Architecture & Urbanisme et Michel Guthmann & Associés.

L’appréciation du jury : «Dans un espace urbain très dense et très complexe à proximité du boulevard périphérique parisien, l’opération imbrique avec brio école et logements. Un travail sur une grande échelle qui ne donne pas dans le spectaculaire et met en œuvre un jeu de façades assez simple. Les loggias en double hauteur apportent une extraordinaire respiration à tous les logements, tout en protégeant des nuisances sonores extérieures. Une terrasse partagée en rooftop apporte un supplément de qualité et de générosité à l’ensemble. L’intimité de l’école est préservée malgré l’échelle du projet.»

5/16

Les lauréats dans la catégorie «habitat»

© Bruno Levy / Le Moniteur

Sur scène en l’honneur des 100 logements sociaux et une école réalisés à Paris (XIIIe), de gauche à droite : Michel Guthmann, architecte urbaniste associé fondateur de l’agence MG- AU (Michel Guthmann et Associés - Architecture & urbanisme) ; Nicolas Reymond, architecte, agence NRAU (Nicolas Reymond Architecture & Urbanisme) ; Laurent Hugault, directeur d’agence Habitat Social ; Jérôme Coumet, maire du XIIIe arrondissement ; (à l’arrière) Marc Augusti, directeur régional Pôle Habitat chez Léon Grosse ; Bruno Colin, chef de service maîtrise d’ouvrage chez Paris Habitat ; Hélène Schwoerer, directrice générale adjointe en charge de la maîtrise d’ouvrage et du développement chez Paris Habitat ; et Nicolas Mouyon, directeur maîtrise d’ouvrage chez Paris Habitat.

6/16

Prix dans la catégorie «lieux d’activités» : Nouveau siège de l'AP-HP, Hôpital Saint-Antoine, à Paris (XIIe)

© Camille Gharbi

Maîtrise d’ouvrage : Assistance Publique-Hôpitaux de Paris.
Architecte : Chartier-Dalix.

L’appréciation du jury : «Un bâtiment simple, subtil et élégant dans un lieu contraint à la fois par le contexte urbain environnant mais aussi par le dialogue établi entre les personnels de l’AP-HP (600 employés au milieu de 3400 soignants) et l’entreprise dans le cadre d’une opération de conception-construction. Un résultat exceptionnel par son intelligence spatiale et sa discrétion. Un édifice à l’allure intemporelle qui vieillira bien.»

7/16

Les lauréats dans la catégorie «lieux d’activités»

© Bruno Levy / Le Moniteur

Récompensés pour le nouveau siège de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), au sein de l’Hôpital Saint-Antoine à Paris (XIIe), de gauche à droite : Amélie Simonin, conductrice d’opération à l’AP-HP ; Vincent Gayte, directeur commercial de l’entreprise CBC, filiale de Vinci Construction ; Cédric Dumesges, chef du service de la maîtrise d’ouvrage à l’AP-HP ; Christelle Choi, directrice de projet à l’AP-HP ; Frédéric Chartier, architecte cofondateur de l’agence Chartier Dalix ; Pascale Dalix, architecte cofondatrice de l’agence Chartier Dalix ; et Bernard Desmoulin, architecte, lauréat de l’Equerre d’argent en 2009 et membre du jury.

8/16

Prix dans la catégorie «culture, jeunesse et sport»: Groupe scolaire Alice-Guy à Nantes (Loire-Atlantique)

© CHARLES BOUCHAIB

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Nantes/Nantes Métropole.
Architecte : Raum.

L’appréciation du jury : «Dans son rapport à la caserne Mellinet, le projet affiche une idée claire, une très grande finesse de conception et de proportion. Les architectes emploient un registre de matériaux simples, bien dessinés, bien assemblés, qui leur sont familiers et qu’ils maîtrisent. En réinventant la topographie du lieu, ils ont réussi à proposer un sol unique. Par l’intelligence du plan et la mutualisation de certains espaces, il offre un véritable outil pour la vie du quartier qui envoie un message positif.»

9/16

Les lauréats dans la catégorie «culture, jeunesse et sport»

© Bruno Levy / Le Moniteur

De gauche à droite : Emmanuel Vinet, architecte, chef de projet en charge du suivi des études et du chantier à l’agence Raum ; Julien Perraud, architecte co-gérant de l’agence Raum ; Jérôme Guillerm, économiste (BMF Conseil) ; Thomas Durand et Benjamin Boré, architectes co-gérants de l’agence Raum. Ils ont été récompensés, au même titre que leur maîtrise d’ouvrage, la Ville de Nantes et Nantes Métropole, pour le groupe scolaire Alice-Guy réalisé dans cette commune de Loire-Atlantique.

10/16

Prix dans la catégorie «espaces publics et paysagers» : Jardin sportif Suzanne-Lenglen à Bordeaux (Gironde)

© Julien Hourcade

Maîtrise d’ouvrage : EPA Bordeaux Euratlantique, Artelia (AMO). 
Maîtrise d’œuvre : TVK, architecte mandataire ; Pascal Cribier et Patrick Ecoutin, paysagistes.

L’appréciation du jury : «Un projet où la clôture devient objet d’architecture. Un travail fin sur les détails. La réalisation a le mérite de sa simplicité et d’être en accord avec une problématique de développement à l’échelle urbaine et à celle du quartier. Des espaces ténus sur lesquels il n’est pas évident d’obtenir un résultat de qualité auprès des emprises sportives de grande ampleur. Le projet ne se résume toutefois pas au seul dessin des clôtures, en revanche des clôtures peuvent ruiner un dessin. Il y a là une conception qui les rend particulièrement intéressantes.»

11/16

Les lauréats dans la catégorie «espaces publics et paysagers»

© Bruno Levy / Le Moniteur

Le prix a été décerné au jardin sportif Suzanne-Lenglen à Bordeaux (Gironde). Sur scène pour le recevoir, de gauche à droite : Pierre Bonnecarrere, directeur de projet aménagement urbain, EPA Bordeaux Euratlantique ; Antoine Viger-Kolher, architecte-urbaniste, associé fondateur chez TVK ; Vincent Hertenberger, architecte-urbaniste, directeur des espaces publics chez TVK ; Agathe Lavielle, architecte-urbaniste chez TVK ; Pierre Alain Trévelo, architecte-urbaniste, associé fondateur chez TVK ; et Lucie Niney, architecte (agence NeM Architectes), membre du jury.

12/16

Prix de la Première œuvre : Passerelle piétonne à Brides-les-Bains (Savoie)

© Cyrille Lallement

Maîtrise d’ouvrage : commune de Brides-les-Bains.
Architecte : Nu Architecture & Ingénierie.

L’appréciation du jury : «Dans une vallée encaissée et sombre la plus grand partie de l’année, la passerelle injecte de la lumière en jouant des reflets du torrent qu’elle enjambe sur les flancs en Inox poli miroir. Le duo architecte/ingénieur a su insuffler ici de la poésie dans un ouvrage d’art et faire d’un objet technique un élément de séduction dans le paysage. Une intervention d’une grande finesse qui vient anoblir un projet d’infrastructure.»

13/16

Les lauréats du prix de la Première œuvre 2022

© Bruno Levy / Le Moniteur

De gauche à droite : Gilles Davoine, rédacteur en chef « AMC » ; Jean-Claude Martinez, président de la Mutuelle des architectes français (MAF), partenaire du prix de la Première œuvre ; Thibaut Dubegny et Grégoire Arthuis, architectes (agence Nu Architecture & Ingénierie), lauréats avec la commune de Brides-les-Bains (Savoie) pour leur passerelle piétonne ; et Ramon Vilalta, architecte (agence RCR), Pritzker Prize 2017 et membre du jury.

14/16

Mention spéciale au prix de la Première œuvre : Ecole maternelle à Vendegies-sur-Ecaillon (Nord)

© Séverin Malaud

Maîtrise d’ouvrage : commune de Vendegies-sur-Ecaillon.
Architecte : Studio Rijsel.

L’appréciation du jury : «Une insertion urbaine réussie pour une école maternelle qui redonne du sens à un vide en cœur de village. Les architectes ont eu l’intelligence d’apporter une réponse qui va au-delà des attentes initiales du maître d’ouvrage en réinterrogeant le programme. Avec une grande économie de moyens, ils ont su créer beaucoup de micro lieux aux ambiances très différentes. L’attention à la topographie a permis de créer un parcours architectural en lien constant avec le paysage.»

15/16

Les lauréats de la mention spéciale au prix de la Première œuvre 2022

© Bruno Levy / Le Moniteur

Les architectes Thomas Lecourt et Edouard Cailliau (Studio Rijsel) ont reçu une mention spéciale au prix de la Première œuvre 2022 pour l’école maternelle réalisée à Vendegies-sur-Ecaillon (Nord), sous la maîtrise d’ouvrage de la commune, également récompensée.

16/16

Cérémonie

© Bruno Levy / Le Moniteur

Les lauréats de la 40e édition des prix d’architecture du « Moniteur » et « AMC », ainsi que les membres du jury, étaient réunis autour de la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, à l’issue de la cérémonie de remise organisée le 21 novembre 2022 au Théâtre 13 à Paris (XIIIe).

Commentaires

L’Equerre d’argent 2022 récompense l’harmonie de la médiathèque de Grasse

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur